FR - Personnalités

La gérante du groupe FB «En direct» de 54 300 fans d'OD s’ouvre sur la réalité de son rôle

Entre les « twists », les opinions controversées et les commentaires haineux, c'est de la gestion.

La gérante du groupe FB «En direct» de 54 300 fans d'OD s’ouvre sur la réalité de son rôle

Si tu suis l'une des téléréalités québécoises de l'heure, tu fais peut-être aussi partie de l'un des groupes de fans sur Facebook où les téléspectateurs et téléspectatrice peuvent échanger au sujet de leurs émissions favorites. L'un des groupes du genre qui rassemble beaucoup de gens s'intitule Occupation Double En direct et Narcity s'est entretenu avec Sandra Gauthier, la créatrice et gérante de toutes les pages « En direct » afin d'en savoir plus sur ce qu'implique son rôle.

En date du 19 novembre, se sont plus de 54 300 personnes qui font partie du groupe d'Occupation Double En direct, quelque 26 000 sur La Voix En direct et 19 000 sur Star Académie En direct, pour le nommer que ceux-là.

Sandra s'est donc ouverte sur les défis auxquels font face les modérateur.trices, ce que représente la gestion de groupe au quotidien en termes d'heures de travail, et sur ses projets concernant ses pages.

Quelle a été la première page que tu as fondée et combien en as-tu maintenant?

« J'ai décidé de fonder mon premier groupe voilà environ quatre ans je dirais et ç'a été Occupation Double parce que c'est l'émission que j'aime le plus dans toutes les téléréalités. Ensuite, j'ai eu La Voix En direct, Star Académie En direct et maintenant L'île de l'amour En direct, L'amour est dans le pré En direct. Donc tout ce qui est écrit « En direct » après, c'est mes groupes que j'ai créés. On est 50 000 sur OD, on est 26 000 sur La Voix, je crois. On approche pas loin du 95 000 je dirais, à peu près en tout déjà.

Qu'est-ce qui t'a poussé à partir des pages fans pour les émissions de téléréalité?

« Je suis grande fan de tout ce qui est téléréalité […], donc je suis ça, j'aime ça décortiquer les choses et j'aime beaucoup savoir ce que les gens pensent, j'aime beaucoup la réactivité des gens. Je me suis dit "Pourquoi pas faire un page Facebook pour Occupation Double?", que j'ai nommé Occupation Double En direct. Pourquoi? Parce qu'on peut parler en direct lors de l'émission, on peut échanger, c'est le fun, toujours dans le respect. Et je trouvais ça vraiment le fun de pouvoir partager cette passion-là avec beaucoup de Québécois parce que cette page-là a maintenant [plus de] 50 000 membres. »

Est-ce que c'est un travail à temps plein? Reçois-tu des compensations?

« Je ne considère pas ça comme un travail. C'est sûr qu'on met beaucoup de temps, beaucoup d'énergie sur des groupes comme ça parce qu'il faut vraiment avoir une belle gestion, parce que la production [des émissions] peut venir voir sur les groupes et tout. Donc il faut vraiment que ça marche quand même droit, c'est beaucoup de travail. J'ai des modérateurs avec moi qui travaillent vraiment super fort jour et nuit et non, ce n'est pas rémunéré, on ne reçoit rien pour ça, c'est vraiment par plaisir tout simplement. »

Au quotidien, ça ressemble à quoi gérer autant de pages?

« Au quotidien, gérer les pages comme ça, ça représente quand même beaucoup d'heures dans une semaine. C'est sûr qu'on s'assoit pas pendant trois heures devant une page pour pouvoir ausculter toutes les choses et tout. J'ai des modérateurs, comme je disais auparavant, qui m'aident vraiment beaucoup. Je dirais qu'un petit trente minutes le matin, un petit trente minutes à l'heure du diner, un petit trente minutes le soir, on se réveille la nuit des fois on va regarder parce qu'on veut que ça fonctionne bien. C'est pas maladif, mais ça fait partie du quotidien de gérer des pages, donc Dieu merci on a des modérateurs pour nous aider, sinon je crois que ce serait vraiment très dur, même peut-être impossible, donc merci aux modérateurs sur tous mes groupes, c'est vraiment super apprécié. Vous faites vraiment du bon travail, ce n'est pas toujours facile de tout gérer. »

Comment choisis-tu tes modérateur.trices?

« Je dirais que c'est des personnes qui me suivent depuis un bout aussi. C'est des personnes en qui j'ai confiance, c'est des personnes avec qui j'ai parlé préalablement, que j'ai expliqué mon point de vue au niveau respect sur la page. C'est vraiment en discutant avec eux, en voyant leurs valeurs. […]

« Il faut faire attention à qui ont choisis comme modérateurs parce qu'un modérateur peut arriver sur un groupe, on ne le sait pas et pendant la nuit, deleter plein de monde […]. Ça fait toujours peur de choisir de nouveaux modérateurs, on y va avec notre feeling, mais à date mes modérateurs j'ai rien à dire, ils sont tellement gentils, ça devient une famille aussi. »

« Moi ce que je fais c'est que je fais une [annonce] sur la page […], je contacte la personne [intéressée] et je demande si on peut parler au téléphone […], je parle avec les modérateurs futurs et si ça convient à tout les deux, si on s'entend bien, je l'intègre dans tous mes groupes. »

Quels sont les défis auxquels tu fais face dans la gestion de groupes, mais qui sont inconnus du public?

