Connexion
FR - Nouvelles

La SQ et le SPVM se mobilisent pour retrouver l'homme qui s'est possiblement noyé à Verdun

Une embarcation sur le fleuve qui a tourné au drame.

Possible noyade à Verdun: la SQ et le SPVM mobilisés

Une embarcation sur le fleuve a tourné au drame ce samedi 10 juillet puisqu'un homme s'est possiblement noyé dans les eaux du fleuve Saint-Laurent et il est depuis activement recherché par la Sûreté du Québec et le Service de Police de la Ville de Montréal.

« Hier soir, vers 19 h, un jeune homme de 27 ans a disparu dans les eaux du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de Verdun, une équipe de plongeur de la Sûreté du Québec a débuté les recherches vers 11 h dans le secteur de Verdun près de l'intersection du boulevard Desmarchais » a expliqué à Narcity l'agente Caroline Chèvrefils, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Les recherches avaient dû s'arrêter hier soir en raison de la noirceur qui commençait à tomber.

« Des policiers font également des recherches sur les rives, l'escouade nautique du SPVM est présentement en train de patrouiller les eaux du fleuve et l'hélicoptère de la Sûreté du Québec commencera des recherches aériennes entre 14 h 30 et 15 h », poursuit la porte-parole.

Selon les informations de Radio Canada, « l'homme se trouvait dans une embarcation avec deux autres personnes lorsqu'ils ont dérivé vers les rapides et que leur navire était agité. C'est à ce moment-là que l'homme de 27 ans est tombé à l'eau ».

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

9 personnes ont été renversées par une voiture devant un bureau de vote hier à Montréal

Un enfant de cinq ans et une dame de 77 ans font partie des blessés.

Nombreux.ses sont les Québécois.es à avoir fait la file, ce 20 septembre, pour voter aux élections fédérales. Malheureusement, cette activité citoyenne a mal viré pour certaines personnes qui attendaient patiemment devant un des bureaux de vote de l'agglomération de Montréal.

« Vers 17 h, lundi, une femme de 51 ans se dirigeait vers le stationnement d'un bureau de vote de la rue Sunshine à Dollard-des-Ormeaux et a fini par perdre le contrôle de sa voiture. Alors que sa voiture commençait à accélérer, elle a fini par heurter neuf personnes qui faisaient la queue », a indiqué à Narcity Manuel Couture, porte-parole du Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Un homme de 23 ans tué au centre-ville et c'est le 21e homicide de l'année à Montréal

« Il y a trois à quatre suspects qui ont pris la fuite à pied. »

Un énième incident dramatique s'est déroulé dans la métropole cette nuit du 18 septembre. Un homme de 23 ans a été tué au centre-ville de Montréal suite à une altercation et c'est le 21e homicide de l'année.

« L'événement est survenu cette nuit, à 1 h 45, sur la rue Sherbrooke près de l'intersection Mansfield dans l'arrondissement Ville-Marie », a indiqué Véronique Dubuc, porte-parole au Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Ce mardi 14 septembre a commencé de manière assez agitée pour certain.es étudiant.es, alors qu'un colis suspect a été découvert sur le campus de l'Université McGill, à Montréal, en début de matinée, obligeant l'évacuation de plusieurs pavillons du centre-ville.

C'est du moins ce qu'a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui a reçu un appel vers 7 h 30 et a été appelé sur les lieux. L'objet a été localisé dès leur arrivée et un périmètre de sécurité a rapidement été établi.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less