Sign in
FR - Divertissement

Charles nous dit tout sur son parcours plein d'émotions à Star Académie

Après Star Académie, The Voice?

Lors du troisième épisode de variété, le dimanche 28 février, c'est Charles Kamoun qui a été le deuxième candidat à quitter Star Académie alors que Zara Sargsyan a gardé sa place grâce au choix du public et que Rosalie Ayotte a été sauvée par les professeurs.    

L'académicien a marqué son départ par une interprétation exceptionnelle de la chanson Casting de l'artiste Christophe Maé. Sa performance a grandement touché le public qui a vu le participant partir avec regret. 

La sélection de l'éditeur : Le départ de Charles après sa belle performance choque les fans de Star Académie

Après avoir quitté l'académie, Narcity s'est entretenu avec l'artiste, afin d'en connaître plus sur la façon dont il a vécu son expérience. 

Comment as-tu trouvé ta performance de dimanche? 

« J'ai trouvé ma performance formidable, je suis fier de moi. Écoute, ma plus grande force a été justement de ne me faire aucune attente, donc de simplement me concentrer sur ma performance, de bien livrer mon message en toute sobriété, en étant une vraie page blanche, donc j'ai absorbé comme une éponge tous les conseils que les professeurs m'ont donnés. Puis, j'ai dosé mon intensité, j'ai livré le message que j'avais à livrer.

« Il faut savoir que la chanson, je ne l'avais jamais entendu. Je l'ai entendu pour la première fois mardi, puis c'était une chanson qui me parlait beaucoup. Moi, quand j'apprends une chanson, c'est simple, je commence par lire le texte, vivre le texte, ramener le texte à quelque chose que j'ai vécu dans ma vie.

« Donc, tu comprendras évidemment qu'avec ce texte-là, c'était un contexte actuel pour moi. J'étais là où je devais être et je me suis vraiment laissé emporter dans le personnage, qui est moi! Tout simplement, en parlant aux auditeurs, en parlant aux professeurs. »

« Écoute, j'ai fait de mon mieux et je suis très fier de moi. C'est rare que je dise ça. C'est rare que vous allez m'entendre dire ça, mais là, je le dis, puis ça me fait du bien. […] Je suis très serein, je suis en paix et la vie est magnifique. »

Comment te sens-tu par rapport au fait que ton départ ait déçu les fans?

« Ça me touche beaucoup, ça me touche beaucoup et j'ai de la misère à comprendre toute cette dose d'amour. Je l'accueille à bras grands ouverts… »

« Écoute, c'est très nouveau pour moi tout ça, tout cet amour, c'est très nouveau. […] Je m'y attendais tellement pas, parce que je sais que je suis spécial, mais je pensais pas réussir à toucher les gens comme ça… »

« Merci, merci du fond du coeur! Je suis flatté! »

Crois-tu que c’est toi qui méritais de partir cette semaine?

« Moi, je considère dans la vie que tout le monde est [égal], tout simplement. Est-ce que je suis meilleur qu'un autre? Pas du tout, mais pas du tout! La production a fait un travail extraordinaire. Nous avons tous des voix différentes. Nous avons tous nos forces, tous nos faiblesses.

« Je ne méritais pas ma place plus qu'un autre. J'ai travaillé avec rigueur, j'ai livré ma performance de la manière la plus honnête, de la manière la plus authentique possible. Écoute, mais non, ma place… je pense qu'il n'y a pas personne qui mérite plus sa place que personne. »

Certains fans ont trouvé que tu laissais beaucoup de place à tes émotions, qu'en dis-tu?

« Écoute, moi, je n'ai aucun filtre, mais aucun! Donc, mes émotions, je les vis comme elles sont. Puis, j'étais authentique du début à la fin. Comme je te dis, je suis comme ça! Je pleure avant tout le monde, je ris avant tout le monde. Je parle beaucoup, mais j'écoute énormément.

« Je m'intéresse à tout. Je le répète souvent, mais j'aime vraiment l'humain, l'humain en tant que tel. Chaque personne, je pense, a quelque chose à apprendre d'une autre personne, d'une histoire, de quelque chose. Puis moi, je suis très touché, je suis comme ça, je suis cancer. […] Je suis très proche [de] mes émotions.

« Je suis très conscient de comment que je suis, puis j'aime pleurer. Je l'assume! Les hommes ont le droit de pleurer. J'ai des tattoos, je mesure six pieds deux, mais je suis tellement… je ferais pas mal à une mouche. Je vais défendre tout le temps n'importe qui.

« J'aime vraiment tout le monde, puis je suis comme ça. Donc oui, je prends beaucoup de place […], mais c'est tellement pas pour mal faire ou quoi que ce soit. […] J'ai appris à vivre avec ça toute ma vie. Ce n'est pas d'hier que je suis comme ça! J'ai toujours été comme ça, quand j'étais jeune, au secondaire, en restauration. Je suis un personnage… »

Aurais-tu fait quelque chose différemment dans ton parcours?

« Ma première semaine a été une semaine d'adaptation où justement, j'étais tellement pas confiant. Je me sentais tellement pas à ma place, j'avais tellement peur d'être moins bon que les autres à cause que justement, j'ai aucune technique vocale et que je chante avec le coeur. 

