Les femmes sont plus touchées par la COVID-19 au Québec et voici pourquoi

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, selon l'INSPQ.
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Les femmes sont plus touchées par la COVID-19 au Québec et voici pourquoi

Derrière chaque nouveau test positif au nouveau coronavirus au Québec se cache une personne. Il semble que plus de la moitié des cas de COVID-19 au Québec soit des femmes.

C’est ce qui ressort des dernières données disponibles sur le site Web de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ).

Selon les experts de l’Institut, plusieurs facteurs sont à prendre en compte, pour arriver à ces résultats.

La sélection de l'éditeur : Jessie Nadeau se prononce à propos du retour public de Maripier Morin

[rebelmouse-image 25999348 photo_credit="INSPQ" expand=1 original_size="1200x800"] INSPQ

En tout, la gent féminine représente plus de 55 % des cas de COVID-19 dénombrés depuis mars dernier, alors que la pandémie faisait son chemin initial dans la province. 

Le Dr Gaston de Serres, médecin-épidémiologiste à l’INSPQ, a confirmé à Narcity que ces résultats tiennent à plusieurs facteurs, dont deux qui sont probablement les plus importants, selon lui.

« Chez les adultes de moins de 70 ans, elles représentent la majorité des travailleurs de la santé qui sont beaucoup touchés par la COVID-19 », précise Dr de Serres.

Il ajoute qu’elles sont aussi majoritaires parmi le monde de l’enseignement où il y a plusieurs éclosions.

Selon cet expert, chez les 70 ans et plus, l’espérance de vies des femmes, étant supérieure à celle des hommes, est aussi à prendre en compte. 

Toutefois, en raison de leur espérance de vie, les femmes représentent près de 55 % des décès dans la province, toute tranche d’âge confondue, selon l’INSPQ.

Jean-Michel Clermont-Goulet
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Recommandé pour toi
Loading...