Recherche sur Narcity

Voici précisément ce qu’il faut savoir sur les rassemblements du temps des Fêtes au Québec

Il y a des familles qui devront fêter séparément. 🎁
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Voici précisément ce qu’il faut savoir sur les rassemblements du temps des Fêtes au Québec

C'est en proposant un « contrat moral » aux Québécois et Québécoises que le premier ministre François Legault s'est présenté hier en sauveur du temps des Fêtes, alors qu'il annonçait les directives pour les rassemblements pour Noël et jour de l'An.

Lors de ce point de presse attendu par la population, il était accompagné du directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, et du ministre de la Santé, Christian Dubé.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, était aussi à leur côté.

La sélection de l'éditeur : Le Vieux-Québec sera transformé en village de Noël grandeur nature complètement féérique

Qu'est-ce qui sera permis à Noël ?

François Legault en aura fait sourire plusieurs, en annonçant que les Québécois et Québécoises pourront se rassembler en famille ou entre amis dans le temps de Noël.

« Dans le temps de Noël, » puisque M. Legault a précisé que les réunions familiales devront se tenir entre le 24 et le 27 décembre seulement.

« D’un côté, il va pouvoir y avoir des rassemblements. Mais de l’autre côté, on demande de tout faire pour que la semaine avant et la semaine après, les personnes n’aient pas eu de contact avec d’autres personnes, » précise le premier ministre.

Ainsi, il demande aux personnes de se « confiner » la semaine avant et après les célébrations.

Un bémol s’impose : les règles pourraient être modifiées. D’ici au 24 décembre, « la situation doit rester relativement stable. »

« J’ai besoin de voir ma famille, » a d’ailleurs avoué M. Legault.

Qui puis-je voir ?

Les 24, 25, 26 et 27 décembre, tu pourras accueillir chez toi un maximum de 10 personnes, tant de la famille que des amis.

Il faudra toutefois respecter les règles sanitaires en place le plus possible.

Durant les journées permises, les personnes que tu vois peuvent varier d'un jour à l'autre, mais les autorités ne le recommandent pas.

En ce qui a trait aux cadeaux de Noël, François Legault a confirmédans un gazouillisqu’il avait donné la permission au père Noël d’en distribuer, mais avec un masque.

Qu'est-ce qu'on peut faire ?

Le gouvernement demande aux Québécois et Québécoises d’éviter les déplacements interrégionaux.

Concernant les festivités de Noël, Dr Horacio Arruda demande à la population de rester sobre dans leurs célébrations.

« Ce n’est pas parce qu’on permet de faire des rassemblements les quatre jours qu’il faut fêter les quatre jours », affirme-t-il.

Si tu comptais te rendre au restaurant pour y bruncher entre amis ou au centre sportif pour te débarrasser du bourrelet causé par la dinde du 24 au soir, tu devras rebrousser chemin.

François Legault a profité de l’annonce d’hier pour prolonger une deuxième fois le « défi 28 jours » d’octobre jusqu’au 11 janvier prochain.

Gyms, restaurants, bar, cinéma et salles de spectacles en zone rouge seront donc fermés.

Et au jour de l'An?

Certains diront qu’on « ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre ».

La décision d'interdire les rassemblements au jour de l'An a surtout été prise afin d’éviter un plus grand risque de transmission de la COVID-19.

Selon le Dr Arruda, prolonger les permissions de rassemblements jusqu’au 31 décembre augmenterait les risques d’engorger les urgences et le nombre de décès.

Le premier ministre en a profité pour suggérer à la population qu’au jour de l’An « on regarde le Bye bye ».

« Et on essaie d’oublier 2020 » a ajouté Christian Dubé.

Recommandé pour toi

Loading...