« Je dirais le plus gros défi c'est quand qu'une personne va écrire un commentaire vraiment haineux, ou vraiment irrespectueux qui ne peut pas passer, pas du tout, parce que les standards Facebook vont venir nous aviser, va nous envoyer un avertissement, souvent on va aller supprimer le commentaire, et on va aller cocher le pourquoi qu'on a du effacer le commentaire de la personne et quelquefois, pas toujours heureusement, on a des personnes qui viennent nous écrire en message privé sur Messenger, qui nous menacent […]. Il faut vraiment laisser aller parce que des gens pas contents, il y en aura toujours. »

As-tu des ententes avec les équipes de productions des émissions?

« On n'a aucune entente avec [les productions], que ce soit Occupation Double, La Voix, Star Académie […]. On modifie un petit peu le texte [pour le nom du groupe], je ne peux pas appeler Occupation Double, Occupation Double, donc c'est Occupation Double En direct comme je l'expliquais tantôt et la même chose pour tous les autres groupes. Et on va toujours ajouter dans les images, exemple sur la petite montagne [d'OD] on a mis un petit coeur, juste pour pas que les logos soient identiques parce que c'est interdit, on n'a pas le droit […]. Sinon je suis vraiment indépendante avec mon petit groupe qui monte un petit peu tranquillement. »

As-tu des projets concernant tes pages pour le futur?

« C'est sûr que moi je suis une mordue de téléréalité, je suis une mordue de rencontrer des gens, je suis super sociable, j'aime les rencontres, j'aime rencontrer les gens et tout, donc j'aimerais vraiment ça pouvoir continuer dans cette lancée. Aussi pouvoir rencontrer les candidats exclus, que ce soit Occupation Double, L'île de l'amour, etc, etc et de pouvoir faire des vidéos, des lives. Interagir avec la personne, par exemple l'exclu, sur le groupe, sur le live puis les gens peuvent poser leurs questions, donc je trouve ça super le fun que les gens de tous les groupes participent avec nous, donc c'est vraiment quelque chose que je projette de continuer à faire. […] »

« Je prévois éventuellement le faire moins en live et plus en personne, en présentiel, mais c'est un projet que je veux qu'il continue à se développer, de pouvoir foncer et de pouvoir continuer de rencontrer les candidats exclus et d'anciens candidats et de pouvoir faire des vidéos avec eux puis de pouvoir faire interagir les membres du groupe avec eux aussi. »

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Cet entretien a été modifié et condensé afin de le rendre plus clair.

C'est plus d'un an après leur rencontre des plus improbables, c'est-à-dire dans la maison des exclu.es d'OD Chez Nous après avoir été éliminé.es au tapis rouge, que Cédrick Chabot a fait la grande demande en mariage à Anne-Catherine Leclerc. La nouvelle fiancée nous a ensuite partagé tout de cette déclaration d'amour, même les photos des fiançailles, et c'est digne d'un film.

Lorsque Narcity a contacté les amoureux.ses, cette dernière a confié que cette étape de leur couple était importante à ses yeux puisqu'il s'agit d'une « preuve d'amour et d'engagement avant de commencer une famille », ce que le duo envisage de faire au moment où les deux seront prêt.es.

Continuer à lire Show less

Dans une publication partagée sur Instagram le 16 novembre, Carol-Anne d'Occupation Double Dans L'Ouest a annoncé qu'elle organise des cours de danse à Montréal ce mois-ci et tu peux t'inscrire dès maintenant.

Au moment d'écrire ces lignes, ce sont deux classes qui ont été annoncées pour tous.tes les danseurs et danseuses de niveau débutant et intermédiaire.

Continuer à lire Show less

Le vendredi 5 novembre, Émilia Giguère d'OD Chez Nous a annoncé qu'elle est enceinte. La journée même, la future maman a affirmé qu'elle ne montrerait pas son bébé sur les réseaux sociaux et elle explique les raisons qui l'ont motivée à prendre cette décision.

En story sur son compte Instagram, l'influenceuse a expliqué son choix en partageant un commentaire négatif qui disait que sa collaboration avec la Clinique OVO était une « belle façon de monétiser son enfant ». Les propos figuraient sous la série de photos dévoilant la venue de son premier enfant.

Continuer à lire Show less

La cigogne est très active auprès des personnalités publiques québécoises en 2021. C'est d'ailleurs le 5 novembre en matinée qu'Émilia Giguère d'Occupation Double Chez Nous a annoncé qu'elle est enceinte avec une série de photos en compagnie son amoureux et elle a profité de l'occasion pour partager un message touchant.

En décembre 2020, l'influenceuse avait confié qu'elle était en amour avec la fréquentation qu'elle avait rencontrée avant la téléréalité de dating. Émilia a ensuite présenté son copain Patrick publiquement quelques mois plus tard, soit en avril 2021.

Continuer à lire Show less