Sign in
FR - Nouvelles

Des amendes de 1000 $ seront données dans les partys privés, confirme François Legault

Les policiers pourront avoir un mandat rapidement pour intervenir dans les résidences privées.

Le premier ministre François Legault, flanqué de la vice-première ministre, Geneviève Guilbaut, et du directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, s'est présenté devant les médias ce mercredi 30 septembre, vers 17 h 00, pour faire suite aux mesures annoncées lundi, lorsque trois premières régions du Québec sont passées en zone rouge

Dès minuit ce soir, dans les zones rouges, les invités ne seront pas permis dans les maisons, sauf pour des exceptions bien indiquées par le gouvernement. Donc, les partys seront répréhensibles.

Le PM a annoncé que des amendes seront distribuées par les autorités policières lors de rassemblements interdits et manifestations.  

La sélection de l'éditeur: La production d'Occupation Double nie une rumeur selon laquelle Carl aurait été retiré

Les gens savent, s'ils passent sur une lumière rouge, ils peuvent avoir une amende. [...] C'est la même chose avec la COVID-19. 


François Legault

Lorsque quelqu'un ne collabore pas avec les forces policières, un mandat pourra être obtenu rapidement par ces dernières.

« Si la personne refuse de collaborer, les policiers vont pouvoir obtenir un télémandat rapidement, d'un juge, le soir même, pour être capable de donner un constat d'infraction », indique Legault.

Les manifestations sont également touchées par ces mesures, où les récalcitrants pourraient recevoir une contravention de 1000 $ s'ils ne portent pas de masque.

Il en va de même pour les rassemblements en lieux publics non réglementaires.

Legault a aussi tenu à rappeler que le fait d'aller dans une autre zone ne change rien aux règlements en place : « Ce qui est illégal dans la zone rouge est illégal lorsque vous allez dans une autre zone. »

Plus de détails sont à venir.