Maïka Desnoyers a récemment accouché d’une jolie petite fille nommée Livia et même si c’est son troisième enfant, avoir un nouveau-né n’est jamais sans défis ou sacrifices. Dans ses témoignages francs, Maïka dévoile les réalités de la maternité que les réseaux sociaux ne laissent pas toujours transparaitre.

En effet, Maïka parle des changements du corps, d’allaitement et de complication post-partum avec une franchise et une simplicité qui est à la fois touchante et terre à terre. Sans prétention, elle partage sont expérience en tant que mère et les sujets qu’elle aborde peuvent sans aucun doute résonner chez les femmes qui ont un vécu similaire au sien et s’inquiètent de ne pas correspondre à l’image de supermom à laquelle il peut être dangereux de se comparer.

Maïka démontre que la maternité peut différer grandement d’une femme à l’autre et qu’il est donc inutile de se comparer, mais qu’il est toujours rassurant de savoir que son parcours est normal et que d’autres vivent des évènements similaires.

Par exemple, le corps des femmes après la grossesse est souvent jugé selon sa capacité à « bounce back » et de retrouver sa forme d’avant bébé. Maïka rappelle que cela peut prendre un moment et ce que beaucoup de femmes ignorent, c’est que quelques jours après l’accouchement, les mères ont encore une bedaine assez volumineuse. L’activité et l’allaitement aident à la réduire, mais c’est tout à fait naturel et tous les corps se remettent différemment de cette énorme transformation.

 

Maïka parle aussi de la victoire que les nouvelles mamans éprouvent lorsque l’allaitement va bien et qu’il est possible de tirer une quantité infime de lait pour mettre en réserve. Dans les commentaires, on voit que la production du lait est bien un sujet important pour les mamans. 

 

Dans une publication sur Instagram, elle a également partagé comment la jaunisse, une complication très commune chez les nouveau-nés entraine une perte de poids chez le poupon et force une discipline chez les parents et les mères qui allaitent. Dans une situation comme celle-ci, il faut absolument nourrir le bébé, même s’il dort et allaiter au 3 heures n’est pas tâche facile quand bébé ne coopère pas.

« Parce que ça, c’est la « vraie vie »! Livia a une grosse jaunisse et a passé 24h à l’hôpital. Son poids a descendu de 6,6lb à 5,14lb (ce qui est au-dessus du % de perte habituelle). De retour à la maison, je dois allaiter aux 3h, même si elle dort et la « gaver » avec mon lait tiré . Tout ça [avec] un petit tube relié à mon doigt. Pour vrai, je ne me plains pas du tout, il y a bien pire! Mais je tenais à monter qu’il n’y a pas seulement des retours à la maison parfaits (même si Livia, elle est complètement/totalement/entièrement parfaite). »

On peut constater dans les commentaires que beaucoup de femmes apprécient cette franchise et que ce que fait Maïka aide à donner une perspective réelle sur la maternité.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications