Mesures pour Noël : Legault et Dubé n'ont pas le même « vibe » et ça crée la confusion

L'un est optimiste, l'autre est plus prudent.

Éditrice, Narcity Québec
Mesures pour Noël : Legault et Dubé n'ont pas le même «vibe» et ça crée la confusion

Les Québécois.es ont commencé à manger leurs premiers petits chocolats du calendrier de l'avent, mais ils attendent toujours de connaître les mesures du temps des Fêtes pour savoir ce qui sera permis ou non.

Le gouvernement et la Santé publique prévoient faire les annonces à ce sujet durant la semaine du 6 décembre, mais depuis quelques jours, le premier ministre François Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ne semblent pas avoir le même « vibe » sur ce qui s'en vient.

M. Legault paraît très optimiste que les rassemblements privés avec 20 à 25 personnes seront permis, tandis que M. Dubé reste plus prudent et refuse de s'avancer sur un chiffre précis, alors qu'il « n'aime pas » la montée du nombre de cas que l'on voit actuellement.

Ce que dit François Legault

En mêlée de presse ce 1er décembre, le premier ministre a été très clair et si des changements aux mesures sanitaires ont à être apportés pour le temps des Fêtes, ce ne sera pas pour resserrer la vis, selon lui.

« D'abord, ce n'est pas envisagé d'ajouter des consignes », a-t-il lancé, « ce qui est important, c'est de suivre le nombre d'hospitalisations. […] Tant qu'on reste à de bas niveaux, ça reste sous contrôle. »

François Legault est d'avis que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans va contribuer à réduire les risques de propagation élevée.

« Ça va aider à ce qu'on se donne des chances que pendant le temps des Fêtes, on soit capable d'augmenter à 20, 25 le nombre de personnes dans nos maisons », a-t-il affirmé.

M. Legault a même parlé de la possibilité de permettre les « moyens partys », à condition de respecter les mesures en place d'ici Noël :

« Et je le redis à tous les Québécois, soyez prudent d'ici Noël, pour qu'on se donne le maximum de chance à pouvoir avoir de moyens partys pendant le temps des Fêtes. »

Ce que dit Christian Dubé

De son côté, même s'il avoue ne ressentir « aucune pression » de M. Legault, Christian Dubé n'a pas voulu se prononcer à savoir si lui souhaitait que les Fêtes puissent se faire en groupe de 25 personnes.

« Moi j'ai un premier ministre qui est très, très proche de la population et je pense qu'il a véhiculé ce que les gens veulent. Tout le monde veut avoir un beau Noël, tout le monde veut avoir un beau Noël en famille. On a appris de l'an dernier et en même temps, il me demande d'être prudent et de suivre la situation de proche », a-t-il déclaré en point de presse le 1er décembre.

Le ministre de la Santé a fait savoir que, pour le moment, il se concentre sur la vaccination et tente de maintenir le plus bas taux d'hospitalisations d'ici Noël.

M. Dubé ne cache pas qu'il n'apprécie pas la croissance importante des nouveaux cas des derniers jours. En date du 30 novembre, ce sont près de 1 200 nouvelles infections qui ont été rapportées dans la province.

Il a également rappelé qu'il faudra être patient et surtout prudent dans les prochaines semaines.

« La semaine prochaine, on va faire des annonces pour Noël, soyons patients […]. Le premier ministre lui, pense à Noël, il pense en Québécois comme tout le monde, moi inclus. On a hâte, mais en ce moment, si on ne veut pas aller trop loin, trop vite. […] il faut faire attention. »

Deux tons qui créent la confusion

François Legault | Facebook

Sur les réseaux sociaux et parmi les partis de l'opposition, plusieurs dénoncent la différence entre les discours, qui peut créer de la confusion.

« Le même jour où le ministre de la Santé dit publiquement : "Faites attention, la règle, c'est 10, ne l'oubliez pas, c'est encore ça", le premier ministre s'exprime publiquement en disant que, lui, il aimerait ça que ce soit 20 ou 25 », a affirmé le leader parlementaire du Parti libéral du Québec, André Fortin, en point de presse plus tôt cette semaine.

