En plus d'être la première semaine de soleil, la première semaine de juin était un événement en soi pour la métropole. On pouvait sentir la frénésie du Grand Prix à travers toutes les festivités, aller faire un tour au festival MURAL, participer à la Montreal Beer Run, ou même participer à la deuxième édition d'un festival encore peu connu: le Festivulve.

Eh oui, si tu ne connais pas le Festivulve, son nom veut tout dire: c'est un festival qui tourne à 100% autour des vulves, alors qu'on veut briser les tabous et inspirer le monde en mettant l'accent sur la beauté et la diversité naturelle des vulves. De manière générale, la fondatrice Mel Goyer avait déjà raconté qu’elle souhaitait rendre hommage à cet organe qui est notre porte d’entrée dans le monde, mais surtout échanger des connaissances en ayant du plaisir.

Pour une deuxième édition, on a eu droit à deux jours de regroupement d'exposants, d'organismes présents, de conférences, d'ateliers, de spectacles et de kiosques d'informations.

Si tu n'y étais pas, tu as manqué un festival aussi unique et excentrique qu'éducatif.

Voici de quoi ça avait l'air:

D'abord, impossible de ne pas remarquer l'immense clito gonflable de 18 pieds qui était situé à l'entrée qui fut l'hôte de multiples shooting photo: 

 

Puis, tu pouvais te procurer tout types de produits en forme d'organes féminins, comme des savons, des chandelles, des broderies, bijoux, oeuvres d'art et plus encore:

Alors que c'est plus d'une centaine d'artistes qui étaient présents pour l'événement qui s'est avéré un deuxième succès, on ne peut qu'espérer le retour du festival pour une troisième année.

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter