Sign in
FR - Nouvelles

Voici comment les centres d'achat du Québec se préparent pour la période des Fêtes

C'est déjà l'enfer en temps normal, imagine en pleine pandémie. 😲

Lors du magasinage des Fêtes, la population se rive vers les magasins pour faire leurs emplettes, saturant ainsi les établissements. Toutefois, avec la pandémie, ça pourrait être différent. Voici comment les centres d'achat se préparent à la période des Fêtes au Québec.

Flèches au sol, couloirs à sens unique, lavage des mains à l'entrée. Les centres commerciaux de la province ont dû se préparer à leur réouverture, en mai dernier.

Narcity s'est rendu sur le terrain et a visité différents centres commerciaux de la région métropolitaine.

Que ce soit au Centre Eaton, aux Promenades Saint-Bruno ou aux Galeries d'Anjou, des failles sont déjà flagrantes.

Plusieurs clients ne suivent pas les couloirs à sens unique, ne se lavent pas les mains aux entrées et font fi du nombre maximal admissible dans les commerces. 

On se demande alors quelle sera la situation à l'approche de la période la plus achalandée de l'année.

La sélection de l'éditeur: Mon honnête expérience : j'ai testé l'épilation laser sans douleur d'Alanis Desilets

Que feront les centres d’achats pour limiter une propagation du virus?

Narcity a contacté l'entreprise immobilière canadienne Cadillac Fairview, qui détient au Québec les Galeries d'Anjou, le Carrefour Laval, les Promenades Saint-Bruno et Fairview Pointe-Claire.

« Nous finalisons en ce moment notre programme pour cette période de vacances et notre priorité est d’offrir une expérience sécuritaire, agréable et accueillante pour tous nos visiteurs », précise dans un échange de courriel Craig Flannagan, vice-président du marketing chez Cadillac Fairview.

Du côté du Centre Eaton, un plus grand nombre de gardes de sécurité continuent de sensibiliser la clientèle au respect des mesures sanitaires, affirme Gabrielle Meloche d'Ivanhoé Cambridge, propriétaire du centre.

En revanche, tous affirment qu'ils ne comptent pas imposer un nombre maximal de personnes à admettre au sein de leur établissement, contrairement aux commerces à l'intérieur.

« Nos locataires sont responsables d’assurer le respect des mesures sanitaires dans leurs établissements », ajoute Mme Meloche.

La Ville de Montréal a annoncé la semaine dernière que les stationnements de rue seront gratuits les week-ends, du 14 novembre au 31 décembre.

Pour cette même période, les commerces pourront rester ouverts jusqu’à 22 h la semaine et jusqu’à 19 h les samedis et dimanches. 

Qu’en pense la santé publique du Québec?

Pour la santé publique du Québec, il est « encore trop tôt » pour prendre des décisions.

La porte-parole du ministère de la Santé, Marie-Hélène Émond, affirme que la santé publique n'a « pas encore émis » de recommandations quant aux rassemblements pour le temps des Fêtes ou Noël.

Même chose pour la limitation du nombre de personnes dans les centres commerciaux ou les lieux publics.

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, précise Mme Émond, comme le nombre d’éclosions, la saturation du système de santé, le nombre de cas et la situation épidémiologique de la région.

« Les recommandations adéquates de la santé publique seront transmises en temps et lieu par les autorités », nous dit-on.

Devrons-nous nous tourner vers le magasinage en ligne?

La pandémie de COVID-19 a changé la façon de faire des Québécois et des Québécoises, et ce, même pour les séances de magasinage.

Selon un récent sondage de la firme Deloitteil semble que la COVID-19 a « accéléré la transition » vers le magasinage en ligne. 

Ce sont 47 % des répondants qui ont affirmé qu’ils magasinent plus souvent en ligne depuis le début de la pandémie. 

Deloitte souligne aussi que le géant du commerce en ligne, Amazon, a détrôné les magasins « comme point de départ des séances de magasinage ».

« Les achats en ligne et la fidélisation d’Amazon Prime [l’emportent] sur les risques liés aux magasins physiques », est-il indiqué. 

D’ailleurs, Postes Canada, Amazon et Fedex se préparent eux aussi à affronter la saison des Fêtes 2020

Ces compagnies qui assurent les services de livraison conseillent aux Québécois de s'y prendre d'avance s'ils veulent être certains d'éviter les retards et de recevoir leurs cadeaux à temps. 

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.