J'ai beaucoup de misère à comprendre ces gens qui ont trouvé leur forever person. Cette fameuse personne pour qui ça vaut la peine de faire plein de sacrifices, de faire une croix sur certains rêves, et vivre dans la routine jour après jour. Cette personne qu'on aime assez pour accepter d'être une moitié de quelque chose.

J'ai beaucoup de misère à comprendre ces gens qui la trouvent, mais surtout, ces gens qui la conservent. Ceux qui ne se lassent pas du ''honey moon'' du début; qui pensent qu'après cette phase de bonheur, c'est le vrai amour qui commence.

On dirait que je ne crois plus vraiment à cet amour infini.

Je regarde ces gens qui '' tombent en amour '' pour une 3e fois et je trouve ça hypocrite. Je crois que l'amour, le vrai, celui qui te fait perdre la notion du temps, il n'arrive pas si souvent que ça. Et moi, bien, je ne suis pas capable de me mentir. Dire que j'aime quand je ne suis pas certaine que cette personne vaut tous ces sacrifices, je trouve ça injuste. Être bien avec une personne, l'aimer ou affirmer être en amour, c'est pas pareil. 

J'ai expliqué à quelqu'un que je ne voulais pas aimer, parce que je ne voulais pas brimer mon bonheur et ma vie professionnelle. L'amour m'angoisse tellement, on dirait que j'aime mieux ne pas la vivre que d'avoir cette boule de stress constante dans le coeur. Cette incertitude ne sachant jamais si la personne va se tanner, et passer à une update plus intéressante. Une meilleure version sans les bugs, c'est toujours alléchant. On m'a expliqué que je n'avais juste rien compris à l'amour.

Et si c'était vrai?

Si j'étais juste incapable d'assimiler un concept qui semble si basic pour tout le monde, sauf moi? Et si, à force d'ignorer et taire les petits papillons que j'avais dans le coeur, je les avais juste éteints pour de bon? Toute la gang, à jamais.

Ou si, à force d'éliminer les sentiments tels des mauvais herbes, je n'avais pas seulement arraché ceux en surface, mais toute la racine jusqu'à ne plus rien sentir?

J'ai peur d'être brisée pour de bon, d'être tombée amoureuse de l'indépendance et de ce sentiment d'inaccessibilité que le bouclier procure. Ce sentiment que personne ne peut t'atteindre pour te blesser à nouveau. Cette assurance que je ne passerai plus de nuits à pleurer à cause du vide ultime qu'une personne arrive à te faire vivre alors qu'elle part. Cette certitude que je ne vivrai plus cette douleur physique dans le bas ventre quand tu vois le petit "lu" apparaître après avoir envoyé un texto, mais qu'il ne sait juste pas quoi te répondre. Ces jambes qui ramollissent et ce sentiment que tout s'écroule sous toi.

Et si cette douleur que je veux tant éviter était nécessaire au bonheur, à l'amour, mais que je n'avais simplement pas la force de la revivre, cette douleur?

J'ai peur de ne plus jamais avoir la force de tomber en amour.

Mais j'ai encore plus peur de me réveiller un jour et réaliser que j'ai laissé filer une partie de ma vie sans rien dire. Et par dessus tout, j'ai peur de ne pas te donner ta chance, alors que tu aurais tout pour me convaincre à sauter dans le vide. 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter