Search on Narcity

decrocher

J’sais pas si c’est seulement moi, mais j’commence à être écœurée des séries de comédie romantique. Don't get me wrong, j’aime encore d’amour Friends et How I Met your Mother, mais on dirait que j’ai besoin de plus de divertissements. J’ai besoin de décrocher de mes tourments plates quotidiens, à vrai dire.

J’vous avais déjà fait une liste de suggestion d’émissions à écouter en couple, mais là cette liste ne va pas en fonction de qui vous êtes, mais bien de ce que vous avez envie d’écouter. On parle ici de scénarios qui ne vous arriveront jamais (ou que je ne vous souhaite pas qu’ils vous arrivent). Des intrigues qui vont au-delà du réel et qui vous sortiront des histoires d'un gars qui court après une fille pendant 22 épisodes.

Keep reading... Show less

Certains sont en mi-session encore, d'autres sont tout simplement dans un rush interminable jusqu'à mi-décembre. Je sais, je connais ce moment de l'année où tu es simplement épuisé mentalement (et physiquement, puisque tu as coupé sur tes heures de sommeil pour pouvoir rattraper ton retard d'étude).

Le temps de repos entre deux sessions est amplement mérité, ça c'est certain. Faut savoir décrocher de ses obligations/responsabilités une fois de temps en temps et pour ça, il y a trois recettes infaillibles selon moi. Un road trip entre amis, un spectacle ou lire un livre! Dans les trois situations, je perds la notion du temps et je prends surtout ce temps pour moi et seulement moi.

Keep reading... Show less

J'ai la chance d'avoir un papa pas pire habile de ses mains qui m'a construit, à moi et à ma sœur, une cabane dans le chêne en arrière de chez nous. Faque, pendant une bonne couple d'années quand j'étais plus jeune, je pouvais monter dedans pour m'amuser avec mes amis et avoir l'impression d'être très wild... jusqu'à ce que mon père doive la défaire parce qu'elle débordait trop dans le champ en arrière. Une tragédie, ma fille, une tragédie!

Faque mettons que je suis tombée en amour assez tôt avec les cabanes dans les arbres. Je trouve ça beau pis je trouve que ça permet de décrocher du reste du monde parce que, la plupart du temps, ben y'a pas de Wi-Fi pis mettons que ça fait partie de son charme...

Keep reading... Show less

Si je suis bien honnête avec vous, je vous dirais que moi, j’ai fait ce sevrage ô combien difficile pendant « seulement » sept jours. Et si je suis encore plus honnête avec vous (parce que moi et les mensonges, ça fait deux depuis un quand même pas pire long pour de temps), je vous dirais que c’était plus par obligation que par désir de déconnecter de la vie virtuelle.

Le mois dernier, je suis partie à Cuba avec une amie et, pour éviter que ma maladresse me joue encore un sacré tour, j’ai laissé mon cell chez moi (faque, ouais, très techniquement, il était éteint ET dans un autre pays, donc complètement hors de ma portée). J’pense que je t’apprends rien en te disant que je travaille dans le web et, à cause de la job que j’ai, des fois, j’ai le besoin de décrocher des Internets et de ce qu’il s’y passe de bon et de mauvais…

Keep reading... Show less

L’été à Montréal, c’est tout simplement génial. Pendant l’espace de nos quelques semaines de chaleur, la ville est animée comme jamais : les festivals poussent par pelletées, les événements hors de l’ordinaire se font organiser un peu partout et les invitations à des activités estivales par tes amis fusent de partout…

Malgré que tu adores plus que tout au monde la vie qui grouille dans la ville dans laquelle tu vis, elle peut devenir un peu épuisante et te donner envie de sortir de là, juste pour une journée ou deux, avant de te replonger à fond dans toutes les activités qui te font autant triper sur l’été.

Keep reading... Show less