Ce samedi 17 avril, une vidéo partagée sur Twitter est devenue virale alors qu'on y voit deux inspecteurs de la STM faire une intervention musclée dans le métro de Montréal auprès d'une personne qui n'aurait pas payé son passage. 

Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.

La vidéo a rapidement circulé sur les réseaux sociaux et plusieurs se questionnent à savoir pourquoi l'intervention a nécessité autant de force. 

La sélection de l'éditeur : William Cloutier s'ouvre sur sa victoire en demi-finale et sa compo qui a marqué le Québec

Que s'est-il passé?

La vidéo a été filmée ce samedi 17 avril, à la station Jean-Talon. 

Dès les premières secondes, les images montrent les deux inspecteurs agenouillés sur la personne qui résiste à l’arrestation et tentant de la maîtriser. 

Bien que Global News et le Journal Métro affirment qu'ils s'agit d'une femme noire, la STM n'a pas confirmé d'information quant au genre de l'individu. 

On y voit ensuite deux individus, puis un troisième, qui tentent de s'interposer pour libérer la personne de l'emprise des agents de la STM.

Sur les images, on voit cette dernière mordre les inspecteurs, tandis qu'on entend les témoins qui demandent à tous d'arrêter. 

Un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est ensuite vu menottant et arrêtant l'individu. 

Comment la STM explique-t-elle cette intervention? 

Ce lundi 19 avril, la Société de transport de Montréal (STM) a partagé un communiqué de presse concernant cet événement. 

Selon la STM, la vidéo ne montre pas « l’intégralité de l’événement et des éléments qui ont mené à l’intervention ».

Voici la chronologie complète de ce qui s'est déroulé selon la STM : 

  • Des inspecteurs de la STM sont témoins d’une personne qui franchit les tourniquets sans s’acquitter de son droit de passage à la station Jean-Talon

  • Ils rejoignent la personne et l’interpellent

  • Cette dernière refuse de collaborer et, notamment, de s’identifier

  • La discussion dure plusieurs minutes, alors que nos employés tentent de désamorcer la situation

  • La personne prend la fuite vers la sortie sans avoir obtempéré

  • Nos inspecteurs se mettent à sa poursuite et interviennent physiquement pour l’immobiliser

  • La personne résiste activement et refuse de s’immobiliser

  • Durant l’intervention, la personne mordra à plusieurs reprises les inspecteurs, causant des blessures qui ont requis des soins d’urgence

D'après la Société de transport, la force appliquée suit le niveau d'agressivité et de résistance de l'individu.

« La personne s’est montrée agressive, a résisté activement et a mordu au sang nos employés, refusant notamment de relâcher sa morsure », indique la STM. 

Est-ce qu'il y aura une enquête dans ce dossier? 

Une enquête interne a été ouverte à la STM pour analyser « l’ensemble des éléments et, notamment, l’usage de la force ». 

D'autres procédures judiciaires, soit des accusations de voies de fait causant des lésions ont aussi été déposées contre la personne arrêtée.