Ça fait déjà une semaine que le nouveau talk-show de Julie Snyder, La semaine des 4 Julie, a commencé et on peut affirmer sans trop se tromper que la reine de l'animation au Québec n'a rien perdu pendant son absence devant l'écran. Jusqu'à maintenant, tous n'ont que du positif à dire alors que les primeurs s'accumulent et les rires s'enchaînent. Avec Julie Snyder, rien n'est tabou et ça a donné lieu à une intéressante entrevue avec Mariana Mazza au niveau de ses amours, sa sexualité et la body-positivité.  

C'est cette semaine que l'humoriste était accueillie sur le talk-show de Snyder et son passage n'est pas passé inaperçu. Mazza a répondu, sans filtre, aux questions de l'animatrice.

Vêtue d'un gros manteau de fourrure multicolore, Mariana a attiré l'attention, autant avec son discours qu'avec son look.

D'abord, Mariana Mazza a parlé des tabous concernant l'homosexualité féminine. Elle explique qu'elle trouve ça lourd que les femmes homosexuelles doivent encore faire un coming out. Elle dit d'ailleurs être très populaire auprès des femmes, et raconte à la blague qu'elle va peut-être faire son coming out hétéro, en « gardant la fente ouverte ». 

Ce qu'elle explique, c'est qu'elle est attirée par les hommes, mais que si un jour une femme lui plaisait, elle ne voudrait pas à avoir à le justifier à qui que ce soit : 

« J’aime les hommes – beaucoup –, mais s’il y a une femme qui me tombe dans l’oeil, et que je tombe en amour avec elle, je ne vais pas avoir de coming out à faire. Je n’ai pas à justifier à personne mon allégeance sexuelle. J’ai envie de vivre ce dont j’ai envie et j’ai envie de manger ce que j’ai envie de manger et ça va être comme ça. »

Ce n’est pas la première personnalité à se battre contre les étiquettes, et c’est un geste qui en dit long sur la direction que le Québec prend. 

Toutefois, le coeur de l'humoriste n'est plus à prendre. Mariana Mazza explique qu'elle voit quelqu'un actuellement, mais elle n'est pas prête à dévoiler son identité publiquement pour l'instant : 

« En ce moment, je vois quelqu'un. Je n'en parle pas dans les médias. »

Enfin, Mazza est bien connue pour son ouverture sur la diversité corporelle, et elle a profité de son passage pour souligner l'amour qu'elle a pour le vidéoclip de Safia Nolin qui exposait des corps de femmes de différentes tailles.

Mariana a elle-même publié une photo de son corps nu « hors standard » récemment et elle affirme être bien fière de ses bourrelets. Oui, elle dit avoir des complexes, « comme tout le monde », mais ça ne l’empêche pas de s’assumer. 

Toutefois, elle dénonce le fait qu'elle trouve qu'on « cherche des débats » pour des choses qui n'en méritent pas : 

« Là, il y a des gens qui luttent parce que d'autres disent publiquement : "J’ai perdu du poids et je suis fier." Des gens disent : "Ça, c'est être grossophobe, et pas aimer son corps et pas aimer être gros." Attends une seconde. On ne devrait pas juger le choix des gens. Si t’as envie de grossir, grossis. Si t’as envie de maigrir, maigris. Ton opinion, pour vrai, j’ai envie de la mettre avec les calories que j’ai perdues, donc dans les poubelles. [...] Je trouve ça triste et poche. » 

Mariana affirme, en terminant, qu’elle rêve du moment où on arrêtera de parler du poids des autres. Qu’ils perdent ou gagnent du poids, ça ne devrait jamais être un sujet de discussion, selon elle. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications