Mobile sign in image
Sign in
FR - Nouvelles

9 Québécois nous racontent leur pire histoire de « date » sur Tinder

Quand on se compare, on se console. 😂
Des Québécois racontent leur pire « date » Tinder

Bien que plusieurs histoires d'amour aient débuté sur des applications de rencontre, d'autres célibataires connaissent plutôt des histoires cocasses. Ainsi, neuf Québécois et Québécoises nous ont raconté leur pire date sur Tinder.

Que ce soit une engueulade en famille, une personne qui dévoile ses sentiments trop rapidement ou une double date inattendue, ça fait des anecdotes plutôt hilarantes, car elles se sont terminées sans drame. 

La sélection de l'éditeur : Carolann, l'amoureuse de Guillaume, s'ouvre sur leur couple et sa participation à Star Ac

L'amoureux instantané

« J’ai rencontré le gars au Mont-Royal avec une de mes amies puisqu’il m’a dit qu’il serait avec ses amis. J’arrive là-bas et il est tout seul.

« Tout le long qu’on était là il me collait beaucoup trop et j'étais pas à l’aise. Quand j’ai décidé qu’on partait, je l’ai ramené chez lui parce qu'il avait pas de voiture.

« En chemin, j’ai croisé une auto avec une gang de gars et on s’est dit "salut." Ma date, qui était assise en arrière, m’a ensuite pété une coche en me demandant pourquoi je flirtais avec les gars.

« Un peu avant d’arriver chez lui, il me dit : "Débarque-moi ici, je vais marcher le restant." Il m’a texté après pour me dire qu’il m’aimait et qu’il comprenait pas pourquoi ça s’était passé comme ça. »

Anaëlle, 23 ans — Saint-Jean-sur-Richelieu 

La date familiale

« C'était la deuxième fois qu'on se voyait, puis il m'a invité à souper chez lui en me disant qu'il allait me faire à manger.

« J'étais toute énervée parce que c'était ma première date Tinder ever. J'arrive là-bas, je m'étais toute chixée, il ouvre la porte puis là, je vois qu'il est en coton ouaté et en joggings

« Ça commence mal pour une deuxième date. Je vois que ses parents et son petit frère sont là, mais je me dis qu'ils vont probablement aller souper au resto ou chez des amis, mais non!

« Finalement, ce sont ses parents qui m'ont fait à souper, des clubs sandwichs. J'étais assise entre ma date et son petit frère. Pour vrai, c'est la pire date de ma vie. Vous pouvez deviner que je l'ai pas rappelé. »

Laurie, 22 ans — Sainte-Martine

Le deux pour un

« Donc, ma première date avec Tinder que j'ai eu était assez gênante. Je suis allé rencontrer cette fille à qui j'avais parlé dans un bar, elle a suggéré que nous amenions un ami ou deux avec nous, ce que j'ai accepté parce que je suis assez timide.

« Quand mon ami et moi sommes arrivés, je me suis rendu compte que l'amie qu'elle avait amenée était la seule autre fille à qui j'ai parlé sur Tinder et avec qui j'avais prévu une autre date.

« Ce qui a évidemment ruiné toute romance possible pour chacun de nous. La soirée est devenue encore plus étrange quand nous sommes tous allés dans l'une de leurs maisons et avons réalisé que l'une d'entre elles vendait de la drogue.

« Le pire dans tout ça, c'est qu'une des filles vivait juste en face de l'arrêt de bus que je prenais pour aller au travail, j’ai dû la voir tous les matins pendant les deux années suivantes. »

André, 30 ans — Montréal

Divertissement nocturne

« Ça faisait quelques jours que je parlais avec un gars et on a décidé de se voir, mais ma voiture était brisée donc c’est lui qui est venu.

« Il me dit qu’il a jusqu’à 18 h pour venir, parce qu'il ne peut plus circuler après (restrictions de la police). Rendu chez moi, il va dans la douche comme il venait de finir de travailler.

« Lorsqu’il sort, il décide qu’on se fait à manger, que j’ai finalement fait seule pendant que lui écoutait son émission! Il a écouté une saison complète chez moi pendant que j’étais à côté de lui, soit à manger ou à dormir.

« C’était juste malaisant. Pendant la nuit, je me suis réveillée et il écoutait de la porno. Le lendemain matin à 7 h, j’ai fait semblant que je devais absolument aller aider ma soeur. »

Alyson, 22 ans — Saint-Jean-sur-Richelieu

La mère en furie

« J'ai, dans le passé, déjà eu un match avec un autre homme qui avait l'air assez mignon. Après quelques jours, il m'a invité à souper et faire une soirée Netflix & chill.

« Sur le coup, le tout ne semblait pas une mauvaise idée. Par contre, la surprise lorsqu'il a ouvert la porte! En fait, il était vulgaire et un peu malpropre… J'ai su à l'instant même que je ne voulais pas rester.

« Je lui ai proposé d'aller faire l'épicerie pour notre souper. C'est pendant ce temps que j'ai pu texter une amie pour qu'elle m'appelle pendant l'heure du souper, comme si elle était ma mère, pour que j'aie une excuse pour partir.

« J'étais désespéré. L'heure du souper arriva enfin et mon amie aurait mérité un Oscar pour sa prestation. On l'entendait crier en espagnol, me disant de revenir immédiatement à la maison. Ma date a mordu à l'hameçon!

« En raccrochant, je lui ai expliqué que je devais retourner chez nous puisque ma mère était fâchée. La seule chose qu’il a trouvé à me répondre était : "C'était de l'espagnol ça?" J'ai dit oui en quittant au plus vite. »

Andrés, 24 ans — Montréal

Double date surprise

« J’ai eu une date Tinder avec un gars plutôt sympathique, la soirée s'est vraiment bien déroulée et j’ai dormi chez lui. Bref, avant de partir, je lui demande si on se revoit une prochaine fois ou pas.

« Il me répond qu’il quitte pour aller au chalet d’un ami pour une semaine et demie, mais qu’il aimerait me revoir dès qu’il revient. Il ajoute qu’il va m’écrire dès qu’il aura du réseau à son retour.

« Je le vois en ligne quelques fois au courant de la semaine sur Messenger et je tente de lui écrire une fois au bout d’une semaine, sans réponse.

« Lors d’une soirée avec ma meilleure amie, elle propose de regarder si le compte Tinder de ma date est toujours actif et après quelques swipes, elle tombe sur son profil et obtient un match avec lui immédiatement.

« Il lui écrit et lui propose une "soirée relaxe." Bien amusée, elle accepte. En à peine une heure et demie, le gars sonnait à la porte, tout propre, bien coiffé.

« J’arrive au même moment, en sortant de la pièce d’à côté, pour lui demander comment était sa semaine au chalet. Il est resté bouche bée avant de foncer dans la porte d’entrée en essayant de l’ouvrir le plus rapidement possible… Il a descendu les marches quasiment en courant avant de sacrer quelques fois. »

Victoria, 25 ans — Montréal

Le prétendant en couple

« Je suis allée à une première date chez un gars. On s’entendait bien, mais je voyais bien que ça n'irait pas plus loin.

« Après deux heures, sa mère est entrée dans sa chambre et s’est mise à lui hurler dessus parce qu’on criait (alors qu'on chuchotait). Pendant l’engueulade, j’ai appris qu’il avait une blonde et j’ai tenté de me lever et de quitter, mais les deux m’ont dit de m’asseoir et de prendre part au débat.

« J’ai dû attendre un bon 15 minutes qu’ils finissent de s’engueuler avant de pouvoir m'enfuir. »

Alice, 24 ans — Boisbriand

L'amateur de sensations fortes

« On a eu une date vraiment plate chez moi à manger des sushis. Il m'a juste écoutée parler pendant trois heures et il disait rien, mais après la date, il m'a envoyé par courriel un contrat de BDSM [bondage, discipline, sadisme et masochisme] assez extrême.

« Jamais il n’en avait parlé pendant la date. C'était totalement random et non sollicité. Il ne m'avait même pas embrassé, il avait juste serré ma main! J'étais sûre que c'était mort entre nous.

