Sign in
FR - Nouvelles

La situation dans ces 5 régions en zone orange au Québec est « sous haute surveillance »

L'ajout de mesures dans les prochains jours n'est pas exclu.

Alors que la troisième vague de COVID-19 frappe au Québec, il y a cinq régions en zone orange où la situation est particulièrement préoccupante, selon François Legault. 

L'Outaouais, la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, le Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Bas-Saint-Laurent sont « vraiment sous haute surveillance », a lancé le premier ministre en point de presse ce 30 mars.

La sélection de l'éditeur : Ta facture d'Hydro-Québec va te coûter plus cher à partir de cette semaine

Est-ce qu'il y a des secteurs plus inquiétants que d'autres?

C'est l'Outaouais, en particulier la ville de Gatineau, qui tracasse le plus les autorités.

« La situation est inquiétante. [...] On n'exclut pas dans les prochains jours, les prochaines semaines, d'ajouter des mesures en Outaouais, c'est la situation qui nous inquiète le plus », a indiqué le chef politique. 

Dans les autres régions, certains secteurs connaissent aussi une forte augmentation de cas, dont la Beauce, le Lac-Saint-Jean, Rivière-du-Loup et Kamouraska.

Est-ce que ce que des mesures seront ajoutées?

Selon François Legault, le respect des mesures en place est plus important pour le moment que l'ajout d'autres restrictions. Par contre, la situation pourrait changer rapidement. 

« Je suis très franc avec vous, actuellement on a des scénarios pour augmenter, malheureusement, les restrictions dans les cinq régions qui sont difficiles », a-t-il dit.

Quoi faire pour maîtriser la situation dans ces régions?

D'après les autorités, le problème en ce moment, « c'est pas ce qui est permis, c'est ce qui est non respecté dans les interdictions ». M. Legault a évoqué notamment les visites dans les maisons qui ne sont pas autorisées. 

« Ce n'est pas une bonne idée de faire des fêtes familiales ou des fêtes d'amis », a rappelé le premier ministre en vue du long week-end de Pâques.

Une présence policière accrue sera aussi mise en place durant cette longue fin de semaine pour s'assurer que les règles sont respectées. 

Et puisque les prochains jours s'annoncent critiques dans les cinq zones préoccupantes, plus de vaccins y seront envoyés pour tenter de contrôler la propagation. 

La vaccination réduit de 24 fois le risque d'hospitalisation au Québec selon Dubé

« Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner. »

La vaccination semble avoir un réel impact sur la santé des Québécois.es. Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce mardi 31 août, en conférence de presse, que les personnes entièrement vacciné.es ont largement moins de chances d'être hospitalisées.

En effet, ces dernières « courent 24 fois moins de risques d'être hospitalisées qu'une personne qui est non vaccinée », a-t-il précisé.

Continuer à lire Show less

Le couvre-feu à 20 h est encore prolongé à Montréal et Laval

Une « explosion de cas » est possible dans les prochains jours.

Malgré que son retour en vigueur le 11 avril dernier ait fait réagir, le couvre-feu à 20 h à Montréal et Laval n'est pas près d'être levé. 

En conférence de presse ce mardi 20 avril, le premier ministre François Legault a indiqué que même si la situation est étonnamment stable dans ces deux villes, elle demeure fragile. 

Continuer à lire Show less

Lors d'une entrevue avec Narcity, l'entrepreneur, ex-Dragon et auteur François Lambert s'est ouvert sur sa place en tant qu'homme d'affaires au Québec, sa fortune et l'impact qu'a eu son passage à Big Brother Célébrités.

Lors des treize semaines qu'il a passées à Big Brother, pendant lesquelles sa famille, son amoureuse ainsi que ses associés s'occupaient de ses entreprises, le finaliste affirmait qu'il n'avait pas besoin de gagner l'argent du prix.

Continuer à lire Show less

Avec les mesures qui s'intensifient dernièrement pour faire face à la troisième vague, plusieurs se demandent quand un retour à la normale est prévu au Québec. Selon François Legault, la province retrouvera une « certaine normalité » à partir du 24 juin 2021. 

En mêlée de presse ce 15 avril, le chef caquiste a expliqué que trois raisons spécifiques aideront à parvenir à cet objectif : la fin de l'école, la vaccination et l'arrivée de la chaleur. 

Continuer à lire Show less