Quand j’étais adolescente, je cherchais désespérément l’amour. Et par ça, je veux dire que j’en étais rendu à faire des sortilèges de magie blanche pour forcer mon kick à m’aimer après que toutes mes autres tentatives aient échouées. Contre toute attente, ça n’a pas fonctionné. C’est là que plusieurs de mes amies m’ont non seulement dit d’aller me faire soigner, mais également:

« Ne cherche pas l’amour, il va te trouver. »

On a tous déjà entendu ce conseil-là. Un peu plus et certains se le serait fait tatouer. Selon mes amies, je devais simplement continuer ma vie comme si de rien n’était et un jour l’amour me tomberait dessus comme par magie. Yes, mon sortilège a fonctionné!  Puisque j’avais déjà carrément tout essayé, je leur ai donné une chance. Qu’est-ce qui pourrait bien m’arriver de mal? Rien pantoute.

Pour en savoir plus: Faire son coming out quand on n’est pas lesbienne

En effet, passer mon vendredi soir enfermé chez moi à faire mes devoirs, refuser de perdre mon temps sur des applications de dating et m’enfermer dans un château de glace telle la reine des neiges ne m’a rien apporté.

Ce « rien pantoute » était pire que tous mes échecs amoureux du passé.

Les hommes n’osaient pas m’approcher parce qu’ils pensaient qu’il n’y avait aucune chance que je sois intéressée. Mon indépendance me rendait froide, comme si j’étais au-dessus de tout ça. Ils ne se voyaient pas avoir une place dans ma vie parce que je faisais tout pour montrer aux hommes que j’étais mieux sans eux à faire du Netflix and chill toute seule dans mon lit.

En même temps, je me suis rendu compte que c’était fun chercher l’amour. Même pas besoin de le trouver. J’aimais ça avoir un kick pour lui écrire des chansons que je n’allais jamais lui chanter, faire un voyage scolaire jusqu’au bout du monde pour être à ses côtés et fantasmer à l’idée qu’il puisse un jour m’aimer. On dit qu’attendre un cadeau ça nous rend encore plus heureux que le recevoir. Je voulais retrouver cette chance d’espérer.

Alors je suis sortie de chez moi et j’ai recommencé à chercher. J’ai approché toutes les personnes qui m’intéressaient, j’ai vécu mes premières fois que j’attendais depuis des années et je me suis enfin fait mon premier copain grâce à une application de dating. Ça fonctionnait, du moins pour un bref moment, avec presque tous ceux que je voulais. Mais pourquoi est-ce qu’avant ça n’avait jamais fonctionné?

Je me suis rendu compte que l’amour ce n’est pas quelque chose que l’on cherche, c’est quelque chose que l’on crée. J’avais passé mon bal de finissants seule sur le bord de brailler au milieu du plancher de danse parce que personne ne m’avait invité. Ça ne servait à rien de regarder autour de moi en faisant pitié en espérant croiser le regard de quelqu’un qui allait juste être mal à l’aise. Tout ce que j’aurais dû faire, c’était le premier pas.

On ne peut pas tous attendre l’amour. Si c’était le cas, on s’attendrait tous chacun de notre côté sans personne pour s’inviter à danser. C’est quoi cette idée de tester qui nous promet que tout ce qu’il y a de mieux va tout d’un coup nous arriver? Personne ne m’aimera seulement parce que je me fais belle en l’attendant patiemment. Au mieux je me fais avoir. Une relation ça se bâtit, c’est quelque chose que l’on crée.

Alors cesse d’attendre que l’amour te trouve. Ce n’est pas à ton future partenaire de faire le premier pas.  C’est à toi de l’approcher. Et c’est en partie rassurant de savoir qu’on a encore quelque chose à contrôler. On a encore le pouvoir de se faire aimer.

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications