Ce mardi 15 septembre, le gouvernement provincial a annoncé que quatre nouvelles régions passent maintenant en alerte jaune au Québec, soit la Montérégie, Montréal, le Bas-Saint-Laurent et Chaudière-Appalaches.

Celles-ci s'ajoutent aux autres qui étaient déjà en mode pré-alerte depuis la semaine dernière, c'est-à-dire la Capitale-Nationale, l'Estrie, l'Outaouais et Laval, pour un total de huit régions. 

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au Québec continue d'augmenter chaque jour depuis quelques semaines et la situation inquiète de plus en plus les autorités. 

En point de presse cet après-midi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a tenu à révéler les différents événements dans chaque nouvelle région qui ont causé des éclosions et qui expliquent qu'elles passent à la zone jaune. 

M. Dubé a indiqué : « Je vais vous donner des exemples d'événements qui sont arrivés qui sont vraiment en dehors des normes et qui fait qu'on est inquiets pour ces régions-là. »

Montérégie

  • Un rassemblement de 17 personnes dans un restaurant.

« À cause de ce rassemblement-là, j'ai 31 cas en ce moment qui sont associés à ce rassemblement depuis qu'il a eu lieu. [...] On va devoir faire le dépistage de 330 clients qui sont inscrits au registre de ce restaurant-là », a déclaré le ministre.

  • Un pique-nique au Mont-Saint-Bruno 

Ce rassemblement a eu lieu « sans aucune mesure de distanciation, pas de masque », raconte le politicien. « Il y a au moins cinq cas qui viennent de là. »

Chaudière-Appalaches

  • Une coiffeuse qui savait qu'elle était contagieuse

La dame aurait coiffé quinze personnes dans six milieux différents de résidences pour aînés (RPA) et de CHSLD. Le ministre a qualifié ce comportement d'« inacceptable ».

Montréal

« On a au moins une vingtaine de nouveaux cas dans des établissements de RPA, dans les derniers jours. »

Bas Saint-Laurent

  • Fêtes privées et épluchettes de blé d'Inde

« Il y a plusieurs cas positifs qui nous ressortent de ces partys-là », selon M. Dubé. 

La santé publique a répertorié un peu plus de 30 cas juste à cause de ce genre de rassemblements. 

Sans dire lesquelles, M. Dubé a aussi mentionné que quelques-unes de ces régions pourraient bientôt passer à la zone orange. 

Cette alerte engendrerait une réduction du nombre maximum de personnes dans les résidences privées, passant de dix à six, la fermeture des bars et l'ajout de restrictions dans les restaurants pour se limiter au take-out. 

VIDÉO POPULAIRE Ces 7 quartiers à Montréal sont les plus affectés par la COVID-19 actuellement

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications