Recherche sur Narcity

Dans la foulée des amendes infligées aux handballeuses norvégiennes pour avoir revêtu un short plutôt qu'un bikini lors des Championnats d'Europe de handball de plage, une olympienne de beach-volley confirme que ce règlement n'est pas actif dans tous les sports de plage.

Ce mardi 27 juillet en matinée, la volleyeuse de plage québécoise Marie-Andrée Lessard a tenu à « rectifier le tir sur '' l'obligation'' » du bikini, notamment dans cette discipline. Celle qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 précise que les athlètes de beach-volley ne sont pas « forcées [de] le porter ».

Le port du short au volleyball est effectivement admis par la Fédération internationale de volleyball depuis 2012. Certaines athlètes préfèrent toutefois jouer avec un maillot de bain deux pièces malgré les nouvelles options, selon Marie-Andrée Lessard.

« Je vous confirme que pour celles qui le portent, c'est parce que c'est ce qui est le plus confortable. Plus le maillot est serré, plus ça tient en place et moins de sable rentre à l'intérieur », fait-elle remarquer.

Cependant, le règlement de la Fédération internationale de handball est beaucoup plus strict. « Les joueuses doivent porter des bas de bikini [...] ajustés et échancrés » et « les côtés doivent mesurer au maxi 10cm », est-il précisé dans celui-ci.

L'équipe norvégienne a d'ailleurs écopé de plus de 2 200 $, selon l'Agence France-Presse (AFP), pour son non-respect de la règlementation de la Fédération européenne de handball (EHF).

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.


Recommandé pour toi

Loading...