Connexion
FR - Nouvelles

Il sera difficile de respirer dans ces 10 secteurs du Québec aujourd'hui et voici pourquoi

La qualité de l'air est également mauvaise aux quatre coins du pays.

Des alertes smog et une mauvaise qualité de l'air au Québec

Il sera difficile de respirer dans ces dix secteurs du Québec ce 11 juillet puisque des alertes de smog et des bulletins spéciaux pour la qualité de l'air ont été émis dans 10 secteurs du Québec.

Au total quatre secteurs sont en alerte de smog (l'Abitibi, Témiscamingue, le Lac- Saint-Jean et Saguenay), car « des concentrations élevées de particules fines sont prévues » et « la fumée provenant des feux de forêt en Ontario causera une mauvaise qualité de l'air aujourd'hui », peut-on lire sur le site Internet d'Environnement Canada.

« Le smog affecte surtout les enfants asthmatiques et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques. Il leur est donc recommandé d'éviter les activités physiques intenses à l'extérieur jusqu'à la levée de l'avertissement de smog. [...] Une toux inhabituelle, l'irritation de la gorge, des maux de tête et l'essoufflement comptent parmi les symptômes possibles. »

Six autres secteurs ont des bulletins spéciaux sur la qualité de l'air : à Baie-Comeau, La Tuque, Les Escoumins - Forestville, Parent - Réservoir Gouin, à la réserve faunique de la Verendrye et la rivière de Manicouagan.

Si tu n'as pas de climatiseur chez toi, il est recommandé de s'assurer que « la température intérieure ne soit pas trop excessive » lorsque tu fermeras tes portes et « les fenêtres pour empêcher la fumée d'entrer » car « l'exposition à une chaleur excessive peut également déclencher des problèmes de santé ».

*Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

Si tu comptes changer ton dressing pour le passer en mode hiver ces prochains jours, tu devrais attendre que la semaine prochaine passe, car il va faire chaud à Montréal cette fin de mois de septembre.

En effet, les températures ressenties vont osciller entre 27 et 20 degrés du lundi 20 septembre au dimanche 26 septembre. Alors c'est pas sûre que tes gros chandails d'automne soient de rigueur!

Continuer à lire Show less

Après avoir quitté la France pour le Québec, depuis presque deux ans, mon corps commence ENFIN à s'acclimater à la météo. Mais, ce n'a pas été aussi simple, car les conditions climatiques de la Belle Province sont complètement différentes comparées à celles vécues en Europe.

On m'avait tellement parlé du froid que, telle une belle touriste, j'ai passé l'immigration en après-ski en février 2020, alors que ce n'était vraiment pas nécessaire. Ce que je regrette, ce qu'on ait omis de me prévenir que littéralement toutes les saisons se vivent différemment. Alors voici 9 facettes de la météo au Québec qui m'ont donné un choc en arrivant de la France.

Continuer à lire Show less

Voici quand tu vas pouvoir profiter des rayons du soleil la semaine prochaine à Montréal

Sois pas tanné de la pluie, le beau temps n'est pas fini! ☀️

Avec la quantité de pluie qui tombe ce dimanche 5 septembre, tu te dis sûrement que l'été est fini. Eh bien sache que même si l'automne s'en vient, il va faire jusqu'à 28 degrés de températures ressenties la semaine prochaine à Montréal.

Des possibilités d'orages sont prévues, ce lundi 6 septembre, mais le soleil sera au rendez-vous mardi, jeudi, vendredi et samedi prochain.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less