Sign in
FR - Sport

11 sports uniques qui vont te surprendre aux Jeux olympiques de Tokyo

Non, le spikeball n'est pas encore un sport olympique!

JO de Tokyo 2020: 11 sports qui te surprendront

Le Japon a donné le coup d'envoi aux Jeux olympiques de Tokyo et les quelque 11 000 athlètes du monde entier sont présentement en train de se préparer pour leurs disciplines respectives. Or, il y a plusieurs nouveautés parmi les épreuves et, tous sports confondus, il y en a qui peuvent surprendre.

Les JO de l'ère moderne se ressemblent, tant en été qu'en hiver. Il y a des sports qui font sans équivoque partie des classiques, comme le 100 mètres, le plongeon, le triathlon ou le saut en longueur. Toutefois, il y en a qui sortent du lot.

Skateboarding

Oui, c'est un sport de rue populaire et la planche à roulettes fait finalement son entrée parmi les disciplines olympiques. Ce sont 80 planchistes de partout dans le monde qui auront l'occasion de s'affronter dans une compétition de rampe et une compétition dite de Street.

Trois Britanno-Colombiens seront de la partie pour remporter au moins un podium et rapporter au pays une médaille. Il s'agit de Micky Papa, Matt Berger et Andy Anderson.

Surf

Il s'agit aussi d'une toute nouvelle discipline olympique et elle est rafraichissante à souhait. Ne t'attends pas à observer des Brice de Nice. On a ici affaire à de vrai.es adeptes de vagues qui navigueront sur leur planche à la plage de Tsurigasaki, à environ 100 km du Stade olympique.

Équipe Canada compte parmi ses athlètes trois surfeurs et quatre surfeuses, mais aucun.e n'a réussi à se qualifier pour Tokyo 2020.

Escalade sportive

C'est un des sports qui demande beaucoup d'endurance et les vrai.es savent. L'escalade fera elle aussi son entrée dans le monde olympique cette année et ce ne sont pas une ni deux, mais trois disciplines qui seront en jeu.

On y verra, dans cet ordre, l'escalade de vitesse, le mur d'escalade et l'escalade de difficulté.

Deux Canadien.nes sont à observer lors de ces épreuves, soit le quadruple champion du monde Sean McColl et Alannah Yip.

Karaté

Le Karaté est elle aussi une nouvelle épreuve olympique et si tu as regardé The Karate Kid ou Cobra Kai sur Netflix, tu ne seras pas dépaysé.e. En revanche, il n'y a pas autant de drame.

36 nations s'affronteront pour être couronnées championnes olympiques des deux épreuves qui seront au menu : le kumite et le kata. Le Canada compte un seul karatéka qualifié pour Tokyo 2020, l'Ontarien de 26 ans, Daniel Gaysinsky.

Baseball/Softball

Oui, le baseball et le softball sont des disciplines olympiques, comme le hockey l'est l'hiver. Or, ces deux sports, les Japonais.es, iels en mangent et plusieurs joueurs de la MLB sont d'origine nippone.

Pour les amateurs et amatrices des Jeux olympiques, iels savent que ce n'est pas tout à fait une nouvelle discipline. C'est plutôt un retour après 13 ans d'absence.

L'équipe canadienne de baseball n'a pas réussi à se qualifier pour les JO 2021. Toutefois, l'équipe de softball, elle, est en lice pour remporter l'une des trois médailles en jeu.

Basketball 3x3

Le basketball n'est pas nouveau. Toutefois, le format trois contre trois, lui, l'est. Tu auras une impression de regarder un match de terrain dans un parc public, où les deux équipes s'affronteront sur un demi-terrain.

Les règles du jeu sont aussi différentes, puisqu'une partie pourrait être terminée après 20 minutes seulement. L'équipe gagnera un match si elle inscrit 21 points avant la fin du temps règlementaire.

Le Canada ne sera pas représenté au basketball 3x3. En revanche, l'équipe féminine sera de la partie pour la discipline régulière.

Hockey sur gazon



Ça peut en surprendre plus d'un, mais le hockey sur gazon existe bel et bien. On pourrait y voir un mixte entre le soccer, le polo (mais sans chevaux) et le hockey.

Onze joueur.euses de chaque équipe s'affrontent durant quatre périodes de 15 minutes chacune. Les athlètes usent d'un bâton court et ne peuvent toucher la balle avec aucune partie de leur corps.

À Tokyo, ce seront les hommes qui tenteront de rapporter une médaille au Canada.

Gymnastique rythmique

Il s'agit d'une discipline réservée aux femmes. Les gymnastes s'exécutent au sol avec divers instruments, que ce soit une corde, un cerceau, un ballon, des massues ou un ruban. Le tout se fait sur une musique quelconque, autant en individuel ou en collectif.

Contrairement à la gymnastique artistique et trampoline, il n'y aura pas d'athlètes canadiennes en rythmique.

BMX Racing et Freestyle



Qui a dit que les Jeux olympiques s'arrêtaient au lancer du javelot, du poids ou du saut en hauteur? Avec tous les sports énumérés plus haut, il ne faut plus être surpris.es de retrouver le BMX parmi les disciplines.

La compétition se fera sous deux épreuves, soit en course et en libre. L'une est, comme le dit son nom, une course, l'autre est en solo et combine des routines composées de séquences de figures à réaliser sur un terrain plat, dans les rues, sur des rampes, etc.

Le Canada a deux athlètes pour les JO de Tokyo, soit Drew Mechielsen et James Palmer.

Tennis sur table

Mieux connu sous le nom de ping-pong, le tennis sur table peut en surprendre quelques un.es. C'est l'une des disciplines les plus impressionnantes à regarder, car les joueur.euses sont plus rapide que l'éclair... ou presque.

Trois Canadien.nes, deux hommes et une femme, seront à Tokyo pour rafler une médaille. Chez les hommes, ce sont Eugene Wang et Jeremy Hazin qui compétitionneront. Chez la gent féminine, c'est Mo Zhang qui portera les couleurs de l'unifolié.

Tir


Eh oui, le tir fait partie des disciplines olympiques et il y a trois types de compétitions. Les épreuves de tir à la carabine et au pistolet sont celles où les athlètes visent des cibles fixes dans un champ de tir, selon Équipe Canada. Pour ce qui est du tir au fusil, les cibles sont mobiles.

La délégation canadienne comptera qu'une seule athlète qui représenteront le pays du sirop d'érable, soit Lynda Kiejko, une Ontarienne de naissance qui réside dorénavant en Alberta.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Continuer à lire Show less

Le Canada a remporté 3 médailles en 24 h aux Jeux paralympiques de Tokyo

Trois des athlètes médaillés sont Québécois! 🥇

L'équipe canadienne fait des prouesses sportives, puisqu'elle a récolté trois médailles, ce dimanche 29 août, aux Jeux paralympiques de Tokyo et devient par le même fait le 31e pays le plus décoré avec un total de 11 médailles.

Le Montréalais Brent Lakatos a tout d'abord décroché l'argent au 400 mètres T53 hommes en para-athlétisme. Il s'agissait de sa deuxième médaille d'argent en deux jours, et de la 6e médaille d'argent du Canada depuis le début des Jeux.

Continuer à lire Show less

Une nouvelle prouesse sportive vient d'être réalisée par l'étoile montante de la nage en style libre Aurélie Rivard, une Québécoise originaire de St-Jean-sur-Richelieu. À seulement 25 ans, elle vient de remporter la première médaille d'or du Canada aux Jeux paralympiques de 2020 à Tokyo, ce 28 août.

Il lui aura fallu 58,14 secondes pour nager les 100 m style libre S10, laissant les Néerlandaises Chantalle Zijderveld et Lisa Kruger loin derrière elle, avec un temps avoisinant les une minute, respectivement 1 :00,23 et 1 :00,68.

Continuer à lire Show less

Même si les athlètes sont considéré.es comme des héros pour leurs prouesses sportives, cela n'empêche pas qu'ils restent des personnes avec une vie quotidienne ordinaire, comme toi. Alors, voici huit canadien.nes aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020 qui ont le temps d'avoir une carrière prolifique en plus de leurs entraînements olympiens.

Alors que certain.es œuvrent pour améliorer les conditions de vie des personnes avec un handicap, d'autres travaillent au Starbucks, à la ferme ou dans la construction. Les membres de Équipe Canada n'ont donc pas peur de changer de casquette!

Continuer à lire Show less