« J'étais complètement moi-même, mais je me questionnais tellement à savoir si justement, si comment je suis, est-ce que ça plaît, est-ce que ça ne plaît pas.

« Donc, quand j'ai décidé de l'accepter pleinement […], là ça a super bien été. Donc, c'est peut-être ça mon seul regret, mais somme toute, c'est pas un regret qui hante mes pensées… »

Que retiens-tu le plus de cette expérience?

« Que quand je réussis à me concentrer, à vivre mon moment présent, je suis capable de faire l'impossible, sincèrement.

« J'ai lancé à l'univers : Charles, performe comme si c'était le spectacle de ta vie! »

Crois-tu que les participants venant de minorités visibles, ou plus marginaux avec des tatouages et styles éclectiques ont moins de chances avec le public de Star Académie?

« Sincèrement, je pense que tout le monde a ses chances. Chaque personne a le droit d'être comme il est…

« Tout le monde est libre d'être ce qu'il veut être. Puis, c'est ça la beauté de l'humain. »

Qui a le potentiel de gagner Star Académie selon toi?

« Je souhaite que ce soit Guillaume Lafond. Guillaume est un être extraordinaire, très sensible, très talentueux. […] Selon moi, un artiste c'est quelqu'un qui se remet en question, c'est quelqu'un qui veut travailler, qui veut peaufiner, qui n'est pas certain de ce qu'il fait.

« Guillaume me ressemble énormément, il est pareil que moi, sans intensité. C'est un garçon extraordinaire, génial, qui a beaucoup de talent, qui a un coeur gros […] comme la terre. J'ai tellement pleuré quand il a été en danger au premier variété, je suis allée le serrer dans mes bras. […] »

« Ça va être mon ami pour la vie ce gars-là et puis, je lui souhaite toutes les chances, parce qu'il fait pas juste du country, premièrement. Il a une voix incroyable et il chante du coeur et je lui souhaite toutes les meilleures chances. »

As-tu l’intention de tenter ta chance à un prochain concours de chant, comme La Voix? 

« Si je m'inscris à La Voix, ça sera The Voice en France pour retourner dans mes racines, mais je lance ça tout simplement en l'air. La France me manque beaucoup, maintenant j'ai d'autres projets. […] J'ai cinq chansons d'écrites, j'en veux quinze, donc je me relance un autre défi.

« Avec tout cet amour de tout le monde que j'ai, ça me donne juste le goût de leur en donner plus, mais vraiment avec mon image, avec mon intensité, mon imperfection, mes amours, mes emmerdes, mes folies, moi tout simplement. Donc, j'en remercie vraiment la vie, j'en remercie la vie, puis j'ai très hâte de vous redonner des nouvelles. »

Non, ce n'est pas l'un.e des cinq leaders politiques présent.es lors du débat des chefs en français qui a volé la vedette et conquis le pays, mais bien Charles Leduc, un Québécois de 11 ans. Il a été choisi pour poser une question sur l'environnement et il a fait craquer tout le monde.

Lui, sa préoccupation, c'est ce que les chef.fes feront s'iels sont élu.es à la tête du pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et promettre un meilleur avenir environnemental.

Continuer à lire Show less

Bamboo Underwear a doublé son chiffre d'affaires malgré le départ d'Élisabeth Rioux

La compagnie se lance dans le loungewear et les maillots très bientôt.

Après avoir connu un boom de popularité au cours des dernières années, les entrepreneurs derrière la marque de sous-vêtements québécoise Bamboo Underwear se sont présentés à l'émission Dans l'oeil du dragon, et on peut dire qu'ils ont su attirer l'attention. 

Dans l'épisode diffusé ce 19 avril, les quatre actionnaires de la compagnie soit Mathieu Landry-Girouard, Jules Marcoux, Philippe Ouellet-Thivierge et Hugo Garneau-Boisvert ont réussi à faire l'une des plus grosses ententes vues à l'émission. 

Continuer à lire Show less

Jacob, la voix puissante de Star Académie, s’ouvre sur son parcours et son départ

Être contre William et Guillaume, c'était le « pire scénario dans sa tête ».

Alors qu'il était pressenti comme le grand gagnant de Star Académie par le public depuis plusieurs semaines, Jacob Roberge a quitté l'académie après la demi-finale remportée par William Cloutier

Grâce à son talent et sa maîtrise sans équivioque de sa voix, il avait d'abord été sauvé par les fans dès le premier spectacle de variété, obtenant ainsi une place parmi les académiciens.

Continuer à lire Show less

Guillaume s'ouvre sur son expérience et la fin de son parcours à Star Académie

Pense-t-il que la demi-finale entre garçons l'a désavantagé?

Le premier round des demi-finales de Star Académie a eu lieu le dimanche 18 avril et c'est William Cloutier qui a remporté le vote du public, ce qui fait de lui l'un des deux finalistes. Guillaume Lafond, le chouchou des fans rentre donc chez lui.

Avec Jacob Roberge, les trois hommes qui s'affrontaient pour une place en finale étaient tous grandement aimés chez les Québécois et Guillaume, pour sa part, a été sauvé trois fois par ceux-ci depuis le tout début de l'aventure.  

Continuer à lire Show less