Après plusieurs années à nier, Roxane Bruneau confirme finalement que la chanson Le secret est inspirée de sa vie, dans une vidéo publiée dimanche le 7 juin à minuit. 

Cette dernière débute sur ces paroles : « J'ai écrit la chanson Le secret à l'âge de 12 ans. Depuis la sortie de mon album [Dysphorie], les gens me demandent si c'est inspiré de ma vie et moi je mens en disant que non. Mais... Depuis le début du confinement, je réalise qu'il doit y avoir énormément de femmes, d'hommes et d'enfants qui sont pris avec leur bourreau. ».

Elle poursuit : « J'ai décidé aujourd'hui que j'arrêtais de me cacher et j'ai décidé d'utiliser ma plateforme pour tendre la main à des gens qui en ont besoin. [...] Si je raconte une bribe de mon histoire aujourd'hui, c'est dans l'unique but de prouver aux gens que tout le monde peut s'en sortir et qu'il n'y a pas de quoi avoir honte. ».

Sortie pour la première fois en 2017, la chanteuse s'était exclamé à cette époque lors d'une entrevue avec le magazine Fugues : « Je vais mettre ça au clair tout de suite, mon père ne battait pas ma mère ! [...] En revanche, j’ai eu des amies qui ne l’ont pas eu facile... ».

Aujourd'hui, elle vient préciser cette affirmation, en expliquant qu'elle a été témoin de la violence physique et psychologique que subissait sa mère à l'époque, après avoir fait une nouvelle rencontre suite à un divorce.

C'est donc à travers un tout nouveau vidéoclip où les paroles de son ancienne chanson ont été reprises, mais où la mélodie est complètement différente que Roxane a choisi d'offrir son soutien, considérant que la pandémie représente un obstacle supplémentaire pour les gens qui souhaitent échapper à une relation violente actuellement. 

L'artiste débute son histoire comme suit : 

« Ma maman a pleure souvent
Pis mon papa à moi y crie tout le temps
Mais si jamais j'le dit
Promettez-moi d'garder l'secret
Mon papa à moi
Des fois il est méchant avec ma maman
Elle me dit qu'c'est rien
Que c'est des choses de grands
Mais j'le vois bien
J'suis sûre qu'est malheureuse
Parc'que mon père la traite tout le temps de niaiseuse »

Disponible sur YouTube, iTunes et Google Play, tous les profits iront à la fondation SOS violence conjugale afin de venir en aide aux victimes de violence conjugale et à l’ensemble des personnes concernées par cette problématique.

On rappelle à toute personne souffrant du mal de vivre ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme Revivre (1 866 REVIVRE (738-4873)).

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter