Recherche sur Narcity

Alanis Desilets est « à l'envers » après des signalements contre elle à la DPJ

« Les gens sont fous man ».

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Alanis Desilets est « à l'envers » après des signalements contre elle à la DPJ

Alors qu'elle ne montrait déjà que très peu son enfant sur ses réseaux sociaux, Alanis Desilets, d’Occupation Double Bali, a récemment vécu une expérience qui l’a grandement attristée. Elle a indiqué dans sa storyInstagram ce vendredi 21 janvier, avoir fait l’objet de signalements à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) concernant son fils Méo. Selon elle, ces signalements seraient liés à la publication, ce 20 janvier, d'une vidéo dans sa story où elle dansait avec son bébé dans les bras.

« Hier suite à une story où je danse avec mon fils dans les bras, des signalements ont été faits à la DPJ. Je suis à l’envers raide », a indiqué l'influenceuse.

@alanis.desilets | Instagram

Alanis s’est toutefois faite très rassurante dans sa story sur Instagram où elle revient sur les évènements : « Je prends soin de mon enfant, il ne manque de rien et il est élevé dans un foyer sain et sécuritaire. Je sais que nous sommes de bons parents. »

« Les gens sont fous man », a-t-elle ajouté.

Selon les informations du compte à potin OD_Scoop sur Instagram, aucun signalement n'a été retenu par la DPJ. Information que l'influenceuse semble confirmer en repartageant cette annonce dans sa propre story.

Dans une vidéo publiée sur YouTube en juillet 2021, Alanis Desilets expliquait qu’elle ne montrerait pas son bébé sur les réseaux sociaux pour ne pas que des impacts se fassent sentir dans la vie de ce dernier plus tard, alors qu'elle était encore enceinte.

Son bébé apparaissait tout de même quelques fois de dos dans le contenu de l'influenceuse, mais elle tenait à ne jamais montrer son visage.

« C'est un peu notre jardin secret pis j'ai l'impression que tout ce que je ne montre pas, ça m'appartient directement pis que personne peut me l'enlever », avait-elle évoqué l'été passé pour justifier sa décision.

Alanis citait aussi les craintes liées aux progrès extrêmement rapides de la technologie et le fait que ces photos pourraient tomber entre les mains de quelqu’un de « mal intentionné ».

Après cette mésaventure, elle pourrait bien s’en tenir à sa décision de départ de simplement exclure son fils de ses story Instagram.

« Pu jamais vous allez entendre parler de mon Méo, c’est trop fragile pis je ne peux juste pas dealer avec ca. »

Narcity a contacté Alanis afin d'y inclure sa perspective. L'article sera mis à jour lorsque nous aurons obtenu sa réponse.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Recommandé pour toi

Loading...