Félix-Antoine Tremblay se confie sur l'Après OD et ça va être aussi crunchy que malaisant

« Il y a des moments où je voulais fondre dans le plancher. »

Cheffe de division, Narcity Québec
​Félix-Antoine Tremblay. Droite : Candidats d'Occupation Double dans l'Ouest

Félix-Antoine Tremblay. Droite : Candidats d'Occupation Double dans l'Ouest

C'est environ quatre mois après la fin de la dernière saison de la turbulente téléréalité pour trouver l'amour, Occupation Double, que les candidats et les candidates ont la tradition de se rencontrer pour une émission bien spéciale : Après OD. L'Après OD, c'est un moment de télé en toute transparence sur le parcours des participant.es, sur les non-dits, mais aussi sur leur retour à la réalité et leur nouvelle vie. Qui est toujours en couple? Qui a trouvé l'amour depuis? Quels sont LES potins que nous n'avons pas pu suivre après l'émission?

Alors qu'Après OD a la tradition d'être seulement sur le Web, c'est une toute nouvelle formule de dix épisodes qui est présentée à la télévision, avec un nouvel animateur, qui est lancée ce lundi 11 avril 2022. Félix-Antoine Tremblay, à la barre de ce nouveau show, s'est confié à Narcity Québec sur ce qui attend le public québécois.

Une chose est certaine : on n'est clairement pas prêt.es!

C'était ta première fois à la barre de l'Après OD. Comment envisageais-tu ton rôle au sein de cette émission controversée?

« Moi là, je suis super emballé d'avoir ce mandat-là. Quand j'ai su que ça allait être moi qui allais reprendre le flambeau... Ce que je me suis dit, c'est que je voulais arriver là comme un ami et comme un allié. Je ne voulais pas me mettre personne à dos, et je ne voulais pas essayer d'aller là où les candidats et candidates n'ont pas envie d'aller dans leurs discussions et dans leurs confidences. Moi, je pars quand même de loin. Dans le sens où je n'étais pas allé à l'OD Dans L'Ouest, et les candidats et les candidates ne me connaissaient pas du tout. Je voulais d'autant plus arriver de manière gentille et douce pour pouvoir aller plus loin dans les discussions et avoir les confidences que je voulais et que j'avais besoin d'avoir. »


Connaissais-tu un peu les candidat.es personnellement, ou tu as appris à les connaître pendant le chalet?

« Moi, je ne les connaissais pas du tout les candidats. Mais, je suis un fans d'OD et j'ai écouté les épisodes. Je connaissais les candidats comme toi, comme le public qui suit OD connaît les candidats. Donc ça m'a vraiment donné l'impression d'y aller comme quelqu'un qui écoute OD en pantoufles dans son salon et de s'en aller dans un chalet avec eux autres et de leur poser les questions dont j'ai envie et de brasser les cartes si ça me tente. Donc, c'est un peu un fantasme de téléspectateur que je réalise de pouvoir demander : " OK, pourquoi il s'est passé ça?" ou " Comment ça se fait que ça c'est passé de même? " et de vraiment y aller sur le terrain. C'est un avantage en même temps de ne pas être connu par les candidats, mais j'ai appris à les connaître assez rapidement et j'avais quand même une longueur d'avance sur eux. Je pense que j'ai aussi réussi à me faire connaître par eux et à rapidement les avoir de mon bord. »


Comment t'es-tu ramassé avec ce rôle d'animation?

« J'ai été vraiment privilégié. Marie-Lyne Joncas c'est elle qui animait Après OD sur le Web les éditions précédentes et comme elle a maintenant un talk show, j'ai pris le relais. On me l'a offert en fait, c'est vraiment un beau cadeau. La gang de Prod J savait que je tripais sur OD et que j'étais quand même dans la tranche d'âge cible du public et que j'avais la répartie nécessaire, peut-être, pour ce contexte-là. Je me suis fait offrir ça sur un plateau d'argent et je suis vraiment content. Si j'avais eu à me battre pour ça, je l'aurais fait.

