Rym d'OD revient sur les mots « trop forts » qu'elle a dit au sujet d'un bouncer

Elle n'avait pas mâché ses mots.

​Rym Nebbak.
Rédactrice pigiste, Narcity Québec

Rym Nebbak.

Lors d'une série de stories partagée sur Instagram vers 4 h du matin le 6 mai, Rym Nebbak d’Occupation Double Afrique du Sud a partagé ses frustrations suite à une altercation qu’elle et un de ses amis aurait eue avec un bouncerdu restaurant et club le Soubois à Montréal. Dans son discours, elle adresse des insultes envers la personne concernée ainsi qu'à l'établissement. Quelques heures plus tard, elle a retiré lesdites stories tout en partageant des explications.

Dans sa première intervention d'un peu moins de trois minutes, Rym, visiblement énervée, parle de la situation qu'elle a vécue durant sa soirée.

Rym Nebbak. Rym Nebbak.rymnebbak | Instagram

« J'ai été complètement, mais complètement choquée [...] je comprends même pas à quel point il y a du monde qui peuvent même pas savoir vivre dans la vie [...]. Vous savez quoi en plus, la situation était tellement injuste, en fait elle me concernait même pas. J'irai pas dans les détails, mais la personne a tellement été malhonnête et injuste envers un ami à moi, qui était là avec moi », a-t-elle commencé à raconter à propos de l'incident.

Elle a ensuite continué en demandant d'une façon colorée, pour le moins qu'on puisse dire, qu'elles sont les compétences requises pour être bouncer dans la métropole :

« À Montréal, il va falloir qu'on sache c'est quoi les t*barnack de f*cking critères pour engager un bouncer. Va falloir qu'on sache parce que c'est pas vrai qu'on va se faire manquer de respect chaque fois comme ça. Man les c*iss de bouncer de m*rde, genre qu'il y a à Montréal, genre c'est quoi vos compétences? Être irrespectueux? Insulter les gens? Leur dire ferme ta gueule? Leur dire t'es une e*ti de conne? [...] »

Elle demande ensuite spécifiquement quels sont les critères demandés pour ce poste au Soubois, en soulignant qu'elle trouve la situation dommage, puisqu'elle assume que ce n'est pas tout le personnel de l'établissement qui veut être associé au type de comportement qu'elle dénonce. Elle a terminé le tout en insultant une nouvelle fois la personne en question avec un « fils de p*te » bien senti, sans donner plus d'information sur qui est arrivé.


Commentaire de Rym Nebbak.Commentaire de Rym Nebbak.rymnebbak | Instagram

Dans son message publié plus tard, elle dit vouloir rectifier les choses :

« J'ai parlé au propriétaire du lieu. Heureusement, la situation est prise très au sérieux de leur côté. Des actions concrètes envers des comportements problématiques de la part d'un certain bouncer seront posées par l'entreprise ( PS : shout out aux bouncers qui font une super belle job et qui rendent les soirées des gens agréables). Le manque de respect verbal gratuit et injustifié que j'ai subi hier n'était en aucun cas à leur image. »

C'est avec des excuses concernant son « mécontentement sur l'effet des émotions » et son usage de « mots un peu trop forts » qu'elle a conclu son intervention.

Noémi Lincourt
Rédactrice pigiste, Narcity Québec
Noémi Lincourt est rédactrice pigiste chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en voyages, choses à faire au Québec et elle réside dans le Grand Montréal.
Loading...