« Dans sa liste de deux pages, il y avait une série d'objets qui servent à infliger de la douleur, des humiliations publiques, des insultes, se faire attacher les bras et les jambes sur un "X" comme dans les trucs de torture du Moyen Âge.

« Et le gars, quand tu le rencontres, est silencieux et poli comme tout. J'ai répondu le lendemain en lui disant que malheureusement ma grand-mère était très malade et qu'elle devait venir habiter avec moi, donc pas de place pour ses machines à torture. »

Maude, 22 ans — Longueuil

Macho, macho man

« Première et dernière date Tinder de ma vie. Le gars entre dans le hall d’entrée de mon immeuble alors que je lui ai dit d’attendre dehors.

« Je monte dans sa voiture, mais il ne démarre pas et n’avait rien prévu. Toute préparée pour sortir, je lui propose d’aller boire un verre, ce à quoi il répond "Non, flemme. Je ne bois pas d’alcool, ça te dit d’aller se caler à une vue tranquille?" »

« J’accepte même s'il pleuvait des cordes et qu’on ne verrait rien… On arrive à la vue, on voit rien. Le mec baisse son siège pour s’allonger et commence à me dire des phrases, mais tellement machos.

« En plus de ne rien avoir en commun avec lui, je commence à être vraiment gênée. Il me ramène et au moment de lui dire au revoir il me dit "Sinon, c’est quoi ta règle de date Tinder, t’es du genre à embrasser ou à baiser le premier soir?" Je suis sortie en courant. »

Énola, 21 ans — Montréal

Ces entretiens ont été modifiés et condensés afin de les rendre plus clairs.

Suite à sa victoire lors de la demi-finale des garçons à Star Académie le dimanche 18 avril, William Cloutier se prépare maintenant pour la finale et il invite ses fans à choisir la chanson qu’il interprétera pour l’occasion. 

C’est dans une publication partagée sur son Instagram le mardi 20 avril qu’il s’est adressé à ses abonnés.  

Continuer à lire Show less

Bamboo Underwear a doublé son chiffre d'affaires malgré le départ d'Élisabeth Rioux

La compagnie se lance dans le loungewear et les maillots très bientôt.

Après avoir connu un boom de popularité au cours des dernières années, les entrepreneurs derrière la marque de sous-vêtements québécoise Bamboo Underwear se sont présentés à l'émission Dans l'oeil du dragon, et on peut dire qu'ils ont su attirer l'attention. 

Dans l'épisode diffusé ce 19 avril, les quatre actionnaires de la compagnie soit Mathieu Landry-Girouard, Jules Marcoux, Philippe Ouellet-Thivierge et Hugo Garneau-Boisvert ont réussi à faire l'une des plus grosses ententes vues à l'émission. 

Continuer à lire Show less

Jacob, la voix puissante de Star Académie, s’ouvre sur son parcours et son départ

Être contre William et Guillaume, c'était le « pire scénario dans sa tête ».

Alors qu'il était pressenti comme le grand gagnant de Star Académie par le public depuis plusieurs semaines, Jacob Roberge a quitté l'académie après la demi-finale remportée par William Cloutier

Grâce à son talent et sa maîtrise sans équivioque de sa voix, il avait d'abord été sauvé par les fans dès le premier spectacle de variété, obtenant ainsi une place parmi les académiciens.

Continuer à lire Show less

Guillaume s'ouvre sur son expérience et la fin de son parcours à Star Académie

Pense-t-il que la demi-finale entre garçons l'a désavantagé?

Le premier round des demi-finales de Star Académie a eu lieu le dimanche 18 avril et c'est William Cloutier qui a remporté le vote du public, ce qui fait de lui l'un des deux finalistes. Guillaume Lafond, le chouchou des fans rentre donc chez lui.

Avec Jacob Roberge, les trois hommes qui s'affrontaient pour une place en finale étaient tous grandement aimés chez les Québécois et Guillaume, pour sa part, a été sauvé trois fois par ceux-ci depuis le tout début de l'aventure.  

Continuer à lire Show less