Christian Dubé, le ministre de la Santé et des Services sociaux, a annoncé ce 22 avril que la vaccination s'élargit à d'autres groupes au Québec : les malades chroniques qui ne sont pas en traitement actif à l'hôpital ainsi que les personnes vivants avec un handicap.

« Maintenant, avant d'ouvrir à la population générale [...] on a deux groupes que l'on peut considérer comme plus vulnérables : le groupe des personnes qui ont des maladies chroniques qu'on appelle importantes, qui n'ont pas besoin d'un suivi à l'hôpital, mais aussi les personnes handicapées qui ont une déficience physique ou intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme », a-t-il détaillé en conférence de presse.

La sélection de l'éditeur : Le prénom « Noélie » a bondi au Québec depuis l'arrivée du personnage dans District 31

« Pour les malades chroniques, on pense par exemple à toutes les maladies respiratoires, les gens qui font du diabète ou encore les personnes atteintes d'obésité », a expliqué Christian Dubé. Une liste détaillée est disponible sur le site de la Santé publique.

Christian Dubé a également ajouté aux groupes prioritaires les personnes qui ont une déficience intellectuelle ou physique que ce soit motrice au niveau du langage visuel, auditif ou ceux qui ont spectre de l'autisme.

La vaccination des malades chroniques pourra débuter dès ce 23 avril, tandis que les personnes handicapées pourront commencer à prendre leur rendez-vous à partir du 28 avril prochain.

L'ajout de ces personnes aux groupes prioritaires représente 550 000 individus supplémentaires qui pourront prendre rendez-vous pour leur première dose de vaccin dans les prochains jours. Rappelons que le début de la vaccination de la population générale est prévue pour la fin mai.