La discussion est définitivement ouverte à propos de la culture du viol, de la coercition sexuelle et des agressions diverses qui peuvent être vécues et infligées. Au Québec, les survivants continuent de prendre parole afin de dénoncer les agressions qu’ils ont vécues. Ainsi, quand le comportement d’un de leur membre a été dévoilé, le groupe Alaclair Ensemble s’est dissocié de Maybe Watson.

Après David Desrosiers, qui a quitté le populaire groupe pop punk Simple Plan, c’est maintenant Alaclair Ensemble qui se défait de l’un de ses membres.

Le dimanche 12 juillet, le groupe a adressé un premier message à ses abonnés via Instagram, expliquant la situation.

La sélection de l'éditeur : Marie-Mai joint sa voix aux survivantes avec un témoignage et un message puissant

Deux heures après celui-ci, ils ont senti le besoin de préciser quelques informations.

Ensuite, Maybe Watson, de son vrai nom Olivier Normandin-Guenette a partagé une story Instagram dans laquelle il avoue avoir posé des actions répréhensibles et a fait ses excuses. 

Dans cette première publication, on peut lire : 

« Nous venons d’être informés d’une histoire inacceptable concernant Maybe Watson. En date d’aujourd’hui, il ne fait plus partie du groupe. Nous nous dissocions de lui, nous sommes sans mots… »

Suite à leur déclaration, certains membres du public ont exprimé leurs doutes à propos de leur ignorance face aux allégations faites contre Maybe Watson. 

Ils ont donc partagé ce deuxième message qui affirme qu’ils n’en avaient aucune idée et qui met les événements en contexte : 

« Nous étions aucunement au courant d’aucunes histoires concernant aucun membre du groupe avant 19:20 hier soir… Nous avons reçu un texto d’une amie nous expliquant l’histoire. »

Ils terminent en demandant d’être respectueux dans les commentaires par égard pour les victimes ainsi que pour les familles des gens impliqués.

maybewats | Instagram

Suite à cela, le rappeur s’est aussi adressé à ses abonnés avec un message avouant ses torts et affirmant qu’il souhaite entreprendre une thérapie. 

Après avoir présenté ses excuses aux victimes, il poursuit comme suit : 

« Mon seul souhait présentement est que le poids de ma honte et ma tristesse se traduisent pour mes victimes en soulagement de leur peine. J’ai également une pensée pour le public à qui je présente mes excuses. Quand à moi, je vais entreprendre une thérapie. Je dois entièrement me concentrer à la reconstruction de mon être. »

Il termine avec une déclaration à propos d’Alaclair Ensemble :

« En rien les membres d'Alaclair ne sont responsables de mes inconduites. Il m’est insupportable de penser que par association ils seraient entraînés dans cette histoire. Je leur demande pardon. »

Il affirme aussi prendre une pause de toutes ses activités publiques.

On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme le Centre pour les victimes d’agression sexuelle de Montréal 24/24 7 jours semaine au 1 888 933-9007.