Mobile sign in image
Sign in
FR - Nouvelles

Les Québécois voulant se faire vacciner pourront recevoir une 1re dose d'ici le 24 juin

« On devrait avoir un été plus positif », selon Legault.
Les Québécois voulant se faire vacciner pourront recevoir une 1re dose d'ici le 24 juin

La campagne de vaccination s'accélère dans la province et les Québécois qui le veulent peuvent espérer recevoir leur première dose du vaccin contre la COVID-19 d'ici le mois de juin.  

« Grande nouvelle [...] d'ici le 24 juin, on prévoit que tous les Québécois qui vont vouloir être vaccinés vont avoir reçu une première dose », a fait savoir le premier ministre François Legault en point de presse ce 16 mars.  

La sélection de l'éditeur : Ces 3 régions au Québec basculent en zone jaune et voici quand le couvre-feu y sera levé

« Ça veut pas dire que tout va être permis à partir de la Fête nationale, mais quand même on devrait avoir une plus belle Fête nationale que l'année passée et un été plus positif », a-t-il ajouté. 

Selon le premier ministre, « la vaccination va bien » et les personnes vulnérables, c'est-à-dire de 65 ans et plus, devraient avoir reçu leur première dose d'ici la mi-avril.

D'ailleurs, dès la semaine du 29 mars, près de 1 000 pharmacies de la grande région de Montréal, soit dans les Laurentides, Lanaudière, Laval et la Montérégie, vont commencer à prendre des rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19. 

Santé Canada a un site Internet complet qui peut répondre à toutes tes questions au niveau des vaccins. Pour plus d’informations, c’est ici.

Après plusieurs années de pandémie, la province voit enfin le bout du tunnel! En effet, le gouvernement a annoncé ce 19 octobre que l'état d'urgence sanitaire au Québec va officiellement être levé d'ici les prochains mois.

« Je vous annonce qu'on va lever cette urgence sanitaire après la vaccination des enfants de 5 à 11 ans. On n'est jamais à l'abri des surprises avec la pandémie, mais si tout va bien, cette vaccination devrait être terminée au début de 2022 », a indiqué le premier ministre du Québec sur Twitter.

Continuer à lire Show less

« Le pire est derrière nous » indique François Legault à propos de la pandémie au Québec

« On a réussi à éviter une quatrième vague de grande ampleur ».

Après plusieurs années de pandémie au Québec, François Legault, le premier ministre du Québec, souvent critiqué pour sa gestion de la crise, s'est adressé aux Québécois.es pour leur dire que « le pire » est passé.

« La bonne nouvelle, c'est qu'on est vraiment en train de se sortir du pire de la pandémie », a indiqué François Legault, ce 16 octobre, dans une publication Facebook, avant d'énumérer les mesures mises en place par le gouvernement pour gérer la crise sanitaire comme la vaccination de 90 % de la population des 12 ans et plus.

Continuer à lire Show less

Voici les régions où il y a le plus de travailleurs de la santé non-vaccinés au Québec

Il aurait manqué 22 446 personnes dans le réseau si la date n'avait pas été repoussée.

Le gouvernement du Québec a donné un délai supplémentaire aux travailleur.euses de la santé non-vacciné.es avant d'être suspendu.es, alors que la date butoir de la vaccination obligatoire du 15 octobre a été repoussée au 15 novembre.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a affirmé ce 13 octobre qu'avec 22 446 employé.es en moins dans le réseau, « ça aurait eu d'énormes conséquences sur les services de santé offerts aux Québécois ».

Continuer à lire Show less

La vaccination obligatoire pour le personnel de la santé prévue le 15 octobre est reportée

« Je crois que si on continue comme ça, on va foncer dans un mur. »

La vaccination obligatoire pour le personnel du réseau de la santé vient d'être reportée de 30 jours, alors que le décret devait entrer en vigueur le 15 octobre. Les travailleur.euses de ce milieu auront finalement jusqu'au 15 novembre pour obtenir deux doses d'un vaccin et éviter d'être suspendu.es de leur emploi.

« Quand on additionne le départ potentiel des non-vaccinés, au personnel qui est déjà manquant, on se retrouve à ajouter une pression qui est beaucoup trop forte sur notre réseau et surtout sur les travailleurs de la santé qui sont vaccinés et en fait qui sont au front depuis plusieurs mois », a indiqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en conférence de presse ce 13 octobre.

Continuer à lire Show less