Sign in
Sponsored Content
FR - Personnalités

L'athlète olympique Caileigh Filmer nous parle de l'importance de la résilience et de la détermination

Voici comment honorer Équipe Canada cette année.

L'athlète olympique Caileigh Filmer parle de l'importance de la résilience et de la détermination
@caileighfilmer | Instagram, @caileighfilmer | Instagram

Regarder Équipe Canada prendre part aux Jeux olympiques d'été est un moment fort pour de nombreux.ses Canadien.nes. C'est l'occasion parfaite pour célébrer, démontrer sa fierté et encourager les athlètes qui représentent le pays sur la scène internationale.

Les Jeux de Tokyo 2020 — retardés d'un an en raison de la pandémie — sont sur le point de commencer, mais pour les athlètes et les partisan.es, l'expérience à venir sera sans précédent. Pour la première fois, les Jeux olympiques se dérouleront sans spectateur.trices dans les tribunes.

Cette règle, mise en place en raison de la crise du coronavirus, pourrait être un obstacle pour Équipe Canada. En effet, pour la première fois, les athlètes vont tenter de décrocher l'or sans acclamations audibles et devront ensuite monter sur le podium sans recevoir les applaudissements de leurs admirateur.trices.

« Rien ne se passe exactement comme je l'aurais imaginé », a déclaré la rameuse olympique Caileigh Filmer à Narcity. Elle reste tout de même optimiste, résiliente et déterminée, alors qu'elle se prépare à participer aux Olympiques de 2020 à Tokyo.

« Cette fois-ci, les Jeux olympiques prennent des allures de célébration pour tous car nous allons enfin pouvoir concrétiser nos efforts, notre persévérance et notre travail. Nous pourrons inspirer les gens dans le monde entier en leur donnant de l'espoir et quelque chose qui les enthousiasme », dit-elle.

Si Caileigh reconnaît que l'atmosphère des Jeux ne sera pas la même et que ses partisan.es lui manqueront à Tokyo, elle sait qu'elle sera soutenue à travers le Canada.

Dans le même esprit d'optimisme et de résilience qui a marqué la majeure partie de l'année dernière, les fervent.es adeptes d'Équipe Canada sont déterminé.es à se réunir pour célébrer Caileigh et tous ses camarades qui participeront aux Jeux de Tokyo 2020.

Pour encourager la délégation canadienne aux Olympiques, Cadillac Fairview (CF), domicile officiel d'Équipe Canada, rassemble la nation et rend hommage aux athlètes canadien.es.

Ensemble, nous soutenons équipe Canada! www.youtube.com

Avant, pendant et après les Jeux olympiques, les Canadien.nes pourront soutenir leurs athlètes à distance grâce à des murs de célébration sur le thème des Jeux. Ces murs physiques et numériques seront présents dans les 18 propriétés CF du pays.

Les murs de célébration sont des endroits où les partisan.es peuvent partager des messages de soutien à Équipe Canada, en apprendre davantage sur les sportifs de la délégation olympique canadienne et voir des créations d'artistes locaux inspirées par la détermination et la résilience des athlètes.

En plus de son engagement à répandre un vent d'optimisme et à encourager l'équipe olympique, CF parraine cette année huit athlètes féminines d'Équipe Canada dans sept disciplines sportives, dont l'espoir d'aviron Caileigh Filmer. Chaque athlète a vécu sa propre expérience en matière de détermination et de résilience, enregistrée dans une série de vidéos exclusives destinées à inspirer les futures générations d'athlètes du pays.

Nous nous sommes entretenus avec Caileigh Filmer sur son parcours personnel et sur la façon dont le fait de rester positive, inspirée et motivée a contribué à sa réussite.

Les questions et les réponses ont été adaptées pour plus de clarté.

Parle-nous de ton parcours en tant que rameuse et athlète. Quels sont les trois faits amusants te concernant susceptibles de surprendre nos lecteur.tices?

« J'ai grandi et vis actuellement à Victoria, en Colombie-Britannique. Après avoir fait de la natation en compétition jusqu'à l'âge de 13 ans, j'ai essayé l'aviron pour la première fois dans le cadre d'un camp d'été d'apprentissage de l'aviron, il y a de cela onze ans.

« Je m'y suis accrochée en découvrant que c'était le sport qui me plaisait le plus. Le travail acharné y est immédiatement récompensé, bien plus que le talent naturel. J'adore la quête de perfection dans la technique du rameur et la découverte de nouvelles limites physiques à dépasser.

« Les trois faits amusants à mon sujet sont que j'ai une sœur jumelle, que je me régale toujours de crème glacée la veille d'une course et que j'ai une adorable chatte orange nommée Lucy. »

Qu'est-ce qui t'a incitée à devenir une athlète olympique pour Équipe Canada?

« Réaliser que tu as la possibilité de faire quelque chose d'exceptionnel parce que tu es parmi les meilleurs au monde dans ta discipline est une source de motivation incroyable. Le fait de savoir que de nombreux Canadiens vont te suivre dans la compétition est exaltant. Tu cours non seulement pour toi-même, mais aussi grâce à la force que représente le soutien de tout le pays. »

Gracieuseté de Cadillac Fairview

À combien de Jeux as-tu participé? Quel âge avais-tu au moment de ta première compétition?

« Tokyo 2020 sera mes deuxièmes Jeux olympiques. J'ai participé pour la première fois aux Olympiques à l'âge de 19 ans, lors des Jeux de Rio en 2016. »

Comment appréhendes-tu le fait d'être une femme athlète?

« Je me sens tellement chanceuse d'être une athlète féminine forte. Je veux inspirer d'autres femmes à s'impliquer dans le sport et à croire en leur propre potentiel. Je suis motivée par tant d'autres femmes et je pense que nous devons encourager les femmes dans le sport.

« C'est ce qui rend si spéciale la campagne de Cadillac Fairview, domicile d'Équipe Canada, qui incarne l'optimisme et unit les Canadiens afin de soutenir Équipe Canada. Je suis honorée d'avoir été sélectionnée aux côtés de sept autres athlètes féminines incroyables et talentueuses pour la campagne afin d'aider à rehausser le profil de notre sport et encourager les générations futures à rester positives et à poursuivre leurs rêves. »

Comment restes-tu optimiste, résiliente et déterminée en tant qu'athlète olympique et en tant qu'athlète féminine?

« À l'approche des Jeux olympiques de Tokyo, je repense aux moments et aux souvenirs de mon parcours qui m'ont le plus marqué. Après plus d'un an d'incertitude, j'ai essayé de vivre le moment présent et de garder espoir. Tous les jours n'ont pas été faciles, mais prendre du recul et me rappeler mes intentions chaque jour m'aide à garder le cap. »

Raconte un peu à nos lecteurs ta propre expérience en matière de motivation, d'optimisme et de dépassement face à l'adversité.

« Durant la préparation des Jeux, rien ne s'est passé exactement comme je l'avais envisagé, mais les leçons et les expériences que j'en ai tirées sont inestimables.

« En plus des changements apportés pour respecter la réglementation relative à la COVID-19, je me suis battue personnellement contre la dépression depuis 2019, combat qui continue d'être prépondérant dans ma vie. J'ai également été confrontée à des défis physiques, ayant eu un grave accident de vélo l'automne dernier qui a résulté en une fracture et un déplacement de ma clavicule en quatre morceaux qui ont dû être replacés ensemble par chirurgie.

« Malgré ces obstacles, ma partenaire et moi sommes restées unies et avons tâché de toujours nous rappeler pourquoi nous travaillons. Depuis que nous nous sommes réunies en équipage en 2018, notre entraîneur nous a donné les moyens de rendre notre bateau rapide et d'en faire notre propre projet.

« Nous aimons ramer ensemble et nous voulons aller jusqu'au bout de ce pour quoi nous avons travaillé si dur, et ce, pour chacune d'entre nous. Ce serait vraiment spécial de rendre le Canada fier et d'inspirer tout le monde à la maison en cette fin de pandémie.

Quel est le conseil que tu donnerais aux jeunes athlètes et aux Canadien.nes ayant du mal à rester optimistes et déterminé.es?

« Faire au plus simple et résoudre ses défis une étape à la fois. Je suis souvent très prompte à essayer de brûler les étapes, mais ma partenaire et mon coach me demandent de rester concentrée sur la tâche qui m'attend et de respecter les étapes.

« Un autre élément que mon conseiller m'a suggéré est de penser aux choses positives qui m'entourent et pour lesquelles je suis reconnaissante. Cela m'aide à apprécier les aspects positifs de mon environnement plutôt que de me concentrer sur les aspects négatifs. »

Qu'attends-tu le plus des Jeux olympiques de cette année ?

« J'ai surtout hâte de pouvoir enfin compétitionner! La pandémie a mis le monde du sport en suspens. Ce sera la première fois que tout le monde pourra se réunir et compétitionner.

« Cette fois-ci, les Jeux olympiques prennent des allures de célébration pour tous, car nous allons enfin pouvoir concrétiser nos efforts, notre persévérance et notre travail. Nous pourrons inspirer les gens dans le monde entier en leur donnant de l'espoir et quelque chose qui les enthousiasme. Il y a tant de gens talentueux et ce sera très excitant de voir de quoi nous sommes tous capables.

« L'atmosphère sera un peu différente. Même si les partisans me manqueront à Tokyo, je sais que les gens me soutiennent dans le pays, notamment dans les propriétés CF où les partisans peuvent se réunir pour encourager l'équipe canadienne avant, pendant et après les Jeux. Le soutien de la communauté représente beaucoup pour tous les athlètes et nous sommes reconnaissants pour ces formidables mots d'encouragement! »

Souhaites-tu ajouter quelque chose pour les lecteur.trices de Narcity?

« Je finirai en laissant les lecteurs de Narcity avec la citation la plus chère à mon cœur : "Rendez l'impossible possible, et gardez toujours le sourire. »

Pour en savoir plus sur Cadillac Fairview et le domicile officiel d'Équipe Canada, visite leur site Web. Tu peux également les suivre sur Instagram, YouTube et Twitter.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur Narcity Canada.

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

Le Canada a remporté 3 médailles en 24 h aux Jeux paralympiques de Tokyo

Trois des athlètes médaillés sont Québécois! 🥇

L'équipe canadienne fait des prouesses sportives, puisqu'elle a récolté trois médailles, ce dimanche 29 août, aux Jeux paralympiques de Tokyo et devient par le même fait le 31e pays le plus décoré avec un total de 11 médailles.

Le Montréalais Brent Lakatos a tout d'abord décroché l'argent au 400 mètres T53 hommes en para-athlétisme. Il s'agissait de sa deuxième médaille d'argent en deux jours, et de la 6e médaille d'argent du Canada depuis le début des Jeux.

Continuer à lire Show less

Une nouvelle prouesse sportive vient d'être réalisée par l'étoile montante de la nage en style libre Aurélie Rivard, une Québécoise originaire de St-Jean-sur-Richelieu. À seulement 25 ans, elle vient de remporter la première médaille d'or du Canada aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, ce 28 août.

Il lui aura fallu 58,14 secondes pour nager les 100 m style libre S10, laissant les Néerlandaises Chantalle Zijderveld et Lisa Kruger loin derrière elle, avec un temps avoisinant les une minute, respectivement 1 :00,23 et 1 :00,68.

Continuer à lire Show less

Même si les athlètes sont considéré.es comme des héros pour leurs prouesses sportives, cela n'empêche pas qu'ils restent des personnes avec une vie quotidienne ordinaire, comme toi. Alors, voici huit canadien.nes aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 qui ont le temps d'avoir une carrière prolifique en plus de leurs entraînements olympiens.

Alors que certain.es œuvrent pour améliorer les conditions de vie des personnes avec un handicap, d'autres travaillent au Starbucks, à la ferme ou dans la construction. Les membres de Équipe Canada n'ont donc pas peur de changer de casquette!

Continuer à lire Show less