Sign in
FR - Nouvelles

Les clients qui vont se rendre dans les gyms en zone rouge risquent des amendes

Un décret sera déposé à ce sujet dès demain.

Après 28 jours de fermeture au mois d'octobre, les bars, les restaurants et les gyms devront demeurer fermés pour un autre quatre semaines de plus. Devant cette nouvelle, une coalition de 200 gyms en zone rouge prévoit tout de même ouvrir ce jeudi, mais ça ne se fera pas sans conséquence.

Lundi soir, le premier ministre du Québec, François Legault, a averti que la « loi doit être respectée. [...] Les gyms ne peuvent pas être ouverts ».  

M. Legault a ajouté que des amendes seront données aux propriétaires, mais aussi aux clients récalcitrants.

La sélection de l'éditeur: Justin Trudeau avoue que certains Canadiens ne pourront sûrement pas se rassembler à Noël

On va adopter un décret pour qu'il y ait des amendes non seulement pour les propriétaires, mais pour les clients qui se présenteraient dans des gyms qui n’ont pas le droit d'être ouverts. 


François Legault

En mêlée de presse ce mardi 27 octobre, le chef politique a annoncé qu'un décret sera adopté demain par le Conseil des ministres afin que des sanctions à ce sujet soient imposées. 

Le montant exact de ces amendes n'a pas encore révélé et plus de détails se trouveront dans ledit décret. 

Malgré l'avertissement de Legault, Narcity apprenait plus tôt ce mardi que les gyms de la coalition comptent tout de même ouvrir leurs établissements.

« Ce n'est pas sans crainte, bien sûr, mais nous maintenons notre position, à moins que le premier ministre instaure un dialogue entre temps », a souligné Melody Benhamou, présidente d’Idolem Yoga.