Recherche sur Narcity

Andréanne et Carl répondent à nos questions sur OD, leur défaite et le retour à la réalité

Ils n'ont pas gagné de condo...Mais ça tombe bien, car ils veulent une maison. 👩🏼‍❤️‍👨🏼
Rédactrice en chef, Narcity Québec
Carl Andréanne OD

Le couple de finalistes le plus mignon et quétaine d'Occupation Double, Andréanne et Carl, est de retour à la réalité depuis maintenant une semaine et peut enfin vivre son amour librement, sans toutes les règles d'OD.

Sans surprise, les tourtereaux sont inséparables, et ont accepté de se confier à Narcity sur leur parcours, leur représentation dans l'aventure et leurs projets pour la suite.

La sélection de l'éditeur :Tu peux acheter des voyages luxueux de 2 semaines au Canada pour 20,20 $ ce mois-ci

Est-ce que vous êtes vraiment aussi cute et quétaines dans toutes vos relations ou c'est la vôtre qui est vraiment unique?

Carl : « C'est la première fois de ma vie que je suis autant quétaine comme ça, mais c'est parce que je suis tellement bien. »

Andréanne : « Honnêtement moi non plus je n'ai jamais été autant quétaine en couple que ça. C'est vraiment la première fois. Mais je pense que c'est la première fois que je tombe aussi en amour que ça. »

Carl : « Ça c'est sûr! T'es la femme de ma vie. On se sent tellement nous-mêmes ensemble. On n'a pas peur du ridicule. On fait juste assumer qu'on est full quétaines et on s'aime beaucoup. »

Comment s'est passé votre retour à la réalité?

Carl : « On avait hâte de revenir à cette étape-là. Pour vrai, ça a fait du bien de revenir à la maison, voir nos familles. Prendre le temps qu'on voulait pour relaxer un peu aussi. La seule chose que je trouve vraiment difficile c'est d'avoir un cell. Je n'ai jamais vraiment été sur mon cell de ma vie. Je pouvais passer 4-5 jours avec 10% de batterie. »

Andréanne : « En fait, les deux, dans nos vies d'avant, on n'était pas des gens actifs sur nos téléphones ou sur Instagram. Je pense que ça nous aide vraiment. Quand on veut se coucher le soir, notre téléphone rentre pas dans la chambre avec nous. Quand ça fait une heure qu'on est sur notre téléphone et qu'on ne se parle pas, on est capable de s'enlever nos téléphones. Ça nous aide vraiment dans ça. »

Carl : « On reçoit tellement des beaux commentaires. (...) Honnêtement, moi, Andréanne, c'est ma priorité. Les réseaux, ça passe en deuxième. »

Sentez-vous une pression de répondre à tous les gens qui vous écrivent?

Carl : « Moi, c'est plus que je sens que je leur dois. Ils ont pris la peine d'écrire des messages. J'essaye vraiment de répondre à chaque personne. Je lis tout, je dis merci. Ça va prendre du temps à le faire, j'essaye de répondre à 100, 200 messages par jour. Mais j'aimerais vraiment ça faire tout le monde. Remercier tous ceux qui nous ont supportés et croyaient en nous.

C'est pas une pression, on se sent choyés. C'est surtout des jeunes qui nous suivent alors c'est le fun de voir comment ils sont contents quand on leur répond. »

Andréanne : « Ça touche vraiment les gens quand on prend la peine de leur répondre. Ça nous fait vraiment plaisir. »

Avec la rapidité de votre relation, est-ce que vous prévoyez déménager ensemble?

Carl : « Ben oui, ça c'est sûr que c'est quelque chose qu'on regarde. Les deux on est chez nos parents.

Les deux, ça nous tente vraiment d'habiter ensemble. Ça ne nous tente pas vraiment d'habiter en appart pour le moment, les deux on aimerait mieux s'acheter une maison. On va peut-être attendre cet été, quelque chose comme ça. »

Andréanne : « Ça ne nous tente pas un appartement. Pour l'instant les deux on est chez nos parents, on fait une journée, une journée. On sépare bien le temps. Je vais à Blainville, il vient à L'Île-Bizard. »

À quoi vous attendiez-vous pour le résultat final? En aviez-vous discuté entre les candidats? 

Andréanne : « Après qu'on ait visionné les épisodes, c'est sûr qu'on nous voyait un peu moins à la télé. Si je me mets à la place d'un téléspectateur et qu'il voit notre histoire à travers l'écran, je trouve que ce n'était pas tellement représentatif. C'est plus difficile de voter pour nous parce qu'on nous voit un peu moins que certains couples. »

Pensez-vous que Stacey et Jamie avaient plus de temps d'écran que vous?

Andréanne : « Honnêtement, je trouve que Stacey et Jamie avaient beaucoup moins de temps d'écran que Carl et moi.

Carl : « Jamie, c'est la personne de qui j'étais le plus proche dans l'aventure. Je l'ai vu tellement travailler pour Stacey. La première date qu'ils ont eue, dans le spa, c'était juste organisé de même. Moi j'ai vu cette relation se développer, je le sais qu'ils sont en amour. À la télé c'est dur à suivre leur histoire. »

Qu'est-ce qu'on n'a pas vu à la télé que vous auriez aimé voir? 

Andréanne : « Honnêtement, on avait eu vraiment une belle discussion au party masqué. C'est là qu'on a réalisé que nos pères se connaissaient. Cette discussion était vraiment une belle discussion. On parlait de nos valeurs familiales. Ça nous représentait bien cette conversation-là. »

Carl : « Ça a fait un peu de potins que nos pères se connaissent. Si on avait montré cette discussion à la télé, j'pense que ça aurait terminé ça là. Les gens auraient compris. On était surpris.

Avant je partageais mon temps avec Will parce que les deux on était intéressés par Andréanne. Ce party-là, Andréanne et moi on n'a pas vu le temps passer. C'est vraiment là, quand je suis revenu à la maison, que j'ai crié aux boys : ''Andréanne, WOW! On est ici pour les mêmes raisons.'' C'est vraiment ça qui a tout commencé.

En même temps on comprend que c'est une émission. La raison pourquoi on ne nous a pas vraiment vus c'est qu'on ne parlait pas des trucs reliés à la game. »

Comment vous êtes-vous sentis à l'annonce des pourcentages des votes?

Andréanne : « Ça serait de mentir de dire qu'on n'était pas surpris. J'ai été vraiment surprise qu'on ait seulement 26 % des votes. Encore, là, je trouve que notre couple n'était pas vraiment représenté à la télévision. Noémie et Vincent, eux on a vraiment vu leur évolution à la télé. »

Carl : « On était tous des beaux couples cette année. C'était le gros love dans la place. C'était même dur de créer de la bisbille. (...) Mais moi aussi je comprends que beaucoup de gens ont voté pour Vincent et Noémie, c'est un beau couple et avec les situations vues à la télé ça montrait leur histoire aussi en montrant le reste. »

Carl, penses-tu que ta volonté de vouloir être trop amical à OD (par exemple avec le boycott) a nui aux chances de votre couple? 

Carl : « J'pense vraiment que ça a pu nuire à la victoire.

En même temps, je n'étais pas prêt à piler sur mes valeurs pour le jeu. Depuis le début, je n'ai jamais vraiment joué de game. J'ai juste suivi mon coeur. C'est ce que mon coeur me disait. Moi j'étais rendu avec trois gars à la fin que j'aimais de tout mon coeur. Il n'y aurait pas une personne que je voulais éliminer.

Les gens à la maison s'attendent à ce qu'on joue, mais quand tu le vis, on dirait que, pour moi, j'ai jamais vraiment réalisé que j'étais dans un jeu.

Oui 100% je pense que ça m'a nui, mais en même temps je suis content d'avoir respecté mes valeurs. À l'Heure de vérité, personne nous a rien reproché parce qu'on est restés vrais. »

Si OD était à refaire, que changeriez-vous?

Andréanne : « J'essayerais de plus lâcher prise et me laisser aller dans le jeu. »

Carl : « On avait beaucoup de misère à continuer à jouer le jeu quand on était déjà amoureux. Juste se voir deux fois par semaine, 1 heure par party, et à un 5 à 7.... On n'était pas capable de comprendre que c'était ça le jeu et lâcher prise. On aurait peut-être dû plus embarquer dans le jeu. Juste embarquer dans le jeu comme Vincent, lui était super bon. »

Quels sont vos projets pour Noël?

Andréanne : « Noël est pas mal annulé alors c'est compliqué. Je vais travailler pendant le temps des Fêtes et Carl va venir travailler avec moi. C'est quand même une grosse saison pour moi. On va profiter du moment ensemble, on va relaxer et se faire des petites dates entre nous. »

Carl : « On est chanceux tout fit avec nous. Dans sa famille c'est le 24, et moi c'est le 25. Il n'y a pas de chicane non plus. »

Trouvez-vous ça troublant d'être complètement déconnectés de la réalité après trois mois sans avoir accès aux médias et à la vraie vie?

Andréanne : « Vraiment, mais ça fait du bien. On vivait vraiment le moment présent à OD, on n'avait pas de distractions. Ça m'a beaucoup appris. »

Carl : « C'est sûr que quand t'es là-bas, tu oublies que la COVID existe. OD, c'est aussi intense, parce qu'on était dans une bulle tellement protégée et fermée. On se souvient plus de la COVID, on n'avait aucune info sur le nombre de cas et l'actualité. On ne pensait vraiment plus à rien à part les gens avec qui on est. Notre priorité c'est le monde avec qui on est.

Cette année, on pouvait à peine sortir pour les activités alors les amitiés se sont développées à un autre niveau.»

    Izabelle Bee
    Rédactrice en chef, Narcity Québec
    Izabelle Bee est la rédactrice en chef de Narcity Québec. Elle est spécialisée en téléréalités québécoises et contenu Rive-Nord de Montréal, et réside dans le Grand Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...