Après avoir éradiqué le rouge de la carte, ce sera au tour du palier orange de disparaître, jusqu'à nouvel ordre. Le changement de plusieurs régions en zone jaune apportera son lot d'atténuations de quelques règles sanitaires, au grand bonheur des Québécois.es.

Dès le 14 juin prochain, l'orange sera chose du passé pour les MRC de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques, dans la région du Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, Estrie, Lanaudière, Laurentides, Laval, Montérégie, Montréal et l'Outaouais.

Toutefois, ça reste à confirmer pour Chaudière-Appalaches, qui pourrait rester en zone orange, selon ce que François Legault a mentionné ce 8 juin en point de presse.

Rassemblements intérieurs et extérieurs

L'une des nouveautés de ce palier, c'est la possibilité d'accueillir à l'intérieur de chez soi des personnes qui ne proviennent pas de la même bulle, mais sous certaines conditions.

Seul.es les occupant.es de deux résidences privées peuvent se regrouper entre quatre murs. Ainsi, une colocation de quatre personnes peut recevoir les ami.es d'une autre adresse mutuelle. Même chose pour une famille de dix qui invite une autre bulle de six personnes chez elle.

Quant à l'extérieur et sur les balcons, rien ne change. C'est un maximum de huit personnes de résidences différentes ou toustes les occupant.es de deux adresses qui peuvent se rassembler.

Le gouvernement précise qu'à tout moment, « il est essentiel » de maintenir les consignes sanitaires de base, comme le port du masque si la distanciation physique n'est pas possible et le lavage des mains.

Restaurants et bars

Tout est ouvert! Au restaurant, les résident.es de deux adresses privées au maximum peuvent s'attabler ensemble et devront toustes signer le registre de la clientèle mis en place par l'établissement.

Du côté des bars, des brasseries, des tavernes et des casinos, certaines restrictions s'appliquent.

Les établissements visés devront accueillir un maximum de 50 % de leur capacité maximale prévue au permis d'alcool, les résident.es de deux adresses privées situées en zone jaune ou verte pourront se réunir à une table et y rester assis.es.

La danse et le chant, comme le karaoké, ce n'est pas pour tout de suite, et la place devra cesser de vendre de l'alcool à 23 h et fermer à minuit.

Spectacles et activités intérieurs et extérieurs

Les salles de spectacles peuvent accueillir, depuis le 28 mai, jusqu'à 2 500 personnes ou jusqu'à 250 spectateur.trices par sections prévues.

Les cinémas sont ouverts et la consommation de popcorn l'est tout autant.

Aussi, tout ce qui est musées, aquariums et zoo peut également accueillir leur clientèle, dans le respect des règles sanitaires.

Quant aux lieux de cultes, le nombre maximal est désormais de 250 participant.es. Une distance minimale de deux mètres devra être maintenue entre les personnes, à moins qu'elles proviennent de la même adresse. Le port d'un couvre-visage est de mise, sauf si le.a participant.e est assis.e en silence.

Pour les personnes qui comptaient se marier, elles pourront inviter 50 personnes. Idem pour les funérailles.

Activités sportives

Que ça se passe à l'extérieur ou à l'intérieur, les sports et loisirs sont permis dans des lieux publics pour les groupes de douze personnes. Les pratiques, elles sont permises, mais les parties organisées, les ligues et les compétitions sont interdites, tout comme la présence de spectateur.trices.

Les contacts de courte durée, comme les tacles au soccer, sont aussi permis, tout comme les chorégraphies et les entraînements. En revanche, tout ce qui comporte des contacts étroits entre différentes personnes devra durer un maximum de quinze minutes par jour.

Dès le 11 juin, les activités sportives seront permises en groupes allant jusqu'à 25 personnes et les parties organisées et les ligues seront permises, mais la présence du public n'est pas recommandée.

Dans les gyms, si tu as besoin d'aide pour soulever tes poids, c'est non, sauf pour les membres d'une même résidence privée.

Déplacements interrégionaux

Oui, ils sont permis, et ce, depuis le 28 mai dernier. Toutefois, si une région devait revenir au palier orange ou rouge, les déplacements vers celle-ci ne seront pas interdits, mais seront non recommandés.

Port du masque ou couvre-visage

Instaurés depuis près d'un an aux quatre coins de la province pour juguler la contamination, le masque ou le couvre-visage pourront eux aussi être chose du passé sur les lieux de travail, tant intérieurs qu'extérieurs, mais sous certaines conditions.

Les employeur.euses devront mettre en place l'une des règles sanitaires sur place, soit la distanciation physique, la présence de barrières physiques, comme des plexiglas, ou le port du masque de qualité.

Du côté du télétravail, il reste recommandé, mais n'est plus obligatoire.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.