170 constats liés à des voitures modifiées ont été émis à Mirabel et ICAR réagit

Une « trappe à tickets » qui dérange.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
​Voitures stationnées au ICAR à Mirabel. Droite : Opération policière de la Sûreté du Québec.

Voitures stationnées au ICAR à Mirabel. Droite : Opération policière de la Sûreté du Québec.

Le 31 juillet dernier, la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de Mirabel ont effectué une opération policière dans les environs de l'autoroute 50 et la rue Henri-Fabre, dans le secteur de Sainte-Monique. Selon un communiqué émis par la SQ, l'opération visait à faire de la prévention en matière de sécurité routière et un contrôle des automobiles modifiées véhiculant près du complexe de sports motorisés ICAR.

Les agent.es de la SQ ne s'en cachent pas, ce secteur a été choisi stratégiquement, ce que dénonce justement la direction du complexe ICAR qui voit en cet exercice une injustice ayant causé de lourds préjudices à leur entreprise et à leur clientèle.

En quelques heures seulement, les autorité.es ont donné plus de 170 constats : « Quelques centaines de véhicules ont été vérifiés et près de 170 constats d’infraction ont été émis. Certains véhicules particulièrement dangereux ont même dû être remisés pour des raisons de sécurité », d'après les informations du corps policier.

Ce genre d'opération ne règlerait en rien la problématique selon le centre de courses automobiles : « On s’entend, les courses et les modifications de voitures ne vont jamais disparaître. La seule chose qu’on peut contrôler c’est l’endroit où les gens vont le faire. [...] Nous croyons aussi fermement que nous faisons partie de la solution et non du problème! »

« Notre intention n’est nullement de discréditer les corps policiers, mais plus de les sensibiliser sur l’approche qu’ils ont choisie, une approche que nous considérons plus destructive que constructive, qui nuit non seulement à notre entreprise, mais aussi à leur image auprès des jeunes. Pourquoi ne pas choisir la collaboration et sensibilisation plutôt que l’oppression? », ont-ils ajouté.

Le complexe n'a d’ailleurs pas hésité à pointer du doigt la SQ, allant jusqu'à appeler cette opération policière une « trappe à tickets ».

Les services de police ont de leur côté indiqué qu'ils avaient rencontré la direction du circuit automobile afin de collaborer en matière de sécurité routière. Le but étant de rappeler à leurs client.es « l’importance de se conformer au Code de la sécurité routière et de circuler sur le réseau routier avec un véhicule conforme et sécuritaire ».

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...