Safia Nolin est claire, elle ne veut rien savoir des normes que la société tente d’imposer sur sa personne. Que ce soit en défiant les conventions vestimentaires lors du gala l’ADISQ ou la « bien séance » en montrant un ultime doigt d’honneur sur la couverture du VOIR vêtue de la fameuse robe du soir que plusieurs auraient voulu la voir porter, Safia sème la controverse en prenant contrôle de son corps et de son image. Dans son dernier vidéoclip, Safia Nolin dévoile des corps complètement nus et ses pairs se sont permis d’applaudir, ou condamner, ce geste symbolique.

Bien entendu, Safia n’a pas voulu faire un clip où le corps des femmes est objectifié, mais au contraire, humanisé. En tant que société, nous sommes habitués de voir des corps de femmes dans les médias, mais ces corps répondent majoritairement à une norme qui ne représente pas la réalité. La chanteuse a donc voulu éclater ses normes avec une vidéo qui dévoile tout.  

Certaines personnalités québécoises ont ridiculisé cette initiative.

 

Éric Duhaime qualifie le vidéo de la chanteuse de « piège » afin qu’elle puisse jouer la carte de la victime.

 

De son côté Richard Martineau se moque de l'initiative de Safia en annonçant lui-même animer sa nouvelle émission complètement nu, le tout de manière sarcastique, ce qui a l'effet de faire éclater de rire les hommes présents dans la pièce.

 

Dans sa vidéo simple, mais artistique, Safia voulait faire passer un message précis :

« Je voudrais que vous le regardiez en portant un œil humain et non critique. Laissez pas vos mécanismes gagner, regardez mon/nos corps et essayez de les imaginer d’une façon neutre, avec comme fonction d’exister. Respirer, manger, pleurer, pisser, mettre au monde (OU PAS), allaiter (OU PAS), sourire, rire, aimer. Trouvez la beauté là-dedans parce qu’il y en a une chiée, je vous le jure. »

Plusieurs personnalités québécoises ont apprécié ce geste et ne se sont pas gardé de partager leurs avis.

Ici, Coeur de pirate fait un joli témoignage de son appréciation.

 

Ingrid Falaise a aussi écrit un long message à Safia sur une publication Instagram, en voici une partie:

 

«*Un bout d’épaule et une réflexion*
Safia.
J’ai bloqué les médisances et j’ai retiré les voyous à la langue indigne qui polluaient mon fil. Je me suis entourée de ta douceur, de ta lumière, de ta vérité, happée par les mains unies et les corps dignement alignés. J’aime tout de cette œuvre que tu nous livres. J’aime me rallier à vous. J’aime me souvenir qu’avant d’être femme j’étais poupon. J’aime la beauté de la diversité. J’aime qu’une femme de ta stature publique ose défier pour que nos filles, nos fils, enlèvent les œillères véhiculées par les insta selfish. »

La chroniqueuse Manal Drissi s'est reconnue dans cette vidéo et c'est ce qui l'a touché. 

Causant beaucoup d'amour, mais aussi de moqueries, Safia Nolin a tout de même réussi à passer son message, relançant à la fois le débat sur la grossophobie et celui sur la nudité. Maintenant, la manière dont il est reçu dépend des convictions de chacun, mais on peut tranquillement voir un progrès au Québec alors que la vidéo a reçu des milliers d'acclamations, et aidé des centaines de femmes à se sentir belles et plus représentées par les médias d'aujourd'hui. 

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications