Sign in
FR - Nouvelles

Les clients qui vont se rendre dans les gyms en zone rouge risquent des amendes

Un décret sera déposé à ce sujet dès demain.

Après 28 jours de fermeture au mois d'octobre, les bars, les restaurants et les gyms devront demeurer fermés pour un autre quatre semaines de plus. Devant cette nouvelle, une coalition de 200 gyms en zone rouge prévoit tout de même ouvrir ce jeudi, mais ça ne se fera pas sans conséquence.

Lundi soir, le premier ministre du Québec, François Legault, a averti que la « loi doit être respectée. [...] Les gyms ne peuvent pas être ouverts ».  

M. Legault a ajouté que des amendes seront données aux propriétaires, mais aussi aux clients récalcitrants.

La sélection de l'éditeur: Justin Trudeau avoue que certains Canadiens ne pourront sûrement pas se rassembler à Noël

On va adopter un décret pour qu'il y ait des amendes non seulement pour les propriétaires, mais pour les clients qui se présenteraient dans des gyms qui n’ont pas le droit d'être ouverts. 


François Legault

En mêlée de presse ce mardi 27 octobre, le chef politique a annoncé qu'un décret sera adopté demain par le Conseil des ministres afin que des sanctions à ce sujet soient imposées. 

Le montant exact de ces amendes n'a pas encore révélé et plus de détails se trouveront dans ledit décret. 

Malgré l'avertissement de Legault, Narcity apprenait plus tôt ce mardi que les gyms de la coalition comptent tout de même ouvrir leurs établissements.

« Ce n'est pas sans crainte, bien sûr, mais nous maintenons notre position, à moins que le premier ministre instaure un dialogue entre temps », a souligné Melody Benhamou, présidente d’Idolem Yoga.

Les établissements du Québec où le passeport vaccinal est obligatoire ont pu se pratiquer à user la nouvelle plateforme depuis le 1er septembre dernier et les client.es s'y sont aussi accommodé.es. En revanche, l'heure n'est plus à la plaisanterie, car les amendes débutent cette semaine contre les récalcitrant.es aux fausses preuves de vaccination.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a mentionné à Narcity lors du lancement du passeport vaccinal que des amendes se situant entre 1 000 $ et 6 000 $ selon l'infraction seront en vigueur dès mercredi 15 septembre prochain, précisant que ce sont les mêmes montants pour le non-respect de toutes les autres mesures sanitaires depuis le début de la pandémie.

Continuer à lire Show less

Plus de policiers surveilleront les cellulaires au volant dès ce week-end au Québec

Un message texte qui pourrait te coûter jusqu'à 600 $...

Les automobilistes devront être exemplaires sur les routes du Québec à partir de ce week-end du 10 septembre, car une opération policière nationale se déroulera pour surveiller et sensibiliser les conducteur.trices aux dangers des distractions au volant.

Selon un communiqué émis par la Sûreté du Québec, l'ensemble des services de police de la province seront aux aguets du 10 au 16 septembre prochain « afin d'intervenir auprès des conducteurs distraits par l'utilisation d'un cellulaire, d'un appareil électronique portatif ou d'un écran d'affichage ».

Continuer à lire Show less

La vaccination réduit de 24 fois le risque d'hospitalisation au Québec selon Dubé

« Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner. »

La vaccination semble avoir un réel impact sur la santé des Québécois.es. Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce mardi 31 août, en conférence de presse, que les personnes entièrement vacciné.es ont largement moins de chances d'être hospitalisées.

En effet, ces dernières « courent 24 fois moins de risques d'être hospitalisées qu'une personne qui est non vaccinée », a-t-il précisé.

Continuer à lire Show less

Ils tentent de rentrer au pays sans respecter les lois et ça va leur coûter cher. L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a déclaré ce 30 juillet par communiqué de presse avoir émis plusieurs amendes à deux voyageurs.es qui souhaitaient entrer au Canada avec une fausse preuve de vaccinale et de faux tests de dépistage.

« Les deux voyageurs ont reçu respectivement quatre amendes, totalisant 19 720 $ chacun, pour avoir fourni de faux renseignements liés au certificat de vaccination et aux tests de dépistage effectués avant le départ, ainsi que pour ne pas s'être conformés à l'obligation de séjourner dans un établissement d'hébergement autorisé par le gouvernement et aux exigences relatives aux tests de dépistage à l'arrivée » a indiqué le gouvernement du Canada.

Continuer à lire Show less