Au coeur d'une nouvelle controverse, c'est en souhaitant offrir maladroitement son soutien à la cause de Breonna Taylor que Rafaëlle Roy s'est fait pointer du doigt récemment, l'obligeant une fois de plus à présenter ses excuses à sa tribune. 

C'est après avoir demandé à ses fans de choisir entre Breonna Taylor, une Afro-américaine de 26 ans tuée par balle par des agents de la police de Louisville en mars dernier, et « Karen », un terme utilisé pour désigner de manière péjorative une femme perçue comme revendiquant des droits supérieurs aux autres — souvent utilisé pour décrire une femme blanche tenant des propos racistes —, dans une story Instagram, que les commentaires négatifs ont rapidement découlé. 

La future maman s'explique :

« Je comprends le point de vue. Toutefois, sachez que j'ai toujours été activement impliquée dans le mouvement Black Lives Matter. It has NEVER been a joke to me. J'ai mis comme option "Karen" par ironie, parce que [qui voterait pour Karen]??? 

C'est toutefois 25 % des fans qui ont voté pour ladite « Karen ».

« C'est un nom random pour qualifier une femme blanche typique qui utilise son privilège/qui se victimise constamment. 100% [le contraire de ce que j'accepte]. 

« C'est justement pour que l'évidence soit de cliquer sur "Breonna Taylor" et pour rappeler aux gens [qu'elle compte toujours et qu'elle mérite toujours d'obtenir justice]. 

« C'est aussi la raison pour laquelle j'ai mis en SWIPE UP le lien de sa pétition, pour que les gens signent. » 

rafaelleroy | Instagram

Elle conclut : « Actions speak louder than words and regardless of my intentions, j'ai été maladroite et je le reconnais. 

« Me justifier n'aide pas la cause non plus. J'apprends et évolue - merci de me l'avoir fait réaliser. 

« Je m'excuse d'avoir donné le pouvoir aux gens de voter pour autre chose que l'évidence. C'était insensible de me part. 

« Je promets de réfléchir davantage pour BIEN servir la cause. » 

rafaelleroy | Instagram

En mars dernier, l'ancienne candidate de La Voix avait également fait son mea culpa sur les réseaux sociaux après avoir tenu des propos désobligeants au sujet de la dernière édition de la téléréalité musicale.