Il a ajouté : « C'est ça qui crée de la confusion chez les Québécois, c'est ça qui crée une incertitude par rapport aux règles. »

Même son de cloche du côté de Gabriel Nadeau-Dubois, chef parlementaire de Québec solidaire, qui trouve que François Legault joue à « un jeu dangereux ».

« On a l'impression de revivre l'épisode du défi 28 jours. Ça fait près de deux ans que les Québécois sont en pandémie, ils connaissent ça […], ils savent c'est quoi un variant, ils savent que ça peut être synonyme de mauvaises nouvelles. Je ne comprends pas cette habitude de François Legault de lancer des ballons d'essai, de susciter des espoirs qui pourraient être déçus », a-t-il déclaré en activité de presse à l'Assemblée nationale le 30 novembre dernier.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Le premier Variété de Star Académie est repoussé pour une seconde fois

Plusieurs nouveaux candidats ont obtenu des tests positifs à la COVID.

Le 15 janvier dernier, l'équipe de Star Académie apprenait que quatre de ses 19 aspirant.es académicien.nes avaient obtenu des résultats positifs à la COVID-19. La production avait donc pris la décision de reporter le premier Variété de Star Académie, initialement prévu pour ce dimanche 16 janvier, à la semaine suivante. En ce 19 janvier, TVA, Québecor Contenu et Production Déferlantes ont annoncé par communiqué qu'il faudra attendre une semaine de plus.

L'épisode sera donc diffusé le dimanche 30 janvier, alors que ce sont six candidat.es supplémentaires qui ont contracté la COVID-19.

Continuer à lire Show less

Soirée Artis 2022 : La production annonce que le gala est reporté

Après Star Académie, c’est au tour du gala!

Les galas se trouvent parmi les meilleurs moyens de souligner le travail des personnalités connues et de revisiter les coups de coeur des Québécois.es, autant à la télé, qu'en chanson ou en humour. Cela dit, dans un communiqué partagé le 19 janvier, le Groupe TVA a annoncé le report de la soirée ARTIS 2022 en raison des conditions concernant la pandémie actuelle.

C'est environ quatre mois avant la diffusion en direct du gala, qui devait avoir lieu au cours du mois de mai prochain, que l'équipe de production a dû annoncer cette nouvelle en expliquant qu'il s'agit d'un événement qui prend des mois à préparer.

Continuer à lire Show less

Le nouveau médicament contre la COVID-19 sera disponible cette semaine au Québec

« Aucun médicament, pas même PAXLOVID, ne peut remplacer la vaccination. »

Alors que le réseau de la santé est toujours fragile en raison de la hausse des hospitalisations, Santé Canada annonçait par communiqué, le 17 janvier 2022, l'homologation du médicament contre la COVID-19, le PAXLOVID, de la compagnie Pfizer. En conférence de presse ce 18 janvier, Christian Dubé a donné des précisions sur ce nouveau traitement qui sera disponible dès cette semaine au Québec.

« C'est sûr que les antiviraux sont une bonne nouvelle, mais à court terme notre meilleure arme, en ce moment, pour passer a travers cette vague là, c'est la vaccination, donc allez chercher votre première dose, mais allez chercher aussi votre deuxième rapidement et surtout votre troisième dose », a rappelé aux Québécois.es le ministre de la Santé et des Services sociaux avant de donner les détails de l'utilisation de ce nouveau traitement.

Continuer à lire Show less

L'actrice Anne Casabonne sera candidate pour le Parti conservateur du Québec

« Nos droits fondamentaux sont en train d’être troqués pour des privilèges ».

Anne Casabonne, qu'on a pu voir dans La Galère, District 31 et Unité 9, se lance en politique sous les couleurs du Parti conservateur du Québec pour l'élection partielle dans la circonscription de Marie-Victorin. La comédienne a donné les grandes lignes de son engagement politique en conférence de presse avec Éric Duhaime, ce 17 janvier.

C’est en consultant la liste de ses nouveaux.elles membres que le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, a vu apparaitre le nom d’Anne Casabonne.

Continuer à lire Show less