Où le passeport vaccinal n'est pas exigé au Québec?

Le passeport vaccinal sera officiellement déployé ce 1er septembre et les personnes qui ne sont pas entièrement vaccinées verront leur accès à certains lieux et certaines activités non essentielles restreint. Ce mardi 24 août, le gouvernement du Québec a précisé dans quels contextes le passeport vaccinal ne serait pas requis.

Parmi la liste, plusieurs sports extérieurs, commerces au détail et lieux de divertissement n'exigent pas une preuve de vaccination.

Tout d'abord, le passeport vaccinal ne sera pas appliqué pour les activités et les services essentiels, notamment :

  • les transports en commun et les taxis;
  • les services bancaires et financiers;
  • les hôtels;
  • les dépanneurs;
  • la SAQ et la SQDC;
  • les commerces et supermarchés;
  • les pharmacies;
  • les épiceries;
  • les services de santé.

Ces activités sportives lorsqu'elles se déroulent à l'extérieur :

  • tennis;
  • golf;
  • athlétisme, biathlon, triathlon;
  • tir à l'arc;
  • équitation;
  • ski alpin, ski de fond, ski nautique, surf des neiges, télémark;
  • vélo de route et vélo de montagne;
  • aviron simple et canoë-kayak simple;
  • pétanque;
  • planche à pagaie, voile en simple;
  • randonnée pédestre, course à pied.

« Le passeport vaccinal ne sera pas requis pour les sports et les activités pratiquées dans le cadre d'un programme de sport-études ou d'une concentration sportive et autres projets pédagogiques particuliers de même nature », précise le gouvernement québécois, qui indique cependant que les activités interscolaires nécessiteront un passeport vaccinal pour les élèves-athlètes participants.

Dans ces prochains lieux, le passeport vaccinal ne sera pas requis non plus :

  • les services de commande à l'auto;
  • les comptoirs pour emporter;
  • les bibliothèques;
  • les musées.

Les salles à manger et les terrasses des restaurants n'auront pas à exiger une preuve de vaccination des personnes en situation d'itinérance.

Finalement, ces activités n'exigeront aucune preuve vaccinale :

  • rassemblements privés;
  • cérémonies (mariages, funérailles);
  • lieux de culte;
  • spas et saunas;
  • commerces et entreprises offrant des soins personnels et d'esthétique;
  • massothérapie;
  • cours de dressage canin;
  • cours de conduite;
  • hébergement;
  • activités de chasse et de pêche.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Les Québécois.es ont commencé à manger leurs premiers petits chocolats du calendrier de l'avent, mais ils attendent toujours de connaître les mesures du temps des Fêtes pour savoir ce qui sera permis ou non.

Le gouvernement et la Santé publique prévoient faire les annonces à ce sujet durant la semaine du 6 décembre, mais depuis quelques jours, le premier ministre François Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ne semblent pas avoir le même « vibe » sur ce qui s'en vient.

Continuer à lire Show less

Si le délai pour avoir une preuve de dépistage de la COVID-19 et passer la frontière aérienne de nos voisins du Sud est actuellement de 72 h, à partir de la semaine prochaine, tu devras bientôt être adéquatement vacciné.e et passer un test de dépistage de la COVID-19 moins de 24 h avant ton vol vers les États-Unis.

Cette nouvelle mesure, sera annoncée ce 2 décembre 2021, par le président Joe Biden, selon un communiqué de la Maison-Blanche, et serait en lien direct avec l'arrivée du nouveau variant Omicron. Elle devrait donc entrer en vigueur à partir du début de la semaine du 6 décembre.

Continuer à lire Show less

Le variant Omicron inquiète de plus en plus à travers le monde et le ministre de la Santé du Canada, Jean-Yves Duclos, a annoncé ce 30 novembre de nouvelles restrictions de voyage qui sont effectives immédiatement.

Les personnes qui ont planifié un voyage prochainement devront rester vigilantes et informées, car les mesures pour entrer au Canada se multiplient.

Continuer à lire Show less

À moins de quelques semaines de Noël, les Québécois.es sont toujours dans l'attente de savoir si des assouplissements aux mesures sanitaires pendant le temps des Fêtes seront annoncés. Le gouvernement veut se montrer prudent et analyser l'évolution de la situation, mais il semblerait que plus de détails seront dévoilés à ce sujet d'ici les prochains jours.

En point de presse ce 29 novembre, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a spécifié que les recommandations ne seront pas annoncées avant le 6 décembre, minimum.

Continuer à lire Show less