Malgré les recommandations d’assouplissements des règles sanitaires de la santé publique de Montréal, François Legault  maintient sa position. Il a d'ailleurs expliqué pourquoi il ne prévoit pas rouvrir les gyms et les restos en zone rouge au Québec pour l'instant. 

Le premier ministre, comme à son habitude, s’est adressé aux médias lors d’un point de presse sur la colline parlementaire, ce jeudi. 

La santé publique de la métropole recommandait, entre autres, la réouverture des restaurants, des gyms et des salles de spectacles en zone rouge, en plus d’une permission à deux ménages de se rassembler.

C’est une responsabilité, qu’on le veuille ou non, que je dois assumer, de trouver un équilibre entre sauver des vies et la qualité de vie de l’ensemble des Québécois.


François Legault, premier ministre du Québec

« Je veux répéter, pour l’instant, on ne pense pas que ce soit une bonne idée d’ouvrir […], car ce sont des opportunités de rassemblements et d’infections », dit-il. 

Il rappelle qu’il faut justement éviter les rassemblements, expliquant que « si une personne infecte une autre personne, c’est une chose », mais qu’une personne en infecte dix, « c’est là que ça devient exponentiel ».

C'est pour ça que le gouvernement maintient la fermeture des gyms, restos et salles de spectacle en zone rouge. 

Toutefois, le premier ministre Legault n’est pas fermé à l’idée de permettre des rencontres individuelles entre deux personnes.  

M. Legault précise aussi qu’avec 261 nouveaux cas à Montréal, région en zone rouge, « la bataille n’est pas gagnée ».

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications