Je pourrais te présenter l’application Tinder, mais avec ses 26 millions de matchs faits par jour et ses 50 millions d’utilisateurs, je vais prendre en compte que tu connais la fameuse app de dating la plus populaire chez les milléniaux. 

On dirait qu’il n’y a jamais personne qui me dit avoir trouvé l’amour sur Tinder. C’est toujours des histoires de dates sans queue ni tête qui finissent trop souvent en queue de poisson. 

J’ai sondé 14 Québécois sur leurs expériences, et franchement, le résultat donne pas mal envie de supprimer ton compte sur-le-champ. Pour des raisons assez évidentes, on a préservé l’anonymat.

via GIPHY

L’homme aux chats

« C’était une double date avec son coloc et mon amie chez lui. Le gars était obsédé des chats. Il ne faisait que parler de son chat, et il avait un oreiller, un pyjama, une tuque, un chandail et un cover de chat... Encore là, je ne sais pas s’il m’a tout montré.

Il nous fait visiter son appart et il y avait une couverture d’Hannah Montana et une affiche grandeur nature d’elle dans sa chambre. (Hannah, pas Miley) Il s’est mis à nous parler de son obsession pour elle... c'était malaisant.

Après, on s’est mis à écouter un film. Il s’est levé et a disparu 15 minutes. On le croyait aux toilettes, jusqu’à ce qu’on réalise qu’il était parti dormir. »


Le gars qui avait juste besoin d’une place où dormir

« On était chez moi et ma coloc était assise sur le divan. Il s’est pratiquement couché la tête sur ses genoux. Là on a parlé de goûts musicaux et je lui ai dit que je n’aimais pas l’EDM. Il a tout de même tenu à me faire écouter ses tounes EDM préfs. (BUT WHY?) 

On a finalement mis un film d’action et il s’est endormi dessus. Je l’ai réveillé et lui ai dit que s’il voulait partir je comprendrais. Il est resté.... 7 heures. Sans faire de move. Malgré tous mes efforts, il ne quittait pas. 

Le gars avait clairement plus besoin d’une place à coucher qu’une date. »


L’amoureux des légumes 

« J’ai une balloune dans mon auto. Quand je suis arrivée chez le gars, il me dit de me stationner dans son entrée. En arrivant à la porte, il est en robe de chambre et me demande d’attendre dans l’entrée parce que le plancher est propre. Il l’enlève devant moi (première date) pour se changer et quand on sort je demande : « On prend quel char? » et il me répond : « Le tien, tu es devant le mien ».... Je lui dis que c'est lui qui m'a dit de me stationner là...

Bref, on part et il veut aller à l’épicerie. Il achète vraiment beaucoup de légumes et on revient. Il me demande de couper les légumes, alors je dis OK. Dans ma tête on va cuisiner quelque chose. Après 1h30 à couper des foutus légumes, je lui demande « OK mais on va tu les manger? » il répond: « Ah ben non, c'est pour mes repas de la semaine! » Le gars me faisait faire son meal prep! Après lui avoir dit que j'étais un peu tannée, il sort les shooters et dit: « on va faire de quoi de spécial ». Yes l'action commence.

Il m'a fait un f*cking shooter de légumes blendés.  Là, vraiment fier il veut me montrer quelque chose: son jardin. C'est quoi la foutue obsession avec les légumes? Et ce, en me collant pi en essayant de se rapprocher.

Est-ce qu'il y a juste moi de pas turn on par des légumes? C'est à ce moment où je suis partie.»


Digne d'un film de Disney  

« On est allés voir La Belle et la Bête. Turns out le gars était gelé ben raide, et a vomi à la moitié du film. » 


Le gars riche qui date la pauvre prof

« Le gars avait menti sur son âge, et il cherchait quelqu'un pour avoir des enfants et s'en occuper car monsieur avait une grosse job qui ramenait 240$ de l'heure... Bref, à la fin du souper, il me dit qu'il va payer puisque j'ai un salaire de pauvre comme enseignante. 

Je suis partie. Je n’allais clairement pas payer après m'être fait insulter de la sorte. » 


 

via GIPHY

L'amoureux des memes 

« Ça faisait un petit bout que je parlais avec un gars sur Tinder et on a décidé de se rencontrer dans un bar pas loin de chez moi.

La première chose qu'il m'a dit en me rencontrant, c'est « Do you like memes » (pas de « allo », pas de deux becs sur les joues, rien.)... Et il a insisté pour parler en anglais tout le long, même si on est francophones tous les deux. Il a littéralement parlé de memes pendant l'heure la plus longue de ma vie.

L'affaire, c'est que mon appart était sur le chemin du métro, pis je n’avais pas le coeur de lui dire que je n’étais AUCUNEMENT intéressée. Donc je l'ai fait monter chez nous. On a écouté Austin Powers sur mon sofa. Sans se parler.  Pis le film boguait aux cinq minutes donc il y a eu de gros malaises. J'haïs ça, Austin Powers. Après, il s'est levé et il est parti. » 


Le bad boy

« La date allait super bien. Jusqu'à la fin quand il m'a annoncé qu'il avait un casier judiciaire, une balloune dans son char, un couvre-feu... Bref la totale. » 


Et à la fin de la soirée, il m'a dit « Je t'aime »... 

« On s'était déjà vu une fois pour un café, donc cette fois on a décidé d'aller souper.

Il insiste pour m'inviter. Lorsqu'il passe sa carte débit, ça ne fonctionne pas. Il essaye sa carte de crédit: refusée aussi. Il va voir sur son cellulaire le solde de son compte en ligne et je vois par-dessus son épaule: 1$ dans son compte chèque et 7 300$ sur sa Visa. J'ai payé le souper et j'ai été le déposer chez lui parce qu'il ne m'avait pas dit qu'il était à pied.

Ah, et à la fin de la soirée, il m'a dit: « Je t'aime». »


La princesse

« On était au resto et le serveur, visiblement dans le rush, a renversé de l'eau sur ma date par accident.

Elle a viré ça en grosse catastrophe et s'est mise à crier sur le pauvre gars. J'étais mal à l'aise, t'as pas idée. Il y a fallu que je la calme parce qu'elle voulait partir sur-le-champ. 

J'ai fini la date en gentleman, mais clairement que je ne veux plus la revoir.


La maman

« Ça faisait 2-3 fois qu'on se voyait et ça allait bien. Elle m'a donc invité chez elle pour un souper. 

J'arrive chez elle, je rentre, et je vois une pièce remplie de jouets. Je lui demande si elle a un enfant et elle me répond: « Ah oui, j'ai oublié de te le dire. »

Tsé, une information assez importante que t'as oublié de me dire. J'ai eu du plaisir, mais je ne l'ai pas rappelée. 


 

via GIPHY

Le psychologue 

« J'ai été sur Tinder 3 jours avant de supprimer l'app. »

J'ai pris un verre avec un gars qui disait faire la meilleure sangria. De un, elle était dégueulasse. De deux, ses photos devaient dater d'il y a 10 ans parce qu'il ne se ressemblait pas du tout. De trois, il m'a analysé de manière malaisante tout le long. Par exemple:

Toi, tu dois être Balance parce que les Balance mettent leurs doigts devant leur bouche quand elles parlent

À quoi tu penses? 

Toi, t'es quelqu'un de vraiment expressif, mais tu ne dis pas tout ce que tu as dans la tête...

Et ce, malgré le fait que je lui ai dit d'arrêter d'analyser parce que c'est assez malaisant.

Bref, je lui ai dit que j'étais fatiguée et je suis partie après 45 minutes. Si ça avait pu être 5, je l'aurais fait! Le lendemain, il m’a demandé si on pouvait se revoir... Je l'ai flushé! » 


Le petit homme téméraire 

« Le gars était super cute en photo. En vrai, il mesurait 5,2 et pesait peut-être 80 lb. J'avais l'air immense à côté de lui, et je suis minuscule. On a écouté un film chez moi et je lui ai fait comprendre que je n’étais pas attirée je n'ai laissé aucun rapprochement arriver. Pis là, il m'a demandé une visite de mon appart.

Rendu à ma chambre, il me prend par les deux fesses et rentre sa langue dans ma bouche. Je n’ai jamais repoussé quelqu'un de manière aussi violente.»


Le gars qui a le souci du détail

« Je suis allé en date avec un étudiant en ingénierie. Son stage était dans une entreprise fabricant des moteurs d'avion et il s'occupait des payes et du shipping. Déjà là, rien d'excitant. Il a passé au moins une heure à me raconter TOUTES ses tâches en détail jusqu'à ce que je meurs d'ennui.

À un moment, je remarque qu'il porte une montre de Mickey Mouse, alors je passe un commentaire à la blague. Il commence à m'expliquer que c'est pas sa montre habituelle, mais que son réparateur de montre préféré est fermé parce qu'il est en voyage, et qu'il a dû prendre cette montre. Pour ton info, cette montre, il l'a eue à 12 ans... Je pourrais te donner tous les détails. 

Puis, on continue à jaser, et il dit un « banana » lancé en l'air, comme ça, sans lien. C'est la goutte qui m'a donné envie de fuir. Il a continué à me texter pendant une longue semaine. » 


Le fan des rapprochements 

« Je ne suis pas vraiment courailleuse, mais je voulais me changer les idées alors après avoir longtemps jasé avec un gars, j'accepte d'aller prendre un verre.

À mon arrivée, il est déjà là, et déjà pas mal en boisson. Il est quand même cute et drôle alors on jase un peu. La serveuse arrive et je commande un verre. Il met sa main sur la mienne. Je l'enlève. Il recommence. Je l'enlève encore.

Il me dit qu'il ne dit pas ça à tout le monde, mais qu'il a une maison puis qu'il cherche une petite femme tranquille avec qui bâtir un ti-futur...qu'il travaille fort, et fait de l'argent. Il essaye de me retoucher le bras. Je lui dis je tripe pas trop... 

Il se lève et vient s'asseoir à côté de moi sur la banquette et mets son bras sur mes épaules. Je me suis levée d'un bond et me suis levée en disant:  « Merci, mais non merci.»  Et je suis partie, avant de recevoir mon verre. »


Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications