Miley Cyrus a fait couler beaucoup d'encre depuis la sortie de son vidéoclip Mother's Daughter, le 2 juillet dernier. En effet, c'est un véritable hymne au féminisme qu'elle chante alors qu'elle se tortille dans une combinaison qui rappelle celle de Britney dans le vidéoclip de Oops I did it Again. Toutefois, Britney n'est pas la seule qui peut vivre un sentiment de déjà-vu alors qu'une ex-femen québécoise reproche à Miley Cyrus de l'avoir plagié sans lui donner le crédit. 

En effet, Xenia Chernyshova, militante féministe québécoise pour des manifestations du groupe FEMEN en 2013, a affirmé au Journal de Montréal que la pop star a volé ses slogans dans sa nouvelle vidéo.

L'organisation des Femen proteste et se bat pour les droits des femmes. Sur leur site Web, ils vendent des marchandises et des vêtements pour promouvoir et aider au financement de leurs opérations. Parmi les articles en vente, il y a un t-shirt avec la phrase « Every Woman Is A Riot »:

Le t-shirt a aussi été commercialisé avec ce modèle:

Et c'est là que Miley Cyrus entre en jeu.

En effet, dans le nouveau vidéoclip Mother's Daughter, on peut lire, dès les premières secondes de la vidéo, le slogan imaginé par Xenia Chernyshova, dans les mêmes couleurs:

Xenia est une « sextremist » et la fondatrice de FEMEN Québec selon le site officiel. Celle-ci est à l'origine de ce slogan, mais aussi de deux autres qui ont été utilisés sans son crédit par la vedette: « Sin is in your eyes » et « L’héroïsme de la chair ».

Si le site officiel de FEMEN a simplement affirmé être fier que Miley soit inspiré par eux, ce n'est pas tout à fait le cas pour Xenia qui s'est confié au Journal de Montréal: 

«  J’ai fondu en larmes lorsque j’ai vu que ce n’était pas juste Every woman is a riot, mais aussi Sin is in your eyes et L’héroïsme de la chair... les trois ! Ça a sorti de ma bouche, j’ai accouché de ces slogans-là ! »

Si elle est honorée que Miley Cyrus véhicule ses slogans féministes, elle est aussi déçue de ne pas avoir de crédit pour ses créations: 

« Souvent l’histoire a tendance à effacer les vrais créateurs, j’en suis consciente, mais ça me pince en dedans. On a juste pillé quelque chose que j’ai créé, rien ne m’est accordé. (...) C’est une mégastar de 200 millions de dollars qui repique mes idées, pour faire de l’argent avec, alors ce n’est pas pareil. »

L'ancienne activiste aurait appelé son agente, qui lui a précisé qu'il n'y a rien qu'elle puisse faire pour régler la situation.

Miley Cyrus n'a pas commenté le tout, et Narcity Québec mettra l'article à jour s'il y a une réponse officielle. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter