Sign in

Les lits en carton des Jeux olympiques de Tokyo font beaucoup jaser ces derniers jours et sur les réseaux sociaux les athlètes sont nombreux.ses à s'être filmé.es en les mettant à l'épreuve.

Si certain.es croyaient qu'ils s'agissaient de lits anti-sexe, iels seront surpris d'apprendre qu'ils peuvent soutenir jusqu'à 200 kilogrammes, soit plus de 440 livres.

Rhys McClenaghan, un gymnaste irlandais qui participent aux Jeux olympiques de Tokyo s'est emparé de la rumeur en se filmant en train de sauter à pieds joints sur son lit : « C'est une fausse information », affirme-t-il debout sur son lit.

« Les lits qui seront installés dans le village olympique de Tokyo seront en carton, cela vise à éviter l'intimité entre les athlètes. Les lits pourront supporter le poids d'une seule personne pour éviter des situations au-delà du sport. Je ne vois pas de problème pour les coureurs de fond, même quatre d'entre nous peuvent le faire » a affirmé à la blague, Paul Chelimo, un membre de l'équipe d'athlétisme américaine.

@thelibero

Reply to @hesitantlocal beds are Taylor thief in the night approved #olympics #tokyo2020 #tokyo2021 @taylorsander3

Le joueur de volley-ball américain Erik Shoji a lui aussi reçu beaucoup de questions concernant son lit en carton et c'est son collègue athlète Taylor Sander qui a testé ce fameux lit recyclable.

Notons que les lits, qui ont été réalisés par l'entreprise Airweave, ont été présentés au public en janvier 2020, soit quelques mois avant le début de la pandémie, il serait donc impossible qu'ils aient été créés pour respecter la distanciation sociale et éviter les rapprochements.

S'ils sont en carton, c'est surtout parce qu'ils sont recyclables, ces lits auront donc une autre vie, sous une autre forme.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.