Connexion

Maintenant en zone orange, la métropole est sur le pied d'alerte pour contrôler les éclosions et l'augmentation de cas. D'ailleurs, ces sept quartiers de Montréal sont les plus affectés par la COVID-19 actuellement et c'est à ces endroits que la Ville va déployer le plus d'efforts. 

Selon la santé publique de Montréal, les secteurs au centre-ouest de la ville seraient les plus touchés. Plus précisément, on parle de Parc-Extension, Mont-Royal, Outremont, Côte-Saint-Luc, Montréal-Nord, Saint-Michel et Saint-Léonard. 

La sélection de l'éditeur : L'intérieur de cette chapelle rénovée en maison au Québec est à l'inverse de l'extérieur

Ce sont des quartiers pour lesquels on va mener des interventions plus ciblées pour rehausser nos efforts de dépistage. 


Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal

En conférence de presse, ce lundi 21 septembre, la Dre Mylène Drouin, directrice régionale de santé publique de Montréal, a mentionné que le centre-ville et les endroits environnant les stations de métro Atwater et Guy-Concordia représentent aussi des zones chaudes.

Elle affirme qu'elle ne croit pas qu'il y ait une seule raison qui explique ces éclosions. La directrice de santé publique ajoute toutefois que dans certains quartiers, la capacité à bien faire l'isolement et à appliquer la distanciation est plus difficile.

Et à l'opposé, l'ouest de Montréal se trouve « en dessous de la moyenne régionale, tant au niveau du nombre de nouveaux cas, que dans les taux de positivité des tests », a indiqué Dre Drouin. 

VIDÉO POPULAIRE Régions en alerte orange au Québec : Voici la limite de personnes maximum dans ta cour

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

Situé dans le quartier de Griffintown à Montréal, le resto nommé Perles et Paddock est l'endroit parfait si toi et tes BFFs avez envie de vous offrir une petite sortie pour votre 5 à 7 entre ami.es.

L'endroit, qui était un garage avant l'ouverture du restaurant en 2017, a refait peau neuve en 2021 avec une décoration des plus funky. À l'extérieur, des éclats de couleurs pastels sillonnent la devanture blanche, alors que l'intérieur est illuminé de petites lumières féériques dans un décor épuré, sauf pour la verdure abondante.

Continuer à lire Show less

Une immense manifestation contre le passeport vaccinal a lieu à Montréal (VIDÉOS)

12 400 personnes ont répondu à l'appel sur l'événement Facebook.

Alors que le passeport vaccinal est entré en vigueur ce 1er septembre, plusieurs milliers de Québécois.es « pro choix » manifestent en réalisant une grande marche de 4,6 km, ce dimanche 5 septembre, sur la place Jacques-Cartier, au Vieux-Port de Montréal.

« L'heure de la division est terminée! Nous sommes dans un pays démocratique donc nous sommes supposés avoir le droit de choisir, avoir le droit de dire non, avoir le libre choix d'accepter ou non un traitement médical! Le gouvernement use de la peur et de la menace pour inciter les gens à recevoir cette injection et maintenant impose un passeport vaccinal ! Ils obligent les enfants à être masqués en classe, alors que des parents assoient en terrasse c'est correct! C'est incohérent et surtout inacceptable! », est-il indiqué dans la description de l'événement Facebook.

Continuer à lire Show less

Des fois, tu veux faire une pause d'humains et tu rêves de vivre tout seul.e sur une île autre que celle de Montréal ? Sache que c'est un rêve réalisable si tu as 1,650 million de dollars en poche, puisque cet immense chalet situé sur une île privée à Saint-Alphonse-Rodriguez est à vendre et il a sa propre plage privée.

Située en plein cœur du lac Cloutier dans la région de Lanaudière, la propriété comprend le lieu d'embarcation à Sainte-Béatrix soit un garage double, des stationnements et un quai pour bateaux avec éclairage et le chalet en lui-même.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less