« C'est vraiment le fun, je pense que cette année Noovo a vraiment mis le paquet pour amener ça à la télé. Ils ont créé une grille originale de printemps avec Le fabuleux printemps de Marie-Lyne et Après OD à la télé. Je crois qu'ils ont vraiment voulu mettre les bouchées doubles pour offrir un show de qualité, et un show qui sert aussi. Je l'impression que c'est vraiment une occasion pour les candidats et les candidates de boucler la boucle de l'aventure et d'aller au fond des choses. On aime beaucoup l'Heure de vérité où tout le monde fait un retour sur son aventure, mais c'est encore tellement bouillant et tellement frais dans leur tête. Là c'est le fun d'aller à la rencontre de ces humains-là et voir comment ils vont et comment leur entourage va. »


C'est un nouvel ajout de cette année, l'entourage. Comment ça s'est passé d'inclure la famille dans l'Après OD?

« C'est vraiment un beau moment et c'est vraiment intéressant à voir. Moi, j'ai eu un souper avec les mamans des candidates et ça tombe vraiment dans des belles confidences et dans un bel échange de se dire : "Vous, est-ce que vous l'auriez fait OD?", "Comment avez-vous vécu le fait que votre fille participe à l'émission? ", "Est-ce que vous étiez d'accord?". Les mamans, elles ont toutes un point de vue différent et c'est vraiment trippant aussi de voir comment les candidates ont des personnalités et comment les mères sont. Il y a quelque chose de super cohérent entre les filles que nous avons connues dans l'aventure et les mères des filles qu'on rencontre à l'Après OD. »

D'où est venue l'idée de faire un gros chalet avec des caméras et non un Après OD dans le même style que les autres éditions?

« Je pense que c'est ça, c'est vraiment le but de mettre le paquet et de faire en sorte que ce soit un "Mini OD". On est allé chercher une intimité et une espèce de confiance dans le rôle avec moi, mais aussi grâce au contexte dans l'habitat. C'est vraiment un "Mini OD". Il y a 78 caméras placées dans le chalet. Il y a des moments où j'interviens et il y a aussi des jeux, mais il y a aussi beaucoup de moments où ça vit tout seul. Notre côté amateur et amatrice d'OD est vraiment servi. »


Toi, étais-tu mal à l'aise à certains moments d'être dans cette bulle-là?

« Mon Dieu, oui, oui, oui! Il y a des moments où je voulais fondre dans le plancher. Des moments, autant que j'étais content qu'on réussisse à avoir certaines confidences, il y a aussi eu des moments super awkward et malaisants..Mais moi je suis arrivé là en me disant "je ne sais pas si on va réussir à avoir des confidences et s'il va se passer des affaires". Des fois, tu te dis qu'ils sont peut-être passés à autre chose, mais, mon Dieu, après une demie heure on était déjà tellement brûlé de rire et d'entendre des affaires et du punch et du croustillant.

« J'ai vraiment l'impression que c'est mission accomplie. »


Crois-tu que le fait que les candidat.es soient aussi proches à l'extérieur de l'aventure gâche un peu les émissions comme l'Après OD, comme ils et elles règlent leurs choses en personne?

« Je n'ai pas l'impression du tout, au contraire. En personne, ils ne sont pas dans ces discussions-là du tout. Ils sont dans le party, dans le fun, dans la légèreté, alors que dans le contexte d'Après OD on questionne certaines affaires, on montre des extraits et on se permet vraiment d'aller loin dans les questions et les discussions, chose que, probablement que dans un resto ou dans un bar ça ne va pas là.

« Donc non, je n'ai pas l'impression du tout qu'on réchauffe ou que ça brûle du stock. Au contraire, ça les met à l'aise d'être déjà quand même proche. »


Qu'est-ce qui t'a le plus surpris pendant les tournages?

