Sainte-Adèle et Saint-Sauveur, encore en zone orange, ont été vraisemblablement prises d'assaut durant la fin de semaine du 7 et 8 novembre par les gens des zones rouges qui souhaitaient profiter des restaurants ouverts et des activités dans le nord, malgré les interdictions.

La mairesse et le maire des deux municipalités ont demandé au gouvernement le retour des barrages routiers.

Lors d'une entrevue du 9 novembre à la radio CIME.FM, la mairesse de Sainte-Adèle, Nadine Brière, explique ses inquiétudes face aux villes des Laurentides « envahies » par la population des zones rouges

Elle indique qu'il y a la même problématique à St-Sauveur et que des barrages seraient la meilleure solution pour protéger la population en zone orange.

La sélection de l'éditeur: Karine d'OD pense que les choses auraient pu être différentes avec Patrick

Si la propagation arrive, elle n'arrivera pas des citoyens, elle va venir de l'extérieur.Nadine Brière

La mairesse ajoute : « Le gouvernement a essayé de faire de la prévention dans les dernières semaines, mais maintenant les gens n'écoutent plus. On est rendu à un point où ça va nécessiter des barrages routiers. »

Elle rappelle que la problématique ne vient pas de ceux qui vont à leur chalet, mais surtout de ceux qui ne viennent passer qu'une journée dans les Laurentides. 

« On est content de les accueillir en temps normal, mais actuellement on préfère qu'ils restent chez eux. »

Mme Brière explique dans son entrevue qu'elle souhaite protéger la population de Sainte-Adèle et des Pays-d'en-Haut qui font « de gros sacrifices depuis le mois de mars ».

Elle ne souhaite pas tomber en zone rouge et s'attend à une intervention de la part de la santé publique cette semaine.

La Sureté du Québec (SQ) a confirmé à Narcity qu'il n'y aurait pas de barrage prévu cette fin de semaine, mais une patrouille aléatoire fera de la sensibilisation.