Sign in
FR - Nouvelles

La majorité des régions du Québec passe en zone orange et voici ce qui est permis ou non

Tu pourras retourner faire des « chest-bras » ou bruncher à l'intérieur!

Gyms, salles à manger, sports de groupe : Maintenant que le premier week-end de déconfinement est passé, c'est le temps pour la majorité des régions du Québec de passer du palier d'alerte maximale en zone orange, mais tout n'est pas permis.

Après des semaines, voire des mois en zone rouge, l'entièreté des régions de la Capitale-Nationale, des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie et de l'Outaouais, en plus d'une partie de l'Estrie, du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches, passent dès ce lundi 31 mai au palier d'alerte orange et quelques règles sanitaires peuvent varier.

Rassemblements intérieurs et extérieurs

Tout comme au palier d'alerte maximale, les rassemblements intérieurs sont interdits, que ce soit chez un.e ami.e ou un.e membre de la famille.

Toutefois, depuis le 28 mai dernier, un maximum de huit personnes d'adresses différentes ou toustes les occupant.es de deux résidences peuvent se rassembler dans une cour privée.

Par exemple, si les deux adresses comptent cinq personnes chacune, c'est légal. Par contre, s'il y a des gens de plus de deux résidences, le nombre maximal ne doit pas dépasser huit personnes.

Il faudra également suivre les règles sanitaires, comme la distanciation physique et, si elle n'est pas possible, le port du couvre-visage.

Restaurants et bars

L'une des bonnes nouvelles de ce changement de palier pourrait être la réouverture des salles à manger des restaurants, alors qu'elles sont fermées depuis octobre dernier.

Tout comme l'ouverture des terrasses lors du 28 mai dernier, c'est un maximum de deux personnes d'adresses différentes qui peuvent s'attabler ensemble, avec ou sans leurs enfants d'âge mineur.

Quant aux occupant.es d'une même résidence privée, iels sont permis.es de manger à la même table.

Dans tous les cas, un registre de la clientèle sera tenu et la vente d'alcool n'est toujours pas permise sans l'achat de nourriture.

Il est possible de manger à des tables différentes entre ami.es, mais il est interdit pour les client.es de changer de table pour toute la durée de leur présence en salle à manger et en terrasse.

Du côté des bars, il faudra attendre au 11 juin pour rouvrir et la salle à manger et la terrasse.

Spectacles intérieurs et extérieurs

Comme toutes les régions du Québec, quelles soient en zone rouge, orange, jaune ou verte, les salles de spectacles peuvent accueillir, depuis le 28 mai, jusqu'à 2 500 personnes ou 250 spectateur.trices par sections prévues.

Or, dès le palier orange franchi, les consommations sont désormais permises, que ce soit le verre de bière au festival d'à côté ou le sac de maïs soufflé durant la projection d'un film.

Si l'envie de participer à une messe survient, 100 personnes pourront se rendre dans un lieu de culte quelconque, plutôt que 25 en zone rouge.

Activités sportives

Les salles de sports et de gym peuvent rouvrir leurs portes pour accueillir à nouveau leurs client.es.

Ils devront toutefois tenir un registre des visiteurs et visiteuses, le port du couvre‑visage reste obligatoire à tout moment, même pour les occupant.es d'une même résidence et l'assistance rapprochée (peux-tu m'aider au bench press?, par exemple) est interdite, sauf pour les membres d'une même adresse.

Quant aux activités sportives extérieures, les sports sans contact sont permis dans les lieux publics pour les personnes de deux résidences ou pour un maximum de douze personnes de résidences différentes.

Et les régions toujours en rouge, elles?

Lors de l'annonce du plan de déconfinement, le gouvernement du Québec a mentionné que si la situation sanitaire le permettait, les régions et sous-régions de la province toujours en rouge pourront, dès le 7 juin prochain, virer en zone orange.

Il est question ici des régions de Laval et Montréal, une partie du Bas‑Saint‑Laurent ( MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup, de Témiscouata et des Basques), de l'Estrie (MRC du Granit) et de Chaudière-Appalaches (MRC de Beauce-Sartigan, de L'Islet, de Montmagny et de Robert-Cliche).

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.