« La logistique. Pour vrai c'est tellement impressionnant. Toute l'équipe qui est sur Après OD c'est la même équipe de tournage d'OD et c'est vraiment impressionnant de voir à quel point c'est organisé et structuré. Moi j'ai embarqué là-dedans comme si je remplaçais une cheerleader qui s'était blessée et qu'il fallait que j'apprenne la chorégraphie bien bien vite, mais la chorégraphie elles l'ont fait 14 fois en compétition... C'est impressionnant de voir cette machine-là opérer et tout mettre en œuvre pour que ça marche. »


Est-ce que le fait que ça se passe dans un chalet pendant tout un week-end amène plus de potins et de drama?

« C'est sûr que le phénomène huis clos et le fait qu'on est là pour une couple de jours, ça aide. Je pense que de les sortir d'un contexte, comme un plateau de télé, ça a permis d'aller chercher ce qu'on est allé chercher. On a vraiment l'impression d'être juste dans un chalet. Très vite on oublie qu'on est dans un contexte de télé et on tombe vraiment dans "vivre une affaire en gang". »


Est-ce qu'il y a eu des rapprochements intéressants?

« Il faut l'écouter pour savoir ce qu'il se passe! Il y a eu des rapprochements en général, il y a eu de la chicane en général, il y a des froids, il y a eu des frenchs... Il s'est passé plein d'affaires je te le dis, c'est une petite caverne d'Alibaba. »


On a su qu'il y avait eu pas mal de tensions entre certaines personnes, peux-tu nous en parler?

« Je pense qu'on était dans un contexte où les gens étaient confrontés à leurs émotions et à leurs relations. Souvent, je pense qu'on a le moyen de se sauver de certaines discussions et se s'épargner certaines mises au point. Mais là le show est fait en sorte qu'on a créée des situations pour qu'ils n'aient pas le choix de se parler et d'être ensemble. Mettons, si on parle de deux personnes, elles sont confrontées à rester ensemble pour un certain temps. S’ils ne veulent pas parler, il ne parle pas. Mais, ils ont l'occasion de régler leurs affaires et mettre les choses au clair. Oui, il y a eu des frictions, mais il y a eu de belles réconciliations aussi. Personne ne part de là malheureux et la tête entre les jambes-là! »


Est-ce qu'il y a un moment qui ne sera pas diffusé que tu aurais aimé qu'on voie?

« Énormément, plein de moments qui ne pourront pas être diffusés bien entendu (rires). C'est ça là, il faut faire des choix et des fois il y a des affaires qui ne peuvent pas passer à la télé parce que... parce que c'est trop osé et parce que c'est ça. Mon petit cœur est bien content d'avoir été là et j'ai les oreilles super contentes d'entendre ce que j'ai entendu. Même si ce n’est pas diffusé, j'ai eu droit à des perles et des bijoux que je vais garder longtemps dans ma mémoire. »


Et toi, as-tu un crush pour un.e candidat.e?

« J'ai eu plusieurs crush. Honnêtement, ils sont tous gentils et drôles et le fun. J'ai beaucoup beaucoup aimé Audrey et Fred. J'ai aussi aimé Clodelle et Alex Yelle... Je pense que ceux qui se sont rendus le plus vers la fin, et ceux qui ont marqué le public c'est comme accurate pour moi que c'est des personnes qui attirent l'attention pour les bonnes raisons. C'est des gens charismatiques, charmants, et profondément gentils. »


C'est quoi la suite pour toi?

J'ai Des idées de grandeur dans ma cour qui continue, et sinon je suis à la radio avec Véronique et les Fantastiques.


Cette année, Après OD est sur un format de dix épisodes diffusés un à la fois sur une base hebdomadaire, qui seront présentés sur Noovo dès le lundi 11 avril à 19 h.


Cet entretien a été édité et condensé afin de le rendre plus clair.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Plus de Narcity

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

Loading...