Le Centre Bell va pouvoir être rempli à pleine capacité dès la semaine prochaine

Ce sont 21 302 personnes qui pourront bientôt retourner crier « Go Habs Go! » dans les gradins du Centre Bell à Montréal, car le gouvernement du Québec a annoncé des assouplissements concernant les capacités maximales dans les salles de spectacles et de cinémas ce 30 septembre.

« Les salles de spectacles et de cinéma pourront ouvrir à pleine capacité à compter du vendredi 8 octobre prochain », a déclaré la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, en point de presse avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

Mme Roy a cependant précisé que « ces assouplissements s'appliqueront aux salles avec places assises » et le passeport vaccinal sera exigé.

Ainsi, dans les amphithéâtres, les stades, les arénas, les salles de spectacles, etc., il ne sera plus nécessaire d'avoir un siège de libre entre les bulles familiales. Par contre, cet assouplissement vient avec une certaine contrainte, car le port du masque en tout temps, sauf pour boire ou manger, sera obligatoire.

En d'autres mots, tu vas pouvoir t'asseoir à côté de ta date Tinder, mais tu devras la frencher avec ton masque!

« À l'extérieur, on lève la limite des spectateurs et des sections lorsqu'il s'agit de représentations assises, le passeport vaccinal sera évidemment demandé », a également souligné la ministre Roy.

Malgré ces mesures de relâchement pour les Québécois.es adéquatement vacciné.es, M. Dubé s'est montré prudent.

« On n'est pas dans une série d'allègements dans les prochains jours. Oui, on a une bonne nouvelle, mais le mois d'octobre a ses défis. Alors on va continuer de surveiller la situation. Il faut absolument qu'on ne revienne pas en arrière », a-t-il indiqué.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Au Québec, un passeport vaccinal est requis pour accéder à plusieurs lieux et activités jugées non essentielles, incluant les bars et les restaurants.

Les Québécois.es ont commencé à manger leurs premiers petits chocolats du calendrier de l'avent, mais ils attendent toujours de connaître les mesures du temps des Fêtes pour savoir ce qui sera permis ou non.

Le gouvernement et la Santé publique prévoient faire les annonces à ce sujet durant la semaine du 6 décembre, mais depuis quelques jours, le premier ministre François Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ne semblent pas avoir le même « vibe » sur ce qui s'en vient.

Continuer à lire Show less

Si le délai pour avoir une preuve de dépistage de la COVID-19 et passer la frontière aérienne de nos voisins du Sud est actuellement de 72 h, à partir de la semaine prochaine, tu devras bientôt être adéquatement vacciné.e et passer un test de dépistage de la COVID-19 moins de 24 h avant ton vol vers les États-Unis.

Cette nouvelle mesure, sera annoncée ce 2 décembre 2021, par le président Joe Biden, selon un communiqué de la Maison-Blanche, et serait en lien direct avec l'arrivée du nouveau variant Omicron. Elle devrait donc entrer en vigueur à partir du début de la semaine du 6 décembre.

Continuer à lire Show less

Le variant Omicron inquiète de plus en plus à travers le monde et le ministre de la Santé du Canada, Jean-Yves Duclos, a annoncé ce 30 novembre de nouvelles restrictions de voyage qui sont effectives immédiatement.

Les personnes qui ont planifié un voyage prochainement devront rester vigilantes et informées, car les mesures pour entrer au Canada se multiplient.

Continuer à lire Show less

À moins de quelques semaines de Noël, les Québécois.es sont toujours dans l'attente de savoir si des assouplissements aux mesures sanitaires pendant le temps des Fêtes seront annoncés. Le gouvernement veut se montrer prudent et analyser l'évolution de la situation, mais il semblerait que plus de détails seront dévoilés à ce sujet d'ici les prochains jours.

En point de presse ce 29 novembre, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a spécifié que les recommandations ne seront pas annoncées avant le 6 décembre, minimum.

Continuer à lire Show less