Connexion
FR - Nouvelles

Une vidéo montre une arrestation musclée d’un individu noir et le SPVM s’explique

« Je n'ai pas aimé voir cette photo-là », a commenté François Legault.

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

Le Service de police de la Ville de Montréal a tenu à expliquer les agissements d'un de ses agents, à la suite d'une altercation filmée le 10 juin dernier dans le quartier Villeray. On y aperçoit le policier avec son genou gauche sur le cou d'un individu noir collé au sol afin de l'immobiliser.

C'est à la suite d'une bagarre à l'école secondaire Georges-Vanier, entre une quinzaine d'individus, que le SPVM aurait été appelé sur les lieux. Les agent.es de la paix seraient alors intervenu.es pour mettre fin à l'attroupement, mentionne le corps de police par courriel.

Le SPVM affirme que la personne qui apparaît dans la vidéo aurait été en possession d'une arme à impulsion électrique, communément appelée taser, une arme dite prohibée en vertu du Code criminel canadien.

« L'analyse de l'intervention et de l'emploi de la force effectuée par les policiers dans cet événement est présentement en cours », écrit le SPVM.

Selon la police de Montréal, cette technique d'arrestation, enseignée à l'École nationale de police du Québec, s'applique « dans un contexte et dans des circonstances particulières », mais « permet de maîtriser un suspect avec un risque grandement réduit de blessures, si on compare à l'utilisation de certaines des armes intermédiaires ».

En conférence de presse ce 18 juin, François Legault a commenté l'arrestation. Il a affirmé : « Comme beaucoup de Québécois, j'ai vu la photo, je n'ai pas aimé voir cette photo-là. J'ai demandé qu'on regarde avec le SPVM, effectivement, comment on fait pour s'assurer qu'on ne voit plus ça. »

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Restez informé
Reçoit quotidiennement les dernières nouvelles de Montréal, dans ta boîte courriel.