Sign in

Lorsque vient le temps de donner des conseils routiers à ses citoyens, le Service de police de la Ville de Gatineau ne manque certainement pas d'humour.

Alors que Gatineau recevait une bonne quantité de neige le 16 février, le compte Twitter du SPVG s'est transformé en tribune poétique pour inciter les gens à éviter les amendes cet hiver.

La sélection de l'éditeur : Noémie Dufresne ouvre un compte OnlyFans et se confie sur ses revenus

Ceux qui pensaient sauver du temps en ne déneigeant que le côté conducteur de leur voiture, soyez avisés.

Le poème est très clair : « Pas de passager, pourquoi balayer? Peut-être pour la visibilité, t'sais? »

On nous prévient que les conséquences peuvent être fâcheuses. « Tu te crois assuré de l'impunité? C'est réglé : 108 $ à payer. »

Un internaute a rétorqué à la blague que le SPVG était un peu « baveux ». Du tac au tac, la police répond qu'elle s'est laissée emporter « par une inspiration poétique ».

Plus sérieusement, même la Société de l'assurance automobile du Québec prévient que « circuler dans un "igloo mobile" c'est dangereux et interdit ».

On dit que des amendes de 100 $ à 200 $ plus les frais sont passibles pour les conducteurs de véhicules dont les vitres et le pare-brise sont obstrués.

Et ce n'est pas tout : « Il est interdit de circuler avec un véhicule couvert de neige, de glace ou de toute autre matière pouvant s’en détacher », sous peine de recevoir une contravention de 60 $ à 100 $ plus les frais.