Le premier ministre François Legault s'est présenté devant les médias ce lundi 5 octobre en fin d'après-midi afin d'annoncer que l'application Alerte COVID est officiellement lancée au Québec.

Accompagné par le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, par le ministre de la Santé et de la Sécurité publique, Christian Dubé, et par le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, Legault a voulu assurer que « c'est complètement anonyme » et sécuritaire.

Ainsi, dès aujourd'hui, les Québécois peuvent télécharger l'application, qui permet de retracer les cas de maladie à coronavirus autour de soi. 

Je demande tout de suite, à tous ceux qui m'écoutent, d'aller s'inscrire tout de suite avant d'oublier. Essayez de convaincre vos amis, aussi.


François Legault

« C'est fiable, c'est sécuritaire. Ni la santé publique ni le gouvernement ne pourra savoir où vous êtes, qui vous avez rencontré, etc. », a indiqué le PM.

Le téléchargement reste volontaire et n'est pas obligatoire. Mais elle reste un bon moyen de retracer le virus.

L'application permet en fait aux gens d'être alertés s'ils ont été en contact avec quelqu'un d'infecté. Ainsi, les utilisateurs pourront aller se faire tester rapidement. 

François Legault a également profité de ce passage devant les médias pour inviter des personnalités, dont Marie-Mai et Julie Snyder, à propager la nouvelle sur leurs plateformes. Évidemment, tous les Québécois sont concernés. 

La semaine dernière, Christian Dubé avait également évoqué l'application Alerte COVID-19 lors d'un point de presse. L'outil développé au fédéral n'avait pas été endossé lors de sa sortie, mais le gouvernement du Québec a vraisemblablement changé d'idée face à la deuxième vague qui déferle sur la province.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications