Sign in
FR - Nouvelles

Voici à quoi pourrait ressembler le confinement total prévu au Québec

Le Québec serait remis sur pause jusqu’au 8 février prochain.
Confinement total: Voici ce qui pourrait attendre les Québécois dès samedi

Le premier ministre François Legault tiendra un point de presse ce mercredi 6 janvier et tout porte à croire que le Québec retournera en confinement total. Ce sera une impression de déjà-vu pour la population, mais légèrement différente du printemps dernier.

L’heure est aux spéculations actuellement, quant à ce qui attend le Québec. À 17 h ce soir, les Québécois et Québécoises seront rivés devant leur téléviseur, et auront réponse à leurs questions.

La sélection de l'éditeur : Voici les urgences les plus occupées en ce moment dans le Grand Montréal

Une chose est sûre; c'est que des changements dans les restrictions sanitaires risquent d'être annoncés. 

Alors que plusieurs prévoient que la province sera remise à nouveau sur pause pour quatre autres semaines, soit jusqu’au 8 février prochain, voici ce qui pourrait aussi attendre la province pendant ce confinement.

Couvre-feu

C’est l’une des « nouveautés » qui attend la population.

Ce mardi 5 janvier, La Presse a rapporté que la direction de la santé publique du Québec aurait recommandé au gouvernement d’imposer un couvre-feu dans les prochains jours afin de juguler davantage les contaminations à la COVID-19.

Radio-Canada précise qu’une source près du dossier aurait indiqué que l’équipe de François Legault voudrait « secouer l’imaginaire collectif ».

Ainsi, un couvre-feu pourrait être imposé en soirée, et ce, jusqu’au lendemain matin.

La dernière fois que le Québec a connu un couvre-feu, il faut remonter à la crise d’Octobre de 1970, alors que la Loi sur les mesures de guerre avait été instaurée et que l’armée rôdait dans les rues de Montréal et de Québec.

D’autres pays ont imposé des couvre-feux dans les dernières semaines et derniers mois. C’est le cas de l’Angleterre, notamment, fortement touchée par la deuxième vague de COVID-19.

Écoles primaires et secondaires

En décembre dernier, lors de l’annonce de règles plus strictes pour le temps des Fêtes, le gouvernement Legault avait mentionné que les élèves du primaire et du secondaire allaient retourner sur les bancs d’école dès le 11 janvier.

Or, les nouvelles informations qui ont coulé dans divers médias depuis hier indiquent que le retour en classe dans les écoles primaires surviendrait une semaine plus tard, soit le 18 janvier.

Quant aux écoles secondaires, ce serait plutôt deux semaines plus tard, soit le 25 janvier, selon les normes déjà imposées ultérieurement, dont l’enseignement hybride.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, tiendra un point de presse ce jeudi.

Les garderies, elles, resteraient ouvertes.

Les commerces

Lors du premier confinement, les commerces non essentiels du Québec ont dû fermer leurs portes. Initialement pour trois semaines, ils sont restés clos jusqu’en mai.

Selon les récentes informations, la situation sera similaire.

En décembre, François Legault a annoncé que les commerces non essentiels, soit les bars, les restaurants (sauf pour les commandes à emporter), les centres commerciaux et les services de soins personnels seraient fermés jusqu'au 10 janvier.

Toutefois, avec la mise sur pause d’une partie de l’économie, cette fermeture risque d'être prolongée jusqu’au 8 février.

Plusieurs réclament d'ailleurs la cueillette à l'auto de produits non essentiels.

Les commerces essentiels, dont les épiceries, les dépanneurs et les pharmacies resteront ouverts, mais pourraient fermer plus tôt, en raison d’un possible couvre-feu.

Les déplacements interrégionaux

La décision finale n’a pas encore été prise, tout comme les autres, d’ailleurs, mais ça fait partie des scénarios, selon ce qu’a confirmé des sources au quotidien Le Devoir, ce mercredi matin.

Si tel est le cas, il s’agira d’un retour à l'an dernier, alors que les déplacements non essentiels entre les régions du Québec étaient proscrits.

Pour l’instant, ils restent non recommandés, comme les voyages à l’étranger, dont les destinations soleil, mais toujours permis.

Au printemps 2020, la sécurité publique avait déployé différents barrages policiers pour contrôler les déplacements.

À l’époque, les forces de l’ordre pouvaient refuser l’accès à un citoyen si ses déplacements étaient jugés comme étant non essentiels.

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

À l'instar de la Colombie-Britannique, du Manitoba et du Québec, l'Ontario a décidé d'emboîter le pas quant à l'instauration d'un passeport vaccinal pour ses citoyens et citoyennes. Avec leur nouvelle preuve de vaccination, les Ontarien.nes pourront avoir accès à plusieurs lieux et activités non essentielles.

Le gouvernement de Doug Ford a présenté ce mercredi 1er septembre les grandes lignes de ce nouveau certificat vaccinal temporaire qui entrera en vigueur le 22 septembre prochain, lors d'une conférence de presse. Il a rappelé son souhait d'un passeport pancanadien plutôt que par province.

Continuer à lire Show less

La Sureté du Québec (SQ) du Bas-Saint-Laurent est aux aguets, alors qu'une alerte AMBER a été déclenchée tard, mardi le 31 août, pour retrouver un petit bambin de trois ans, vraisemblablement enlevé par son père.

Selon les informations de l'alerte, Jake Côté aurait été enlevé mardi vers 13 h 45 à Sainte-Paule, en périphérie de Matane, par son père David Côté, 36 ans. Ils auraient été vus tous les deux pour une dernière fois dans la rue Banville aux alentours de 17 h 15.

Continuer à lire Show less

La vaccination réduit de 24 fois le risque d'hospitalisation au Québec selon Dubé

« Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner. »

La vaccination semble avoir un réel impact sur la santé des Québécois.es. Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce mardi 31 août, en conférence de presse, que les personnes entièrement vacciné.es ont largement moins de chances d'être hospitalisées.

En effet, ces dernières « courent 24 fois moins de risques d'être hospitalisées qu'une personne qui est non vaccinée », a-t-il précisé.

Continuer à lire Show less