Connexion
FR - Nouvelles

Un rassemblement pour rendre justice à Jean René Junior Olivier est prévu à Repentigny

L'homme a été abattu par les policiers dimanche.

Affaire Jean René Junior Olivier : Un rassemblement prévu à Repentigny

Un « sit-in » est prévu ce mercredi 4 août devant l'hôtel de ville de Repentigny pour demander que justice soit faite dans l'affaire Jean René Junior Olivier, un homme noir abattu en pleine rue par des policier.ères du Service de police de la Ville de Repentigny ce 1er août.

Après la mort d'Olivier dimanche dernier, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a lancé une enquête afin d'éclairer les circonstances de l'intervention policière en question. Marie-Mireille Bence, la mère de la victime, qui avait appelé le 911 puisqu'elle s'inquiétait pour la santé de son fils, a expliqué aux médias ce 2 août qu'elle avait perdu toute confiance envers les policiers.

Mme Bence a entre autres qualifié le Service de police de la Ville de Repentigny de « criminels » et a appelé à la « justice » pour son fils, d'après Radio-Canada.

Et le cri du coeur semble avoir été entendu par plusieurs. Au moment d'écrire ces lignes, près de 500 personnes ont confirmé leur présence à l'événement Facebook « Sit-in devant l'hôtel de ville de Repentigny » organisé par Lakay Media, un OBNL qui a pour objectif de promouvoir le multiculturalisme.

L'organisme Defund the SPVM a également appuyé la manifestation dans une publication Instagram: « Justice pour Jean René Junior, un homme noir tué par la police ce week-end lorsqu'il souffrait d'une crise mentale. Nous sommes accablés de chagrin pour ses amis et sa famille. »

« Soyez nombreux. Assez c'est assez. »

Le rassemblement est prévu à 18 h 00.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

Une deuxième fusillade éclate à Montréal en moins de 12 h

Une centaine de fusillades à Montréal cette année, et il reste encore quatre mois à 2021.

L'île de Montréal a été encore une fois le théâtre d'une fusillade, ce jeudi 2 septembre, qui s'est déroulée en pleine nuit dans le nord-ouest de la ville.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a reçu un appel à 1 h 20 du matin pour des coups de feu entendus sur la rue Olympia, non loin du boulevard Gouin Ouest, dans l'arrondissement de Pierrefonds.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less

Les pompiers sauvent de justesse deux véhicules entourés d'essence à Montréal

Quand ta camionnette passe proche de bruler juste devant chez toi. 😱

Cet incident aurait pu tourner au drame. Le Service de police de la Ville de Montréal a reçu un appel vers 1 h du matin, ce lundi 30 août, concernant une tentative d'incendie criminel sur deux véhicules stationnés dans le secteur de Saint-Laurent à Montréal.

Sur la rue Valade, près de la rue Abbott, l'une des deux camionnettes était stationnée dans une entrée privée alors que l'autre était garée en pleine rue. Les deux véhicules ont été entourés d'essence répandue au sol qui a par la suite été mise en feu par les malfaiteurs.

Continuer à lire Show less

Attaque au couteau au centre-ville de Montréal : un suspect a été arrêté 3 jours plus tard

Il aurait « agressé sauvagement » une femme dans la vingtaine.

Ce vendredi 13 août, deux individus ont été poignardés au centre-ville de Montréal à deux endroits différents. Et l'une des victimes, ayant été blessée dans le tunnel de la rue Saint-Marc, pourrait obtenir justice puisqu'un suspect a été arrêté trois jours plus tard, ce 16 août, par le Service de Police de la Ville de Montréal.

« Yohanna Ater Angou, un homme âgé de 30 ans, a été appréhendé à proximité de l'intersection des rues Saint-Antoine Ouest et Lusignan, à l'issue d'une enquête policière menée en étroite collaboration avec les postes de quartier », a indiqué le SPVM par communiqué de presse, ce 17 août.

Continuer à lire Show less