Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal demande à la population d'éviter de se rendre à l'urgence de l'Hôpital Fleury dans les prochains jours, où au moins trois éclosions de COVID-19 sévissent actuellement.

C'est dans un communiqué émis ce samedi 16 janvier que le CIUSSS a indiqué qu'il y restreignerait également les visites pour quelques jours.

La sélection de l'éditeur : François Legault publie un message fort pour les étudiants des cégeps et universités

Le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (CIUSS NIM) demande de ce faire « afin de diminuer la pression sur l’urgence et les équipes cliniques de cet hôpital qui fait face à au moins trois éclosions de COVID-19 ».

On demande de se tourner vers d'autres alternatives, comme une clinique médicale, un médecin de famille ou la ligne Info-Santé 811, pour des problèmes de santé mineurs.

Pour des problèmes majeurs, on demande plutôt aux citoyens du secteur de se présenter aux urgences d'un de leurs autres centres hospitaliers, soit l'Hôpital Jean-Talon ou l'Hôpital du Sacré-Coeur-de-Montréal.

De plus, le CIUSSS NIM a mis en place de nouvelles mesures pour les visiteurs. 

Seuls les accompagnateurs d'une personne en fin de vie, à raison d'une personne à la fois, les visiteurs pour motifs humanitaires et les pères, mères ou tuteurs légaux d'un mineur seront admis à l'Hôpital Feury.